the 100
Actus Sériephilie

Est-ce une mauvaise nouvelle quand une fin de série est annoncée ?

C’est fait : The 100 terminera sa vie après la saison 7 et 100 épisodes mais est-ce qu’annoncer la fin d’une série est une mauvaise nouvelle ?

Durant la grande conférence de presse de rentrée, la TCA, la CW a annoncé que la saison 7 de The 100 sera la dernière quelques jours avant que la saison 6 se termine sur nos écrans (6 août, dernier épisode de la saison 6).

Une des dernières séries à fandom actif se terminera donc avec son épisode 100, un beau milestone pour une série dont on se souvient encore des débuts.

Adaptée en même temps que le livre était écrit, The 100 a su rapidement trouvée sa force dans des rebondissements assez étonnants pour une série de la CW. Ne reculant devant aucun choix scénaristique pour convaincre, la série a rapidement été une référence en SF post-apo. Mais rapidement, les guerres de clans ont annihilé toute ambition de proposer une vraie série sur les conséquences d’une apocalypse. Les sempiternelles conflits ont eu raison de nous après deux saisons et demi comme pour une grande majorité du public.

Les fans, eux, sont restés. Enfin, c’est un peu incohérent de dire ça. Le public s’est évaporé tout comme certains fans et ceux qui restent encore vaillamment, les téméraires, y voient encore beaucoup de choses positives.

C’est là qu’on veut en venir. Une série doit durer, par définition. Mais le fan, honnête et objectif, sait qu’une série n’a plus la même saveur avec les aléas de la « vie » sérielle. Départ d’acteurs, intrigues recyclées, concept changeant, fraîcheur disparue sont autant de changements importants dans une série que de raison de ne plus être aussi intéressé qu’avant.

 

Alors apprendre qu’une série se termine, est-ce une mauvaise nouvelle ?

Que l’on soit triste est évidemment normal. Mais ce n’est pas par rapport à la nouvelle d’une fin, mais plutôt à l’annonce qu’il n’y aura plus ce rituel de rencontre entre la série et nous, le public. Faire le deuil d’une série est quelque chose qui n’est pas anodin, on en a déjà parlé. C’est donc naturel d’être triste, encore plus au moment approchant.

La nouvelle d’une fin de série ne doit pas être une mauvaise nouvelle en soi. Une série qui a atteint 7 saisons est déjà une série mature, qui a connu son heure de gloire et qui est dans une phase plutôt déclinante. Rares sont les séries qui savent se redonner un peu de fraîcheur.

Ce schéma reste assez juste pour une série.

vie et mort d'une série

Alors, oui, une série peut savoir se renouveler. Mais si elle le décide, c’est un risque. Le public d’origine doit adhérer à ce changement. C’est toujours dangereux de voir une série ne plus ressembler à ce qu’elle était et à ce qui nous a fait venir.

L’évolution naturelle de l’intrigue avec son passé, son présent est un contrat tacite évident. On aime une série pour ce qu’elle va vouloir raconter.

Je l’ai souvent dit dans mes écrits ou podcasts, une série raconte l’essentiel en 60 à 80 épisodes. En terme de série network basique avec des saisons de 22 épisodes, cela représente au moins 3 saisons, au plus 5 ans pour des saisons réduites à 13 épisodes. Cela peut paraître peu 3 saisons mais c’est souvent là que la série doit savoir quoi développer par la suite sans se répéter.

Game Of Thrones n’a pas dépassé les 73 épisodes, The 100 en aura 100, Breaking Bad a fait 62 scripts. X-Files, The Office, Supernatural ont largement dépassé les 150 épisodes et on sait, objectivement, viser juste sur la période à laquelle ces séries ont décliné.

Alors qu’une série ait une annonce pour une ultime saison, programmée, c’est tout sauf une mauvaise nouvelle. Les showrunners peuvent établir un beau plan narratif, les acteurs peuvent commencer à voir un autre avenir.

Et les fans ?

Les fans seront dans une phase étrange où la série va faire partie du passé. Un gros regard sur le chemin parcouru sera indispensable et souvent salvateur. Et faut-il abandonner le navire? Oui, pour certains, être fan est passager. Pour d’autres, ils s’accrocheront mais sauront bien que la vie sera faite d’autre chose.

Certains se disent tristes. mais pourquoi? Souvent, les fans s’attachent à des choses qui n’ont plus rien à voir avec la série mais qui sont devenus des us et coutumes, des habitudes. Et le plus souvent, dans les strates de fans, ce sont les shippers qui se sont accrochés car ils voient avant tout des personnages, une histoire d’amour. Combien de scandale The 100 a soulevé pour des histoires d’amour fauchées en plein cœur?

Et souvent, les fans un peu plus jeunes n’ont pas le recul et cette tranche d’âge est sujet à bon nombres d’attachements fulgurants et violents. Ils vont prendre la nouvelle comme un crève-cœur. David Peyron, sociologue, le précisait dans le documentaire sur X-Files, être fan est un phénomène liée à l’adolescence, là où l’attachement est quelque d’essentiel pour se créer des repères ».

Il y a donc un devoir de détachement à faire rapidement quand on est fan. Un fan n’adore pas tout. Ceux qu’on voit sur les réseaux s’exprimer ne sont pas des modèles, ils sont des exceptions. Ils crient, ils hurlent, ils pétitionnent, ils écrivent, ils célèbrent mais ils ne sont pas les fans, ils sont des fans.

Que The 100 se termine après 7 saisons n’est peut-être pas une mauvaise nouvelle. Il ne faut jamais oublier que le créateur de la série est le chef. Il faut savoir être déçu, le fan-service a tué beaucoup trop de séries.

 

La saison 6 sera diffusée en inédit dès le 3 septembre à 21h sur SYFY

Laisser un commentaire