Saban Moon, série live Sailor Moon
Actus

La version américaine de Sailor Moon enfin retrouvée !

Vous saviez qu’il y avait une tentative de série live de Sailor Moon ? Non, pas Team Angel, une autre appelée officieusement Saban Moon… Perdues depuis des années, les images ont été retrouvées !

Les « Lost Media » sont au centre de recherches intensives de la part de certains internautes. Ces séries, films, pubs qui ont été perdus à jamais avant leur archivages sont des trésors pour certains. La version live et américaine de Sailor Moon en fait partie. En faisait partie d’ailleurs puisqu’une Youtubeuse a mené une énorme enquête.

En 1994, avec le succès des Power Rangers, Saban veut aller plus loin et décide de développer une version américain du célébre anime Sailor Moon. Le manga et l’anime racontent les aventures d’Usagi Tsukino, une adolescente qui devient Sailor Moon, une héroïne aux pouvoirs magiques. Elle est rejointe par Sailor Mars, Mercury, Jupiter et Venus. Le dessin animé a été un grand succès en France dans le Club Dorothée.

Renaissance Atlantic et Toon Makers développent donc une série live en 1994. Un seul épisode a été tourné mais il n’y avait que le générique qui avait été préservé.

Les deux sociétés ont présenté un projet mêlant live-action et animation qui n’a finalement jamais été commandé. En 2018, une recherche avait été faite avec un résultat assez étonnant : la découverte d’une autre adaptation live ! Elle s’appelait Team Angel.

Ray Mona, une YouTubeuse qui s’est fait une spécialité des médias perdus (elle a cherché et trouvé le jeu jamais sorti Mean Girls ), a réussi à dénicher l’épisode pilote de la série non diffusée.

Dans deux documentaires ( première partie | deuxième partie ), Ray Mona détaille toute son enquête qui va de contacter l’équipe technique jusqu’à trouver des ressemblances dans les décors avec Sauvés par le Gong ! Finalement, elle a obtenu l’approbation de l’ancien président américain de Bandai, Frank Ward, pour obtenir une copie des images du projet qui sont stockées à la Bibliothèque du Congrès.

Si vous ne voulez pas attendre, ni chercher, les images se trouvent à ce timecode.

Ce qui est fou, c’est que les images inédites ne sont qu’une resucée de ce qu’on trouve dans le générique ! La belle ironie. L’enquête est folle, fouillée, intelligente et les 4 heures de vidéo méritent le détour. On salue la ténacité de Ray Mona.

Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *