Gump&Cie : Winston Groom nous offre enfin la suite de Forrest Gump

2

Gump&Cie : enfin la suite de Forrest Gump ! On a souvent oublié qu’avant d’être le personnage merveilleusement porté à l’écran par Tom Hanks, Forrest Gump était un livre de Winston Groom. Et c’est de ce livre que nous repartons pour plonger dans la suite des tribulations de ce personnage drôle et attachant. Le livre vient de paraître au Cherche Midi.

Ne vous alarmez pas, l’histoire de départ reste la même, et si vous n’avez pas lu le premier volet, mais que vous connaissez le film, vous vous glisserez dans Gump&Cie sans trop de mal. Cependant, entre l’écrit et l’écran, il y a comme un imperceptible décalage. Peut-être ce je-ne-sais-quoi que Tom Hanks avait su apporter au personnage à l’image. Et, pendant quelques pages, on ressent comme une légère difficulté à retrouver le personnage entre les lignes.

Pourtant, rapidement, la magie opère, et au fil des répliques et des péripéties, la voix familière de Forrest se glisse dans votre oreille. On retrouve son phrasé, ses intonations, son obstination, son innocence enfantine, sa façon de voir les choses, de percevoir le monde… et de déclencher des évènements improbables.

Il y a un brin d’agréable nostalgie à retrouver les situations abracadabrantes dans lesquelles la simplicité d’esprit de Forrest le plonge. Toujours plein de cœur et de bonne volonté, il essaie de son mieux d’être un père et un adulte responsable avec des revenus et un vrai métier. Mais fidèle à lui-même, il finit toujours, à son insu, par provoquer des catastrophes, parfois historiques, comme la Chute du Mur du Berlin. Éleveur de cochon, vendeur d’encyclopédie, agent secret, président d’une firme véreuse à Wall Street ou figurant dans un parc d’attractions biblique, il nous entraîne avec bonheur dans une folle série de tribulations, parfois complètement farfelues.

Baignant dans cette ambiance familière, on retrouve au passage avec plaisir certains des personnages de l’histoire d’origine, qui accompagnent Gump dans une partie de ses aventures, comme le lieutenant Dan. Dans la continuité de l’histoire, on voit un Forrest touchant et lucide quant à ses limites, tenter d’assumer maladroitement son rôle paternel face à son petit génie de fils. C’est d’ailleurs à mon sens l’un des points que Winston Groom a su le mieux développer dans Gump&Cie, maniant subtilement la difficulté de cette relation et le lien qui parvient à se tisser, sans jamais tomber dans le pathos.

Gump&Cie joue avec brio et bonheur le jeu du lien avec le film, ce qui en ravira les fans. Winston Groom semble s’être beaucoup amusé à l’intégrer dans son histoire en caméo, y multipliant les références, tout en faisant solidement le lien avec le premier volet de l’histoire (Coca-Cola, le football, la rencontre avec le président, l’armée). Ainsi a-t-on le plaisir d’une scène savoureuse entre Tom Hanks et Forrest Gump dans un grand restaurant, tandis que l’issue de l’histoire boucle la boucle.

Au final, sans avoir totalement la saveur de l’original, Gump&Cie se révèle une très agréable lecture, divertissante, drôle mais aussi touchante, qui nous permet de retrouver avec plaisir ce personnage iconique. Un roman qui ravira les fans de Forrest Gump et qui ne donne qu’une envie : revoir le film !

Share.

About Author

2 commentaires

  1. Pingback: Gump & Cie : Winston Groom nous offre enfin la suite de Forrest Gump | SMALLTHINGS : Cinéma séries

Leave A Reply