Code Quantum Leap
On a testé Z

Code Quantum (2022), saison 1, épisode 8 : teen spirit

Quantum Leap est enfin sur les écrans américains. Le retour de la série sur le voyageur temporel coincé dans le passé s’offre une nouvelle jeunesse sur NBC.

Saison 1, épisode 9 – Prochain épisode de Quantum Leap ?

La série revient de son break automnal pour revenir le 2 janvier.

Saison 1, épisode 8 – teen spirit

Ben se retrouve en 1996 en compagnie de trois ados qui se sont échappés d’un camp de réhabilitation. Pendant ce temps, le labo est sous lockdown.

On ne peut pas dire qu’ils n’ont pas d’idées pour faire survivre le labo dans l’intrigue… car c’est vraiment le cas et c’est flagrant. On essaye de faire tout ce qu’on peut pour mettre un peu d’intérêt mais ça ne marche pas. Il n’y a vraiment que ce qu’il se passe concernant le fil rouge du côté de Ben qui apporte de l’eau au moulin narratif.

Stand by Ben

Après avoir croisé Janis, Ben se souvient, en fin d’épisode, du but de son leap initial : il doit sauver Addison. Voilà. Prochain épisode ? 2 janvier 2023 ! Autant dire que beaucoup de gens vont partir d’ici deux mois. La série n’ éveillé que peu d’intérêt encore et le fil rouge peine à convaincre. Il n’y a vraiment de la place que pour les histoires hebdo, chose qui ne peut plus marcher sans une once d’originalité.

Je le répète à chaque review d’épisode mais les histoires de la semaine sont bateau. Les spectateurs ont changé, hélas moi aussi, et l’investissement doit valoir la peine. C’est divertissant mais les personnages ne sont toujours pas attachants…

Saison 1, épisode 7 – exorcisme

Spécial halloween avec cet épisode où Ben est un prêtre exorciste. L’ambiance est là avec cette demeure un poil gothique et cette galerie de personnages bien sinistres.

Quantum-Leap-Episode-7

La fille possédée ressemble beaucoup (trop) à Linda Blair dans le film L’Exorciste ! C’est sûrement voulu. Cet épisode est plutôt plaisant avec une Addison mise de côté à cause d’un glitch, sûrement dû aux forces démoniaques. En huis clos, l’épisode fonctionne grâce à un Ben indépendant qui mène sa petite enquête.

L’épisode est juste plombé par des effets spéciaux trop monstratifs et un poil désuêt. Reste que l’épisode ouvre encore son champ mythologique avec une fin qui sème une graine dans le vaste jardin de la série. Sans approfondir vraiment, en prenant son temps, Code Quantum 2022 joue sur l’attente pour retarder au mieux la pluei de révélation.

Saison 1, épisode 6 – catastrophe

Cet épisode était donc le vrai pilote, le vrai épisode 0 de la série. Il avait été refait suite à une décision collective artistique d’essayer de faire mieux. Et au final, si cet épisode paraît différent, bancal c’est parce qu’il l’est ! Le tremblement de terre était, inévitablement, un événement de taille pour présenter une série. Mais ça reste gentillet, peu spectaculaire et au final, les reshoots ont rendu le tout assez… normal !

On ne sent pas une sorte d’introduction à l’univers qui aurait été une « ré »introduction après la révélation de l’épisode d’avant pour le coup. Vous savez que je partage une théorie sur l’épisode 6 d’une série qui serait le point clé où on sait si une série pourra décoller ou pas. Là, vu le caractère bâtard de cet épisode, difficile de juger. La marge se situe entre l’épisode 5 et le 7.

Quantum Leap Episode 6 Review: What a Disaster! | Den of Geek

Code Quantum version 2022 se construit petit à petit. La fin des 12 ou 13 épisodes (le nombre d’épisodes fait avant qu’on décide si une série est renouvelée la plupart du temps) nous donnera une réponse plus claire.

La série étant assurée de finir sa saison 1 après 18 épisodes, On sentira alors un petit creux entre le 13 et le 18… Ou alors la série va être sur des rails feuilletonnants intenses et ne pas nous lâcher jusqu’à la fin ? On espère.

Saison 1, épisode 5 – wild west

Ben dans la peau d’un cowboy ? Cela va donc à l’encontre des règles de Sam Beckett qui ne pouvait voyager que jusqu’à sa date de naissance. L’histoire est plutôt classique. J’avoue que je me suis légèrement ennuyé.

Côté Addison / ben, il devient quasi transi d’elle. Les scènes sont plutôt jolies mais ça manque cruellement d’émotion. On ne peut pas s’investir émotionnellement vu le peu d’informations qu’on a sur le couple. Côté labo, on vient enquêter sur la reprise du projet. Donc ça parle beaucoup (trop).

Quantum-Leap-Episode-5.webp

La vraie chose intéressante et la fin avec cet Evil leaper qui semble connaitre Ben et qui lui demande d’arrêter de le suivre ! On est dans quelque chose d’assez excitant ! Prochain épisode, c’est le vrai épisode pilote remanié ! On va donc avoir une sorte de réintroduction des enjeux suite à cette annonce de nouvel antagoniste. Pas bête !

Saison 1, épisode 4 – être une femme

Quantum Leap n’a pas attendu longtemps pour proposer Ben en femme. Cet aspect un peu décalé permet à l’épisode de jouer sur un ton plus léger plusieurs fois sans être trop lourd et trop évident.

L’épisode gagne aussi en intérêt par l’ajout de deux guests très sympathiques à savoir Justin Hartley de This Is Us et Sofia Pernas de Blood & Treasure qui n’est autre que madame Hartley à la ville !

quantum leap épisode 4

Petite enquête policière façon buddy movie plaisante. Côté mythologie, on parle enfin de Magic et de son lien avec Sam Beckett. Sam avait leapé en lui pendant la guerre du Vietnam. C’est ça qui l’a motivé à reprendre le projet. Et Ben se souvient de sa relation avec Addison ! Deux choses qui vont faire avancer la série !

Saison 1, épisode 3 – a classic episode

On ne peut pas dire que Quantum Leap n’avance pas. Pour une série de network de type procédurale, elle arrive à maintenir son arc par petites petites petites touches. Elle arrive même à nous glisser subtilement que Ben ne reviendra pas chez lui (on le savait quand même) avant une dizaine d’épisodes minimum. Pas aidée par des personnages encore inconsistants, l’intrigue autour du laboratoire reste encore supportable. C’est au niveau de l’intrigue « passé » qu’il faut muscler le jeu. Ben en boxeur n’est pas une idée révolutionnaire mais on n’en aura pas des masses sur ce type de séries. Ce sont des tranches de vies de personnages qu’on ne reverra plus, il faut donc capitaliser sur la sympathie du perso principal et de son alchimie avec Addison.

Quantum-Leap-episode

C’est plutôt bon dans l’ensemble. Ni bon, ni mauvais, Code Quantum version 2022 reste un honnête divertissement qui va gagner en intérêt si l’antagonisme qu’est Janis Calavicci devient importante comme l’était Flynn dans Timeless et comme la série mère a tenté en fin de vie avec une Evil Leapeuse.

Saison 1, épisode 2 – ça avance doucement mais sûrement

L’univers se met en place mais montre quand même peu de chose concernant le potentiel sériel. Oui, on voit le behind the scenes des voyages de Ben avec l’équipe de scientifiques mais pour le moment, à part chercher pourquoi Ben a « leapé », les personnages ne sont pas très utiles.

On ne sait pas vraiment pourquoi on empêche à Ben de se souvenir de son passé. Sûrement un résidu de l’ancien épisode pilote qui n’a pas été diffusé (et qui le sera plus tard). On développe l’histoire avec la « méchante » de la saison, Janis Calavicci, fille de Al. D’ailleurs, on revoit Beth, la veuve de Al, jouée par Susan Diol, qui jouait déjà Beth dans la série originale !

Code Quantum leap 2022

Pour l’histoire de Ben, il se retrouve dans les année s90 sur la navette Atlantis. IL y a une belle scène avec Addison assise sur la navette en plein milieu de l’espace. Ce sera la seule partie de poésie de l’épisode. Le reste est plutôt rythmé avec un suspens correct.

Il y a juste un petit truc qui me chagrine c’est le retour vidéo pour que l’équipe voit où se trouvent Addison et Ben. C’est une totale incohérence même si on prend en compte une technologie de réalité virtuelle…

Saison 1, épisode 1 – le retour de Code Quantum attendra pour nous convaincre

Ben Song (Raymond Lee) est un physicien qui travaille avec son équipe sur le projet Quantum. Il profite d’une nouvelle opportunité pour tester la machine sans prévenir son équipe. Ben se retrouve en 85, dans la peau d’un receleur. Addison (Caitlin Bassett), sa femme, va l’aider sous forme d’hologramme. Le seul problème est que Ben ne se souvient ni de sa vie, ni d’Addison.

L’épisode 3 devait être celui diffusé en premier d’après les informations relayées par des sites médias US. Le pilote n’ayant pas vraiment satisfait, la chaîne aurait plutôt préféré piocher ailleurs. Mais cet épisode fonctionne comme un pilote, ou du moins comme un épisode de départ. Ben se retrouve coincé en utilisant la machine, il serait étrange d’avoir deux épisodes où Ben retourne sans problème dans son présent. Encore que. Peut-être que ses missions réussies lui permettent de revenir dans sa temporalité. On le saura assez vite.

Code Quantum Leap

Cet épisode ne présente pas vraiment de bons arguments en sa faveur. Il n’est pas mauvais, mais il est surtout symptomatique d’exposition qui cache le potentiel. L’équipe de scientifiques est derrière des écrans, mais ne fait rien d’autre que de savoir comment Ben s’est retrouvé coincé. Est-ce que ça peut durer toute une saison ? Non, il va falloir creuser un peu l’histoire de cette équipe. La série originale laissait 99% de son temps à Sam. Ici, il va falloir faire la balance entre les aventures de Ben et celui du labo. L’aspect formula show et l’aspect feuilletonnant devront également être dosé pour intéressé un peu plus que ça. Il est difficile de s’intéresser à un pur formula show de nos jours. God Friended Me (des mêmes showrunners que ce reboot revival) ne pouvait pas passionner juste avec son héros qui sauve des vies.

Cette histoire de casse est suffisamment rythmée pour qu’on ne s’ennuie pas. À vrai dire, on se croirait devant une série CBS, un reboot de MacGyver où l’action est là pour offrir un peu de mouvements pendant une heure. Code Quantum ne mettait pas souvent Sam dans des situations ultra cadencées. C’était une série sur des moments de vie, une fenêtre dans le quotidien mouvementé de certains personnages. C’était une douceur d’un autre temps qu’on ne retrouve pas dans cette version.

Raymond Lee est plutôt convaincant pour le moment, on sent qu’il peut être très à l’aise dans le comique comme le drame. Faire du duo Voyageur / Hologramme un couple est une idée intéressante. Addison cache à Ben son lien amoureux, il y a donc une idée derrière tout ça !

Concernant les easter-eggs. À part la mention de Sam Beckett et une photo, il y a le gros morceau.

Attention, SPOILER :

 

Al Calavicci est cité. Décédé l’an dernier (tout comme l’acteur, Dean Stockwell), il a une fille, Janice. Elle a guidé Ben dans cette expérience. Elle jouera un rôle clé dans cette saison.

 

FIN DU SPOILER

Il était impensable de ne pas donner un peu de grain à moudre aux fans de la première heure qui ne cesseront de comparer avec la série-mère. Ces maigres liens peuvent faire espérer une apparition de Scott Bakula, même si l’acteur s’est refusé à toute participation.

Code Quantum Leap

Côté gimmicks, l’aura de transfert bleu et électrique de Sam est bien là pour Ben quand il part, pas quand il entre dans un corps. La catchprase « Oh Boy » (Oh Bravo en VF) est, pour le moment, timidement remplacé par un Oh S….). Et comme toute série moderne qui se respecte, pas de générique, juste un écran-titre.

Au-delà de l’aspect mise à jour du concept, les effets sont ratés. Deux scènes sont affreuses avec des incrustations foireuses. Il y a toujours la même rue des studios de Los Angeles et on sent que côté budget, ce premier épisode n’a pas mis tous les moyens de sa poche. Nous allons donc attendre sagement les premiers épisodes pour arrêter un vrai avis à froid.

Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

2 Replies to “Code Quantum (2022), saison 1, épisode 8 : teen spirit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *