C’est lors du 58è Festival de Télévision de Monte-Carlo que nous avons rencontré Justin Prentice qui joue Bryce Walker dans 13 Reasons Why.

L’occasion nous a été donnée de parler avec lui de la notion de personnage, de sa peur d’être typecasté et du message de la série.

Vous êtes l’un des plus gros salauds de la TV…

Définitivement un salaud (rires)

Avez vous déjà reçu des commentaires de gens qui ne savent pas faire la différence ente l’acteur et le personnage?

Beaucoup peuvent faire la différence, d’autres trollent, d’autres veulent de l’attention j’imagine, pensant qu’il ne peuvent pas faire la différence alors qu’ils le peuvent mais je reçois des commentaires positives donc c’est fantastique et la fanbase est géniale.

Comment êtes vous arrivé sur la série ?

J’ai auditionné pour Bryce depuis le début. Je pense que la majorité de notre casting a passé des auditions pour leur rôle. Pour certaines raisons, mon agent m’a dit : tien sil y a un rôle d’un personnage que tout le monde déteste, c’est parfait pour toi (rires). Un mois et demi de casting a été nécessaire pour tout le monde, je crois.

Jouer un bad guy est-il quelque chose de fun?

C’est un accomplissement de jouer un personnage aussi différent de soi, c’est réjouissant. Quelqu’un devait le faire donc c’est moi, tant mieux.

Comment avez-vous approché le rôle ?

Beaucoup de recherches et surtout, en ces temps troubles en Amérique, il y a beaucoup de sources à étudier. Il y a des documents, des affaires non classées, des films, des séries et nous avons un psychiatre et un expert en harcèlement sur le tournage donc nous sommes tous bien préparés.

Bryce paiera-t-il pour ses crimes en saison 3 ?

On ne sait pas s’il y aura de la justice. On verra, c’est en discussions avec les scénaristes pour l’instant. Je ne sais rien. J’attends ça avec impatience évidemment.

Le message de la série est-il différent entre la saison 1 et la 2 ?

Je ne pense pas qu’il y ait un message différent. Les sujets le sont. On a eu des sujets dont on a discuté en saison 1, des nouveaux en saison 2 plus profonds. J’espère qu’on en explorera plus en saison 3.

La série peut-elle aider les ados et les parents ?

Oui, on a de grands retours positifs. Les voix des victimes, des jeunes se sont élevées. On se rend compte que le viol est quelque chose de tristement commun, que les relations sont fragiles. Les gens sont ravis de voir toutes les facettes de ces histoires. On recommande aux parents de regarder avec leurs parents. C’est plus facile d’en parler ensuite. Fragilité mentale, dépression, envie de suicide, harcèlement  tout ça est difficile donc on espère que la série a réduit le gap entre les parents et les élèves.

Le départ de Katherine Langford (Hannah) est-il une triste nouvelle ?

Ca serait intéressant, si les scénaristes peuvent l’intégrer d’une maniéré ou d’une autre, ce serait géniale, elle est tellement talentueuse. Mais Il y a toujours d’autres histoires à raconter pour les autres personnages. La saison 2 a montré le potentiel sur ce sujet notamment Clay qui peut passer outre sa relation avec Hannah. Mais elle nous manquera c’est sûr.

Pourrait-on voir le passé de Bryce un jour ?

J’espère vraiment. On a un peu de ça dans la saison 2 e ce qu’il vit avec se parents par exemple. Bryce est un peu laissé pour compte, livré à lui-même. Son idéologie envers les hommes et les femmes a été façonné par son environnement. J’aime les flashbacls avec le jeune Bryce et le jeune Justin où on voit que Bryce n’a pas été un méchant toute sa vie !

Quel genre d’étudiant étiez vous ? Et de quel personnage vous sentez-vous le plus proche ?

J’étais étudiant à domicile donc je n’avais qu’a me concentrer sur mon travail. J’étais le plus populaire car j’étais le seul de ma classe (rires). Je suis plutôt proche de tous les personnages, j’ai connu tous les problèmes qu’ils rencontrent. Je pense que toute l’équipe a plus ou moins connu quelqu’un touché par ce genre de problème.

Que pensez vous de proposer des différents points de vue de la saison 2 ?

Une des visions importantes est celle de Hannah et de Clay mais voir plus de points de vue en saison 2 a permis une vue plus transversale et globale de Liberty High.

La scène la plus difficile ?

Les scènes du viol dans la saison 1. C’est le personnage le plus sombre que j’ai interprété. C’était difficile, j’ai du faire des recherches. Des experts sont venus nous voir pour nous briefer.  On est une grande famille, on s’est soutenus. Le réalisateur est venu nous voir, nous préciser sur ce qu’on allait voir, ce qu’on allait pas voir. Il nous a mis à l’aise. Il a été à l’écoute de ce qu’on voulait aussi. Katherine et Alisha (Boe, qui joue Jessica) étaient aussi très pro sur ses scènes.

Doit on montrer la violence pour en parler ?

Je pense qu’il y a des choses ailleurs qui montrent pire.. Nous ne sommes pas timides sur le sujet. On propose une compréhension différente. Notre série peut être un miroir de la société. en se disant « voici les problèmes. Parlons-en. »

Après un rôle comme ça, voulez vous changer littéralement de registre ?

100% oui. J’ai joué un rôle récurrent dans Preacher sur AMC et c’était déjà un violeur. Donc le prochain rôle sera le complet opposé, j’espère, apprécié de tous pour ne pas être typecasté !

Après avoir filmé tout ça, comment vous sentez vous chez vous ?

Ce n’est pas simplement un rôle qu’on prend et qu’on arrête, il y a des scènes sombres et on se réunit avec le cast pour décompresser après les tournages. La saison 2 et la scène de la salle de bain nous ont poussé à se réunir après pour savoir si tout le monde allait bien.

Le meilleur souvenir ?

Il y en a beaucoup. On fait beaucoup de blagues. Lors des scènes ou on est en uniformes de baseball, nos uniformes sont très serrés, entre les prises, on baisse nos pantalons et on se balade comme ça.

Bryce a t-il vraiment des sentiments pour Chloé ? Ou est ce de la manipulation ?

C’est une balance entre les deux. Bryce aime l’idée qu’avoir une relation normale est quelque chose de rassurant. C’est dur pour lui d’atteindre une sorte de normalité. C’est une partie de lui mais je ne sais pas s’il aime mais il aime l’idée de cette normalité.

Il a besoin d’amour.

Oui (rires)

 

 

 

13 Reasons Why saison 2 est disponible sur Netflix.

 

Propos recueillis en table ronde.