Les 6 et 7 juin au Hilton de Roissy se tenait une première convention sur les séries de la CW Arrow et The Flash à Paris.

Les acteurs Colton Haynes, David Ramsey, Emily Bett Rickards, Willa Holland, Robert Knepper, Danielle Panabaker et Rick Cosnett étaient les invités de la Super Heroes Con de l’organisme People Convention. Avec une petite surprise.

People Convention continue petit à petit à se créer une fanbase fidèle qui les suive depuis leur première convention Spartacus, qui se déroulait entre les murs du même Hilton de l’aéroport de Roissy. Cette fois-ci, ils honorent Arrow et The Flash, les deux séries de la CW tirées de l’univers de DC Comics. Retour sur ce week-end à la Super Heroes Con avec quelques minuscules spoilers.

shc

Les réjouissances démarraient à 9h45 (techniquement à 10h10) le samedi matin, avec une cérémonie d’ouverture où tous les invités passaient dire bonjour sur scène. Le premier panel, ces questions réponses avec le public, réunissait les deux acteurs de The Flash, Rick Cosnett et Danielle Panabaker qui interprètent Eddie Thawne et Caitlin Snow. Et alors là, je pense pouvoir parler au nom de tous, mais la lumière fut. La révélation Rick Cosnett, archi sympathique, faisant le pitre, bavard et accessible, dès qu’il ouvrait la bouche, il engendrait les applaudissements. Pour l’anecdote, il partage un lien familial avec Hugh Grant en la personne de leur arrière-arrière-arrière-grande-tante ! Bref, visiblement pour être engagé dans ces séries, nul besoin de s’y connaître en comics, puisque aucun des deux acteurs ne suivait l’univers DC. En tout cas, Panabaker s’est réjouie d’avoir enfilé le costume de Killer Frost pour un court épisode cette saison et espère à nouveau le porter pour la prochaine car après tout, ils ont mis six mois à le confectionner. Quant à Cosnett, il ignorait complètement le rôle-clé qu’il représentait, avant qu’on lui annonce son lien de parenté avec le Reverse Flash. Grosso modo, un épisode prend neuf jours à tourner, mais bien sûr, à ces jours il faut ajouter l’écriture en amont et la post-prod en aval. Mais ce n’est que du bonheur sur le plateau, l’équipe s’amuse beaucoup, ils ont ajouté qu’une scène classique comporte souvent un Tom Cavanagh qui n’arrive pas à tenir en place dans sa chaise roulante, un Carlos Valdes qui passe son temps à chanter tandis que Grant Gustin danse, et à côté de ça, Jesse L. Martin qui soupire de désespoir. Plusieurs fois, le bêtisier de la saison 1 a été mentionné et il parait qu’il envoie, donc vivement la sortie du DVD !
Puis Colton Haynes et Emily Bett Rickards, respectivement Roy Harper et Felicity Smoak d’Arrow, se prêtaient au jeu des questions/réponses. Leur complicité n’aura échappé à personne. Internet se montre loin d’être clément envers le personnage de Felicity, avec les puristes qui voient en elle un obstacle à la relation Oliver/Laurel, mais la salle en tout cas soutenait en masse Olicity. A ce sujet d’ailleurs, selon Rickards, dès la première rencontre avec Oliver, Felicity a eu un crush sur lui. Toutefois, ce n’est que par la suite, à l’épisode 114 qu’elle a réalisé le véritable sens de ces sentiments. Mais le meilleur moment restera le petit intermède musical sur Summer Nights qu’ont chanté les acteurs, avec quelques trous dans les paroles…

  • Grosse surprise, et pas des moindres, Carlos Valdes, le Cisco national de The Flash venait faire une apparition expresse à la convention pour venir en renfort à ses compagnons en sous-effectif. Et malgré le retard accumulé, les fans ressortent fatigués mais impatients de se déchaîner à la soirée Verdant. Pauses bienvenues avec des cosplayers professionnels également, culturellement intéressant.

shc

Le dimanche de la Super Heroes Con semblait moins chargé, puisque qu’importe les moyens, la journée devait finir avant 19h malgré les nombreux panels malheureusement écourtés. Cette fois-ci, Colton Haynes et Willa Holland s’y collaient d’abord. Holland, on la connait sous les traits de Kaitlin Cooper dans Newport Beach, dix ans auparavant… Eh ben, elle a grandi. Avec du recul, elle admet regretter ses rôles stéréotypés dans Gossip Girl ou Newport Beach, mais celui lui a permis au moins de décrocher ce rôle dans Arrow, où elle peut se battre comme les autres. Haynes confirme en même temps son avis, en voyant ses rôles de filles à papa, il craignait un peu sa véritable personnalité avant de la rencontrer. Ensuite, il lâche une petite bombe, au début, en introduisant son personnage de Roy, les scénaristes avaient pensé faire un love triangle entre Felicity/Oliver/Roy, mais l’idée a finalement (et heureusement) été abandonnée. Enfin, Haynes n’a pas dit son dernier mot, même s’il s’accorde quelques vacances avec son départ, il ne faut pas exclure de le voir au cinéma, et plus longtemps que dans San Andreas où ses scènes ont été coupées. Sans oublier qu’un retour dans Teen Wolf, même en guest, ne s’occulte pas totalement.
On enchaîne ensuite avec un panel du seul et unique Robert Knepper ! Un peu comme pour la convention sur Sons of Anarchy, un invité qui ne participe qu’à un seul épisode de la série… Certes, le Clock King en jette, mais sa présence laisse perplexe. Logique alors que les questions tournent autour de Prison Break, mais abordent aussi Heroes (non, il ne sera pas dans Heroes Reborn). Il adore jouer les vilains, mais aimerait quand même interpréter plus des rôles dramatiques. L’acteur ne se repose pas pour autant, prochainement on le verra bien sûr dans le dernier Hunger Games, mais aussi dans un rôle comique dans Frat Pack.
Il ne reste plus que le panel entre Emily Bett Rickards et David Ramsey, les originaux de la team Arrow ! Information capitale, Diggle ne revêtira pas le costume de Green Lantern, qu’on soit bien clair ! Mis à part ça, il va s’entraîner avec Thea maintenant qu’Oliver et Malcolm se cachent on-ne-sait-où. Malgré leurs volontés de faire durer les questions/réponses, il a fallu écouter la séance afin que le panel général puisse avoir lieu. Et ce que j’en retiens principalement, ce sont leurs noms de superhéros, à savoir Holland : Captain Naps ; Cosnett : Nevrotic ; Haynes : Captain Giggles ; Rickards : One With Maple ; Knepper : Prince Foodie ; Ramsey : Black Driver.

  • Quelques flottements ce dimanche, mais toujours une aussi bonne ambiance et des activités instructives. Puis la fin.

shc

Réflexions personnelles de pointilleuse à nouveau : les panels étaient intéressants mais vraiment courts. Et de mon observation en salle, si les gens venaient au micro plutôt que l’inverse, du temps pourrait être gagné à ces moments-là. Très bonne qualité d’impression pour les photos avec des fonds vraiment agréables, mais un cadrage parfois étrange, à savoir en paysage alors que la pose demanderait un portrait. Bon point également au niveau des animations, People Con qui s’associe avec Royal Events pour les activités, très bons résultats. En revanche, quelques désagréments rencontrés avec les agents de sécurité… Le retard était plus maîtrisé que leurs conventions précédentes, on peut donc en déduire qu’ils apprennent et acquièrent de l’expérience. Le lieu reste un peu éloigné du centre de Paris, ce qui ne facilite pas le transport malgré la présence de la ligne B.
On connait d’ores et déjà les dates de la SHC2 qui se tiendra le week-end du 21 mai 2016. Comme conclusion, les deux séries DOIVENT monter un épisode musical en crossover ou d’une autre manière, mais non seulement la moitié de leur cast sorte de Broadway, mais en plus l’autre possède des voix géniales qui méritent d’être entendues.

(P.S. : Pour leurs conventions à venir, il faudra regarder du côté de Spartacus et de Harry Potter.)