Ricky-Whittle-monte-carlo
Interviews

10 Questions à Ricky Whittle (American Gods, The 100) qui parle de Neymar, New Girl et de Disney

Si vous êtes un poditeur régulier de Serial Causeurs, vous avez sûrement déjà entendu ce format de 10 questions séries à un ou une invité.e. C’est lors du Festival de Télévision de Monte-Carlo que nous avons posé les questions à Ricky Whittle !

Vous pouvez retrouver cette interview en version audio dans notre podcast séries TV, Serial Causeurs, disponible sur toutes les plateformes de podcasts.

 

Tom – Ricky Whittle, né en 1981 et toujours génial ? Quel est le secret ?

Ricky Whittle –  J’accepte le compliment ! Chocolat et sucreries. Si vous vivez comme un enfant, vous vivrez jeune longtemps. 

 

Quel est votre plaisir coupable ?

Ricky Whittle – Mon plaisir coupable ? Disney. J’adore regarder Disney. Je pense en fait, surtout récemment, comme avec Moana, Luca, que toutes ces histoires sont vraiment bonnes, et l’animation est tellement géniale. J’aime juste me relaxer et me détendre. Et il y a beaucoup d’humour adulte dans ces films maintenant. Alors oui, je suis peut-être un grand macho costaud, mais j’adore regarder les dessins animés de Disney.

 

Y a-t-il une émission de télévision que tout le monde regarde et que vous ne regardez pas ?

Game of Thrones et Sopranos. Je ne sais pas. Elles ont tellement l’air longue. Je ne sais pas. Ça s’égare. Il y a en fait beaucoup de choses que les gens regardent et pas moi. Pour moi, c’est juste qu’il y a tellement d’options. C’est difficile de s’enfermer dans une seule. Donc je me retrouve à y aller plus tard et à rattraper le temps perdu. Je déteste quand quelque chose n’est pas fini, quand quelque chose est annulé. American Gods est une série incroyable, mais tant que nous ne l’aurons pas terminée, les fans seront frustrés. Donc, quand les séries sont terminées, j’aime revenir en arrière et regarder celles-ci. Mais j’ai lu que Game of Thrones s’était mal terminée alors je ne veux pas la regarder.

 

Quel est le bon nombres d’épisodes pour une série ?

C’est une bonne question. Parce qu’il ne faut pas en avoir trop, au point d’ennuyer et de ne pas avoir le budget pour continuer. Vous devez être attiré par vos personnages. Vous devez tomber amoureux des personnages qui sont là. Et cela prend quelques épisodes pour que vous vous y intéressiez. Je pense qu’American Gods s’en est très bien sortie avec huit épisodes. Ça semble être le nouveau format. Avant, c’était 22 épisodes, mais je pense que les chaînes câblées et autres s’en tiennent désormais à huit ou dix épisodes. C’est assez long pour que vous vous intéressiez aux personnages et à l’histoire, mais pas trop long au point de vous ennuyer et de tuer le budget.

 

Une série que personne ne regarde sauf vous ?

Je ne sais pas si c’est vrai, mais Love on the Spectrum est une série sur Netflix que j’adore regarder. C’est l’histoire d’adultes et d’ados qui s’entraident dans le monde assez spécial de l’autisme, avoir des relations, avec des partenaires. Ils essaient donc de leur apprendre à interagir. Et c’est tellement réconfortant et beau, et c’est fait d’une manière positive, ils ne se moquent pas. C’est drôle à regarder parce qu’ils sont très honnêtes. Elles sont très littérales, donc elles disent exactement ce qu’elles pensent. Elles ne mentent pas, ce qui est très rafraîchissant et amusant. Il s’agit de faire prendre conscience de la beauté de ces hommes et de la joie qu’ils peuvent apporter au monde. Il suffit d’être ouvert à eux et de comprendre davantage leur combat. Et vous pouvez rendre leur vie bien meilleure, bien plus facile si vous comprenez ce dont ils peuvent avoir besoin dans leur vie. J’adore regarder ça. C’est drôle, ça fait chaud au cœur. Et encore une fois, je suis un grand garçon, mais je finis par pleurer un peu parfois parce que c’est assez émouvant. J’adore Love on The Spectrum. C’est diffusé en Australie.

 

Une série que vous avez vu encore et encore ?

Oh, mon Dieu, il y en a tellement. J’ai beaucoup pris l’avion récemment et je me suis remis à Friday Night Lights. Et j’adore New Girl. Comme Friends. C’est la meilleure série télévisée qui ait jamais été écrite parce que vous pouvez regarder n’importe quel épisode et même si vous l’avez déjà vu, vous pouvez toujours le regarder et vous allez toujours rire. Et c’est très difficile à faire. Donc Friends a été la première à le faire. Et je pense que New Girl est comme ça pour moi. Mais ma préférée en ce moment est Friday Night Lights.

 

Une série qui raconterait votre vie ?

Ce qui ressemblerait le plus à ma vie ? Superman. Pour être honnête… Peut-être parce que tout le monde voit Superman. En fait, tout le monde voit un acteur comme si il avait une vie géniale, qui voyage dans le monde entier, qui est beau dans les photoshoots, qui est bien coiffé et maquillé, qui porte de beaux vêtements. Mais ils ne voient pas le vrai Ricky, Clark Kent, qui est à la maison, assis dans le même short qu’il a porté pendant trois jours, mangeant des céréales au dîner ou du chocolat au petit déjeuner, qui n’est pas coiffé, qui transpire après la gym. Donc je pense que Superman c’est ça, parce que je pense que tous les acteurs ont une double vie. Ils ont la vie qu’ils montrent et puis la vraie vie. Certains ont une vie réelle terrible et ont besoin d’aide. Mais certains ont une vie de famille merveilleuse où ils peuvent se détendre, être avec leurs proches, loin des caméras. Mais vous pouvez constater que les acteurs sont très différents de l’image qu’ils donnent d’eux-mêmes. Je ne veux pas dire que je suis Clark Kent. Mais après avoir dit ça, ça prend tout son sens.  Mais à part ça, je ne sais pas, ce serait probablement Entourage. Vous vous souvenez ? J’avais un groupe d’amis avec qui je trainais. je suis à Monte Carlo avec un de mes bons amis d’une ancienne série que je tournais. Et c’est soirées, délires, louer des voitures sans raison.

 

Votre série d’enfance ?

J’ai rencontré le héros de mon enfance au Festival, c’est David Hasselhoff. Enfant, j’adorais K-2000 et Alerte à Malibu. Alors, voir David Hasselhoff ici, maintenant, toujours en train de se déchaîner, toujours avec sa belle femme blonde, c’est une légende. C’est une légende. Il est ici à un festival, il se promène. C’est très amusant de rencontrer ces gens. Mais oui, j’adorais K-2000 et Alerte à Malibu

 

Une série qui vous fait pleurer ?

Pour une raison ou une autre, je ne pleure pas devant les séries. Je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce que je connais la formule et que je sais que c’est de la comédie. Je pleure devant la vie réelle. Alors quand je regarde des documentaires, j’ai tendance à pleurer. J’ai regardé le documentaire sur Neymar, Le Chaos Parfait. C’est peut-être pour ça que j’ai décoloré mes cheveux. Mais ce documentaire m’a vraiment retourné. Et vous commencez à comprendre ses luttes, il y avait des moments où il était ému, et pour une raison quelconque, je l’étais aussi. J’étais comme ça « quoi ? Pourquoi je suis ému ? C’est juste un footballeur ». Mais les documentaires ont une façon de faire , en montrant les gens dans leur vraie vie et leurs luttes, et vous pouvez vous identifier à cela. C’est réel. On sait toujours que la fiction n’est pas réelle, même si le jeu des acteurs est excellent. Ils ont ajouté la musique etc, 

 

Une série qui vous fait rire ?

New Girl. Définitivement. J’ai commencé Space Force. Mais c’est Steve Carell ! la série est écrite comme une sorte de sale hommage à Trump, ce leader qui n’a aucune idée de ce qu’il fait. Et c’est une écriture tellement intelligente. Ce n’est pas drôle en soi, mais parce que vous savez qu’ils parlent de Trump et de tous ces différents conseillers et de la stupidité de l’Amérique parfois, c’est juste hilarant. 

 

Une série qui serait mieux si vous étiez le showrunner ?

(Rires) American Gods ! Ils auraient tellement fait mieux parce que c’est une histoire incroyable de Neil Gaiman et Bryan Fuller. Michael Green a fait un travail génial dans la première saison. J’ai hâte de retravailler avec eux. Mais j’ai l’impression que ce n’est pas nécessairement le showrunner qui aurait pu faire mieux. C’était plutôt Starz la chaîne et le marketing. Ils l’ont mal communiqué sur la série. Et vous réalisez combien les relations publiques sont importantes quand vous essayez de pousser une série. C’est ce qu’il y a de bien avec ce festival, c’est qu’on apprend et qu’on fait connaître des séries que les gens ne connaissent pas. Et j’ai l’impression qu’Amazon Prime a fait un bon travail dans le monde entier avec American Gods. La pub était partout, à Rome et à Munich, à Paris. Elle était dans le métro parisien ! Ssur tous les murs, dans tous les trains. Elle était au Brésil. En Australie. C’était incroyable ! Aux Etats-Unis, ils ont mis juste des affiches à New-York et à Los Angeles, c’est tout.

 

Une série que vous ne pouvez plus regarder ?

Je n’aime pas dire du mal de certaines choses, mais il y a des séries que j’ai regardées et je me suis demandé comment elles avaient pu être faites, alors qu’il y a tant de bonnes idées qui ne sont pas réalisées parce que les gens ne les financent pas, ou parce qu’ils veulent des acteurs ou des réalisateurs plus importants. Et puis vous regardez une émission de télé ou un film avec un mauvais jeu d’acteur, une mauvaise histoire et vous vous demandez comment ça a pu être fait. C’est fou.
Je ne citerai pas de noms, mais il y en a tellement, surtout pendant la pandémie. J’ai regardé tant de films et de séries que j’ai été stupéfait de voir comment c’était nul. Nul !

 

Vous portez le même type de costume que sur le tapis rouge ? (la veille, Ricky portait un costume jaune en plastique recyclé)

Oui, c’est tout en plastique. C’est incroyable. Claudia Signature est basé à Monaco.  Vous pouvez avoir l’air cool, vous sentir bien, parce que c’est agréable, et c’est bon pour l’environnement. La mode est la deuxième plus grande source de pollution de la planète, je pense que c’est un bon moyen de faire la différence. Maintenant, nous nous dirigeons vers des voitures électriques. Et le pétrole est évidemment la plus grande solution pour la planète. Donc, si nous pouvons réduire les émissions des voitures en conduisant des voitures électriques et faire de même avec la mode, ce sont les deux principaux pollueurs de la Terre que nous réduisons. Nous réduisons l’empreinte carbone. Je suis donc très honoré de porter cette création. Le festival s’est associé à moi et m’a demandé d’être l’ambassadeur de ses créations. 

Ricky-Whittle-monte-carlo

Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire