The Last Of Us Prime Video
On a testé Z

The Last Of Us (Prime Video) : the dying walk

Série très attendue pour des raisons diverses, The Last Of Us arrive sur Prime Video. L’adaptation du célèbre jeu nous propose Pedro Pascal et Bella Ramsey face aux infectés.


Le suspens était même en coulisses pour cette série puisqu’on ne savait pas si The Last of Us allait arriver en France légalement. Les gens, journalistes compris, ont été incapables de dire comment ils allaient la suivre. Alors que c’était quand même un faux débat vu comment la couverture des séries a pris de l’ampleur bien avant l’essor des plateformes, l’arrivée de la série a été annoncée à peine quelques jours avant ses débuts !


En effet, après la fin du deal HBO / OCS, on ne savait plus, ou pas, comment The Last Of Us pouvait venir dans nos contrées. C’est Prime, comme l’a voulu la rumeur, qui récupérait toutes les séries HBO à l’aide d’un pass Warner. Mieux, la série tant attendue était incluse dans l’offre Prime Video. C’est donc tous les lundis que la série sera proposée en VO et en VF.

episode-1-the-last-of-us-prime-video

The Last Of Us est une suite de jeux vidéo qui a cartonné. Le premier jeu date de 2013 et raconte la traversée éprouvante de Joël et Ellie, une ado qui semble résister au virus qui a décimé la planète depuis 20 ans. Proche de Resident Evil dans l’ambiance, le jeu a fonctionné par son ambiance pensante, sa mécanique simple et surtout une immersion diablement efficace.

La série est gérée par Craig Mazin (Chernobyl) et Neil Druckmann (créateur du jeu). Et The Last Of Us aurait pu devenir un film, comme l’avait pensé Sam Raimi en 2015… Ce projet a donc dormi pendant de longues années avant qu’elle ne devienne, logiquement, une série.

C’est aussi dans le casting que la série allait faire attendre les fans. Joel et Ellie seront donc joués par Pedro Pascal (The Mandalorian) et Bella Ramsey (Game of Thrones). Autour d’eux, Gabriel Luna (Agents of SHIELD), Merle Dandrige (qui reprend le rôle de Marlene qu’elle tenait déjà dans le jeu), Anna Torv (Fringe, Mindhunter), Murray Bartlett (The White Lotus), Lamar Johnson (Your Honor), Storm Reid (Euphoria), Nick Offerman (Parks and Recreation) et Melanie Lynskey (Yellowjackets), dont une partie n’est pas encore dans la série.

La presse a pu voir les 9 épisodes de la saison. Les retours sont plutôt positifs. Et si beaucoup connaissent le jeu, est-ce que la série peut s’en sortir envers un public lambda ?

the-last-of-us-hbo-tv-series-episode-1-

J’avoue que le jeu ne m’a pas marqué plus que ça. J’ai aimé, mais je n’ai pas adoré les personnages, je n’ai pas pleuré, je n’ai pas été ému par le sort ! Les cinématiques m’éloignent beaucoup de l’esprit jeu, et il y en a beaucoup dans The Last Of Us pour faire avancer l’intrigue.

Ce premier épisode d’1h20 fonctionne très bien grâce à un rythme certain. On nous parle de la menace d’un virus de type champignon dans un débat TV des années 60 pour débarquer en 2003 avec Joël et sa fille le Jour J de la pandémie. Tout s’écroule assez vite autour d’eux et la bonne idée de la série a été de tout miser sur Sarah, la fille de Joël, qui est le point de départ dramatique de l’épopée de Joël. Puis, nous débarquons en 2023, 20 ans plus tard, quand le monde est en pleine régression. L’invasion des infectés fait rage, les militaires contrôlent des zones de quarantaine et Joël y fait de la sale besogne pour essayer de survivre.

La montée d’une certaine tension est plutôt efficace dans les 40 premières minutes. On reprend la caméra embarquée dans la voiture, comme dans le jeu, pour suivre le désastre qui s’empare de la ville. C’est carré, rappelle les débuts efficaces du film World War Z, avec une certaine violence, et nous met au milieu du chaos. Ce premier épisode installe ensuite, en 2023, tous les enjeux politico-sociaux où les personnages évoluent ? Les lucioles sont les rebelles qui veulent faire taire ce régime militaire.

Comme les 1h20 passent plutôt vite et qu’on installe les enjeux, il n’y a ni temps mort… ni munitions qui pourraient nous faire revenir. Si la série part dans une quête comme le jeu, sans notre participation, on va peut-être vite trouver le temps long et les situations répétitives. Joël en impose, contrairement à tous les autres personnages. Il faudrait donc bien doser le développement des autres, car, à l’instar du jeu, il était difficile de s’intéresser aux personnages.

La dernière image de ce premier épisode de The Last Of Us est un bel appel du pied aux joueurs car elle met en avant un décor très reconnaissable. C’est peut-être que la série va réussir son coup, offrir une belle adaptation plutôt qu’une série ambitieuse et originale. Car il faut l’avouer, elle n’offre rien de bien nouveau.

Mais comme le projet semble solide, que Pedro Pascal est charismatique, on sera la en deuxième semaine.

The Last Of Us, tous les lundis, sur Prime Video

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *