Superstore saison 6 fin de série
On a terminé Sériephilie

Superstore : fin de série (spoilers)

Superstore n’a jamais été la série la plus défendue dans les colonnes des sériephiles, mais elle a su avoir sa petite communauté et n’a jamais vraiment déçu.

La série de Justin Spitzer (remplacé par le duo Jonathan Green et Gabe Miller en saison 5) a terminé son run après 6 saisons plutôt de bonne facture. La workplace comedy qui nous raconte le quotidien du supermarché Cloud 9 avait accueilli America Ferrara (Ugly Betty) et Ben Feldman (Drop Dead Diva).

Après le départ du personnage d’Amy joué par America Ferrara, on pensait la série finie. Il n’en était rien, la dynamique était toujours là. Amy Sosa n’avait pas été un personnage comique par excellence. Il était plutôt le fusible plutôt que l’interrupteur. Pourtant, la série n’aura pas survécu à son départ. Les audiences étaient plutôt stables depuis 3 saisons, mais à moins de 2.5 millions, c’était trop peu pour NBC. D’ailleurs, le dernier épisode n’a pas réveillé les spectateurs d’origine puisqu’ils sont même moins que l’avant-dernier.

Superstore se termine donc après 113 épisodes et une saison Covid plutôt réussie. Il fallait oser respecter la réalité avec des acteurs / personnages / employés quasiment tous masqués la moitié du temps. Si ce n’est pas très attirant pour le téléspectateur, lui rappelant le quotidien, c’était aussi d’une pertinence rare. Superstore a réussi à rendre compte de la situation dès son premier épisode. Le supermarché est encore un lieu de vie, indispensable et la série l’avait compris.

C’est d’ailleurs Jonah qui tente, dans l’avant-dernier épisode, de justifier le travail et l’implication des employés : ils doivent être là quoiqu’il se passe. Dans cet épisode, un événement assez incongru arrive puisqu’ils retrouvent un sac rempli de pieds coupés comme ils avaient retrouvé un pied au début de la saison 3 suite à la tornade. Sortie de nulle part, cette idée tranche avec le ton de l’épisode puisqu’on parle de la fermeture de 95% des Cloud 9 !

Amy revient donc au Cloud 9 pour essayer de sauver les meubles. Mais rien n’y fait, le magasin devra fermer, ou tout du moins, l’activité devra cesser. Le local sera utilisé. Évidemment, on ne pouvait ne pas finir Superstore en remettant le couvert sur la love-story Amy / Jonah qui n’a jamais vraiment été l’histoire la plus intéressante et la plus exploitée de la série.

Superstore saison 6 fin de série

C’est donc en misant sur le retour d’Amy que Superstore rate un poil sa sortie. Mais comme c’est le spectateur qui n’aime pas trop le personnage qui vous parle, ce n’est pas l’argument le plus solide. Mieux, la série se concentre sur les personnages principaux et leurs ressentis. Dina, Garrett, Sandra, Cheyenne, Mateo sont au centre des attentions dans le final. Chacun aura son heure de gloire et la Queen Sandra, le personnage le plus drôle de la série, finit sur une belle sortie.

SPOILERS SUR LA FIN DE SUPERSTORE

Le magasin fait une liquidation des stocks. À quelques minutes de la fermeture, Garrett fait une dernière annonce et ferme définitivement les portes du Cloud 9 non sans évoquer l’esprit de famille et de camaraderie, en écho, évidemment, avec la série.

Glenn voulait prendre sa retraite, mais il poursuivra l’aventure en créant Sturgiss and Sons, une entreprise de services

Mateo est engagé chez Sturgis & Sons alors qu’il était inemployable car sans papier.

Amy se remet avec Jonah.

Dina et Garrett se remettent ensemble. Elle devient manager du nouveau local de stockage Zephra en place en compagnie de Sandra, Justine et Marcus.

FIN DES SPOILERS SUR LA FIN DE SUPERSTORE

Superstore termine donc sur une note plutôt optimiste moi qui pensais qu’on allait avoir une conséquence lourde post-pandémie. Il est vrai qu’en y repensant, hors personnages principaux, on ne sait pas ce qu’ils sont devenus. Ils sont tous partis avec le sourire.

La saison 6 était réussie, peut-être la meilleure depuis la saison 3. Si Superstore n’a pas été une grande série, elle a une solide réputation aux Etats-Unis. Elle n’a jamais atteint le degré comique de The Office et n’a que rarement essayé de la singer. Le moment un peu fleur bleue entre Jonah et Amy dans le premier épisode n’a jamais trouvé un équivalent par la suite alors qu’on pensait qu’on avait un nouveau Jim / Pam en face de nous. La série a développé ses personnages, leurs gimmicks et a réussi à atteindre un très bon niveau en saison 3. Ensuite, en ne tentant jamais d’être hilarant, Superstore parvenait à être pertinente dans les sujets sociaux et les discussions de comptoir qu’on pouvait tous avoir sur le féminisme, le racisme, le harcèlement, le travail… Elle ne prenait pas parti sauf pour celui de la stérilité des débats.

Manquera-t-elle ? Comme à chaque fin de série, il est difficile de se dire qu’on ne reverra plus d’inédits de cette bande, on s’était attaché à cet univers, ce groupe même si on n’attendait pas le nouvel épisode avec impatience. Superstore était la série qui faisait du bien sans forcer. The Office a été reconnue en France grâce à des memes et sa diffusion sur les plateformes. Espèrons que Superstore connaisse une réhabilitation.

Elle est diffusée sur NRJ12 et sur Prime Video (4 saisons disponibles).

Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire