Après When We First Met, Netflix fait encore dans le romantique mais version drame avec Irreplaceable You rebaptisé en français Mon Âme Soeur.

Frappée par un cancer, Abbie cherche une future copine pour Sam, son fiancé et ami d’enfance, qui est loin d’être doué pour les rencontres amoureuses

Michiel Huisman (Game of Thrones, Orphan Black) et Gugu Mbatha-Raw (Touch, Doctor Who, Black Mirror) forment ce petit couple qui aurait été parfait… dans un film sur eux. Irreplaceable You est un film sur Abbie et non sur un couple. On ressent tout de suite que le personnage sera au centre des attentions malgré le pitch qui voudrait que ces deux-là voient leur relation changer avec la maladie et cette quête de la « remplaçante ». Le duo est même en manque cruel d’empathie alors qu’on les présente comme le couple parfait d’âmes sœurs depuis leur enfance. Mais la rapidité d’exposition ne permet aucune once d’empathie. On ne les connaît pas, on ne veut pas les connaître et leur drame parait, non pas indifférent, moins « triste ».

irreplaceable you ame soeur netflix critique

Et pendant 1h30, sa maladie sera doucement évoquée, rarement au centre des attentions et finalement ne déclenchera que peu de scènes fortes. Sa quête pour trouver une remplaçante est aussi une intrigue peu engagée et engageante. Tout semble parasité par la vie d’Abbie en cercle de soutien où elle rencontre des fortes personnalités comme Myron (Christopher Walken) ou Kate (Kate McKinnon). C’est par Myron qu’Abbie verra la vie autrement et doucement mais sûrement, le film se concentrera sur cette relation d’amitié et de conseils. L’histoire d’amour semble donc dénué de toute substance. Présenté un couple parfait ne suffit pas, il faut le faire vivre. Et malgré tous les efforts de Huisman (sans barbe, avec des lunettes, boy next door parfait), son personnage est quasi transparent. Il y a bien le dernier tiers qui gagne en intensité avec du drame intelligent, des scènes qui sont moins bavardes, plus démonstratives avec des émotions palpables.

irreplaceable you ame soeur netflix critique

Mon Âme Soeur rate donc son intention de délivrer une romance fauchée en plein cœur la faute à un script schizophrène. Evidemment, il y a moins de pathos que dans un Nos Etoiles Contraires ou un Now is Good (qu’on vous conseille vraiment !) et le film parait donc moins tire-larmes. Et par un manque de prise de position ferme, le film se noie dans des idées et n’en exploite quasi aucune avec efficacité. IL aurait été intéressant de voir Sam dans des rendez-vous forcés, le voir timide, renoncé, réservé, attristé, à côté de la plaque… Mbatha-Raw est parfaite dans le rôle d’Abbie et il est dommage que l’alchimie avec Huisman ne soit pas exploitée.