josie and the pussycats film
Critiques de films

Josie and the Pussycats (2001) : la comédie à ressortir des cartons

josie and the pussycats - Josie and the Pussycats (2001) : la comédie à ressortir des cartons Josie and the Pussycats 2001
2001

Réalisé par Deborah Kaplan et Harry Elfont

Avec Rachael Leigh Cook, Tara Reid, Rosario Dawson, Alan Cumming, Parker Posey

Josie, Valerie et Melodie vivent dans la petite ville de Riverdale où leur carrière musicale ne démarre pas. Elles rencontrent Wyatt Frame, un producteur qui vient de perdre un boys band, les Dujour, dans un étrange accident d’avion. Frame leur fait signer un contrat, les fait poser pour des photographies, les installe dans une suite luxueuse. Josie, Val et Mel s’inquiètent un peu : leur producteur n’a toujours pas pris le temps d’écouter leur musique et elles ignorent si cela va lui plaire. En réalité, il s’en moque, car les chansons qu’il leur fait enregistrer contiennent des messages subliminaux qui forcent les adolescents à aimer leur musique.


Bienvenu-e-s dans le vidéoclub Smallthings où on ressort les quelques VHS qui traînent. On est tombé sur Josie and the Pussycats !

Non, Riverdale n’est pas issue du cerveau fertile et dérangé de scénaristes sous LSD. C’est une adaptation de comics qui date de plusieurs dizaines d’années. Les personnages que sont Josie and the Pussycats sont les premiers à avoir été adapté à l’écran en live avec ce film ! Et quel film !

Josie and the Pussycats sent bon le début des années 2000. On découvre le DVD, Internet et on se permet des films aussi étranges et fascinants que Dead or Alive ou Charlie’s Angels. On fait des films pour faire du divertissement. On prend le casting le plus agréable possible, on prend un réalisateur pas manchot et on met tout ce qu’on peut dans un scénario sans limites. Le résultat peut paraître nanar, c’est surtout du bon gros divertissement.

josie and the pussycats film

Josie and the Pussycats a été un gros échec à sa sortie alors que sa bande-son a été disque d’or. Pour un film musical, c’est plutôt une demi-victoire. Le film est écrit et réalisé par le duo Harry Elfont et Deborah Kaplan à qui on devait Big Party (Can’t Hardly Wait) quelques années auparavant. Leur façon d’avoir abordé les personnages issus du comics est donc orienté comédie pop. Ca va à cent à l’heure, le casting s’amuse, on passe du coq à l’âne dans les scènes mais on est bien…

josie and the pussycats film

Josie and the Pussycats est incarné par un trio d’actrices très sympathiques avec Rachael Leigh Cook alors en pleine bourre. Elle est auréolée de succès comme Elle est trop Bien ! et qu’elle vient de jouer dans Dawson. Tara Reid sort de son soap pour enchainer Urban Legend et American Pie. Il n’y a que Rosario Dawson qui  est encore méconnue malgré ses débuts remarqués dans He Got Game. Autour d’elle et en roue libre, Alan Cumming, qui commençait doucement sa carrière en cabotinage, et Parker Posey, une actrice indé qui venait de se faire connaitre dans Scream 3. On notera également, Seth Green sorti de Buffy, Donald Faison issu de Clueless et Breckin Meyer du film Road Trip dans le boys band Dujour.

Se moquant de l’industrie musicale et du marketing autour des boys band, Josie and the Pussycats n’est pas juste une bluette nanar aux couleurs criantes alignant les clichés. Elle pose un regard amusé et amusant sur les travers de cette industrie qui formate. Ce n’est, certes, pas fait avec des pincettes mais le ton général du film suffit à en faire une comédie douce-amère.

josie and the pussycats film

Côté musique, les tubes dance du boys band et rock de Josie marchent on ne peut plus efficacement. 15 ans après, j’ai encore toutes les chansons en tête. Il y a donc un vrai travail de prod à saluer sur ce film qui mérite son statut de petit film culte gagné sur le tard.

Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *