superman and lois - cw
On a testé

Superman & Lois : What Superman does, Clark can’t

Presque dix ans après la fin de Smallville et plus d’un an après le crossover Crisis On Infinite Earths qui a vu de multiples Superman se croiser, le Man Of Steel revient sur nos écrans avec Superman & Lois.

On avait quitté Superman et Lois parents dans le crossover. Les Terres avaient fusionné et Superman et Lois vivaient désormais avec deux enfants. Alors que Supergirl va s’arrêter cette saison, il était impensable de ne pas avoir un show Superman à la télé. Depuis 40 ans, c’est quasi le cas. Superman n’a que rarement quitté nos écrans.

Greg Berlanti, patron du Arrowverse à la télévision, lance donc Superman & Lois. Un projet appelé Metropolis, consacré à Lois Lane et Lex Luthor était un temps envisagé pour la plateforme DC Universe. La plateforme n’a pas survécu, le projet non plus. C’est donc sur cette bonne vieille The CW que le projet de série arrive naturellement.

Nous retrouvons donc Tyler Hoechlin, échappé de Teen Wolf qui reprend le rôle apparu dans Supergirl en saison 2. Bitsie Tulloch (Grimm) joue Lois Lane. Si Hoechlin peut faire pale figure à côté de Henry Cavill, et même de Brandon Routh quand il a revêtu le costume pour le crossover (Tyler fait pourtant 1m83), il a néanmoins réussi à offrir un Superman plutôt convaincant même si le personnage n’était pas aidé par la présence de Supergirl (plus puissante selon les dires de la série sœur). Quant à Lois, son peu de présence à l’écran avait convaincu les plus septiques.

Dans Superman & Lois, le couple est installé à Metropolis avec leurs deux ados de fil, Jonathan et Jordan. Après un résumé de leur rencontre et leur vie amoureuse, nous suivons Lois et Clark dans leur vie de parents. L’idée de les voir parents n’est pas nouvelle. Superman Returns en 2006 tentait de nous montrer le fils caché de Lois et Superman, Jason. La série culte Lois et Clark, qui s’est terminée en 97, nous laissait sur notre faim avec ce bébé venu de nulle part.

Superman & Lois, loin de vouloir refaire la série avec Teri Hatcher et Dean Cain ou même Smallville, nous impose des choix finalement osés. On oublie tout ce qui fait le sel du duo Lois et Clark vus dans les deux séries citées. Le secret, la vie de journalistes, l’amitié transformé en amour, rien de tout ça ne sera dans la série de Berlanti. On est en plein drama familial avec des accents de super-héros. Pensez-donc, on se croirait revenu du temps de Roswell dans le ton, l’ambiance et la façon de dépeindre les relations. Clark est un père de famille qui doit gérer avec Lois deux ados. Jonathan est un brillant footballeur quand Jordan est un introverti avec des problèmes d’anxiété. On ajoute à ça Lana Lang (jouée par Emmanuelle Chriqui, vue dans Entourage), le général Sam Lane (Dylan Walsh, le Sean de Nip/Tuck), la fille de Lana (jouée par inde Navarrette, la sœur de Bryce Walker dans 13 Reasons Why) et un mystérieux méchant. De quoi faire un pilote riche.

Les 5 premières minutes sont visibles ici. Entre fan service et résumé condensé, on ne peut pas dire que cette introduction soit ratée. C’est bien fichu et on retrouve des choses qu’on ne retrouvera peut-être plus par la suite…

La photographie est contrastée, un peu sombre, se rapprochant de Stargirl et Swamp Thing. En gros, les séries de la plateforme DC Universe avaient une sacrée gueule, loin de la production standardisée des séries CW. Avec Superman and Lois, on retrouve ce cachet.

À ce titre, les effets spéciaux sont soignés. Le costume de Superman a été revu et corrigé. Fini le col qui se plie, place à un costume se rapprochant de celui que porte Henry Cavill au cinéma. Et les scènes où il sauve des vies ou utilise ses pouvoirs sont directement inspirées par Superman Returns.


SPOILERS

Superman soulevant l’immense bloc de glace rappelle furieusement, même dans les choix de plans, le moment où Brandon Routh soulève le rocher géant dans Superman Returns (et, merci Alexandre, la même idée dans Superman 3). Idem quand il vole proche de la surface de la mer ou quand il fait du surplace à un mètre du sol. On peut également rapprocher la scène où Superman / Tyler arrête une voiture que Returns a également fait. Mais on est dans l’hommage pur qui rappelle la couverture du premier numéro du comics Superman.

FIN SPOILERS

Superman & Lois se démarque par un ton vraiment loin d’être léger. Les personnages sont bien campés, plutôt nombreux pour proposer des intrigues variées pour cette saison. Bitsie Tulloch gagne des points avec une Lois comme on a toujours rêvé. Moins fantasque que celle jouée par Erica Durance dans SmallvilleTulloch semble avoir de la ressource. Hoechlin joue un Clark convaincant en père de famille tout comme il joue un Superman plutôt réussi, charismatique et aux pouvoirs loin d’être démesurés. Le costume semble un peu trop rembourré, mais au détour d’une scène, on peut voir qu’il a une sacrée carrure tout de même ce Tyler !

Les choix opérés sont osés, car ils nous font laisser de côté des choses établies dans ce qu’on se représentait dans l’univers de Superman.

SPOILERS

Faire mourir Jonathan quand Clark est ado est une chose normale, mais faire également partir Martha est plus rare. On perd donc ce lien fort avec son enfance. On sait que Martha est un peu le côté « Down to Earth » nécessaire à Clark. Si les scènes avec Martha sonnent assez clichées dans Superman and Lois, on comprend que son personnage n’aura finalement pas une grande place dans la série. Dommage de perdre le côté parent, cher à beaucoup d’adaptations de l’Homme d’Acier.

Dommage aussi, mais on le savait depuis Supergirl, que le secret de Clark n’en est plus un pour Lois. Leur histoire d’amour est iconique pour ça. On comprend que c’est quelque chose qui ne pourrait sûrement plus fonctionner maintenant. Si les scènes avec Martha sonnent assez clichées dans Superman and Lois, on comprend que son personnage n’aura finalement pas une grande place dans la série.

Clark viré du Daily Planet est aussi quelque chose d’inédit. ne pas voir un Clark journaliste se fait de plus en plus être un choix voulu pour ne plus avoir de difficulté à gérer la double-identité. Dans les films, on voit moins l’homme de presse que le super-héros ou l’alien adopté.

Proposer un Lex Luthor différent du Arrowverse est également une nouvelle volonté de démarrer sur des bases propres. 

FIN SPOILERS

Par ses images d’Epinal mises de côté, Superman & Lois mise sur du neuf, une base riche, saine et finalement pas plus contraignante que ça. La série semble indépendante et promise à des futurs développements piochant dans la SF comme dans le drama.

Superman & Lois est visible sur le site officiel de la CW si vous avez un VPN.

Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

One Reply to “Superman & Lois : What Superman does, Clark can’t

Laisser un commentaire