1999

Réalisé par Jan de Bont

Avec Liam Neeson, Catherine Zeta-Jones, Lili Taylor, Owen C. Wilson, Bruce Dern…

Sous prétexte de les guérir de leurs insomnies, le docteur David Marrow a invité trois de ses patients dans un manoir… hanté.

 

On fait le tri dans les VHS qui traînent et le vidéoclub de Smallthings vous parle de Hantise

En cette année 99, deux films de maison hantée s’affrontent. Hantise sort quelques mois avant La Maison de L’horreur. Le film semble plus prestigieux avec un réalisateur qui a proposé Speed (1994) et Twister (1996). hélas, il y a eu Speed 2 (1997) et son aura a dégringolé. Faiseur de divertissement, de Bont s’engage sur Hantise, d’après le roman The Haunting of Hill House, de Shirley Jackson déjà adapté en 1963 par Robert Wise sous le titre La Maison du diable (The Haunting).

Peut-être prestigieux pour l’époque, le casting semble désormais un peu désuet. Lily Taylor, toujours insupportable, est aux côtés de Catherine Zeta-Jones qu’on a tous oublié et par Liam Neeson qui a connu une seconde jeunesse avec Taken et ses dérivés et copies.

hantise

Le pitch est un peu identique à celui de La Maison de l’horreur dans le sens où, pour résumer grossièrement, on enferme des gens contre leur gré dans un manoir hanté. Contrairement à La Maison de l’horreur, le film a une première demi-heure affreuse pour ensuite devenir un ride de sensations plutôt bien senties. Grâce à qui? A Phil Tippett, grand maître des effets spéciaux. Le manoir prend vie sous nos yeux et c’est avec des scènes impressionnantes que le film prend une nouvelle dimension. Il faut voir le décor se mouvoir, se personnifier et devenir réellement inquiétant.

Peu surprenant tout de même dans les scènes de peur, le film gagne donc des points sur la direction artistique de toute beauté. Les effets spéciaux numériques sont propres, même les créatures numériques font le job. La recherche plastique dans des images d’anges ou de peintures donnent un sacré cachet à l’ensemble.

Alors pourquoi ce film ne reste pas dans les mémoires? Peut-être parce que les acteurs ne sont pas inspirés. Ce sont même 8 nominations aux Razzies qui viendront auréoler le film en 2000.

Difficile de départager les deux films, il y a plus d’ambitieux dans Hantise et certainement plus de sérieux. Les deux films se valent pour des critères différents. Ils restent des belles tentatives, même 19 ans après, et n’ont pas du tout vieilli.