secret-de-la-cite-perdue
Critiques de films

Le Secret de la Cité Perdue : le duo Bullock / Tatum qui fait plaisir

Un film d’aventures avec deux stars trop rares sur nos écrans, voici le programme de Le Secret de la Cité Perdue, en salles le 20 avril.

L’aventure ne prend la forme que de quête aux accents de fantasy ou de super-pouvoirs depuis bientôt plus de 15 ans. Si ce n’est Jumanji avec Dwayne Johnson ou quelques tentatives comme Jungle Cruise avec… Dwayne Johnson, le film d’aventures n’a plus bonne presse à Hollywood. Quand on tente Lone Ranger ou Dora l’exploratrice ou même Tomb Raider, on tombe alors dans des films qui ont floppé malgré la présence d’une base d’adaptation solide. Et c’est là que Le Secret de la Cité Perdue tente l’impossible : ne rien adapter du tout à part un scénario original.


Aaron et Adam Nee, futurs réalisateurs de la nouvelle adaptation des Maitres de l’Univers, sont derrière la caméra. On retrouve avec plaisir un casting de têtes assez peu présentes : Sandra Bullock et Channing Tatum. L’héroïne de Speed en 1994 a eu du mal à rebondir dans les années 2010. Avec la comédie Les Flingueuses dans lequel elle partageait l’affiche avec Melissa McCarthy en 2013 ou Gravity la même année, on pensait que l’actrice allait revenir sur nos écrans. Rien. Le sursaut avec Ocean’s 8 et Bird Box en 2018 a été un coup d’épée dans l’eau. Et pensez donc, une femme de 57 ans en tête d’affiche d’un film ? On n’y pense même pas. C’est donc à travers sa boîte de production Fortis Films, que Sandra Bullock a monté le projet autour de The Lost City / Le Secret de la Cité Perdue.

le secret de la cité perdue
© Paramount

Tatum, lui, ne semble pas vraiment assoiffé de cinéma. Celui qui avait brillé dans 21 Jump Street et Magic Mike n’enchainait pas vraiment les rôles. Au lieu de s’enfermer dans des petites productions navrantes, il a pris le temps de choisir ses rôles. Avec un capital sympathie plutôt grand, Tatum a joué de son image dans This Is The End par exemple ou encore dans Free Guy l’année dernière. Ce n’est que dans le film Dog, dans lequel il partage l’affiche avec un chien, que Tatum nous revient cette année. Triste quand on voit son potentiel comique immense.

Avec Bullock et Tatum, c’est Daniel Radcliffe qui se permet également de revenir au cinéma dans un rôle de grand méchant. Brad Pitt est aussi à l’affiche. Le bientôt sexagénaire joue un rôle de sauveur aventurier badass. Mais c’est bien le trio Tatum / Bullock / Radcliffe qui sera au centre de l’intrigue.

Le Secret de la Cité Perdue commence comme un bon film comique méta. La présentation du personnage de Sandra Bullock, Loretta Sage, est efficace. En quelques situations, on comprend qu’elle est auteure de romans d’aventures à l’eau de rose et qu’elle est en panne d’inspiration. Cependant, le film se range rapidement dans les codes bien précis du… buddy movie. Loretta Sage se fait enlever par un milliardaire qui recherche un trésor. Dash (Tatum) icône des romans de Sage, tente de la retrouver.

le secret de la cité perdue
© Paramount

Le film n’est pas du tout un film qu’on pourrait ranger à côté d’un Indiana Jones ou même d’un Dora l’exploratrice et la cité perdue (tiens, tiens) mais plutôt d’À la poursuite du diamant vert (Romancing the Stone). Les énigmes ou les épreuves sont cruellement absentes dans ce scénario de Dana Fox (habituée aux comédies romantiques) et  d’Oren Uziel (Freaks of Nature, Mortal Kombat) et c’est vraiment la relation entre Sage et Dash qui va être au centre du film. Le titre n’est là que pour rappeler que, comme dans les romans de Loretta Sage, la romance est au premier plan et l’aventure au second.

Et c’est peut-être ça qui manque au film : des péripéties. En rentrant dans les codes du buddy movie, le film perd un peu de l’aura que son titre faisait augurer. La course au trésor vient finalement assez tardivement même si c’est le point de départ et le motive du méchant. Au fil des scènes, on comprend alors que Le Secret de la Cité Perdue n’ira pas plus loin que ça. Mais à la manière du film de Zemeckis précédemment cité, on se prend au jeu du duo et de la dynamique Bullock / Tatum.

secret-cite-perdue
© Paramount

La grande force du film résultant dans le casting, on ne peut donc que conseiller d’aller prendre un peu l’air avec Le Secret de la Cité perdue. Pitt semble s’amuser (même si on peut regretter que son rôle soit très limité), Radcliffe manque de nuances mais reste convaincant en mégalomane et le duo Bullock / Tatum fait vraiment plaisir à voir. Les décors sont un peu plus naturels que ceux de Jungle Cruise. On sent la nature, le dépaysement et ça manque cruellement dans le cinéma de divertissement. Malgré un titre et un style qui manquent d’originalité, le film reste une œuvre « originale » qui ne ressemble à rien du cinéma actuel côté blockbusters.

En salles le 20 avril.

Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire