Alone Together est une petite série de Freeform produite par Les Lonely Island (dont fait partie Andy Samberg). Mais en dehors de ça, rien ne semble vous faire dire : ah oui je connais.

C’est fin mars que la saison 1 de la série s’est achevée. Devant 180.000 personnes à peine, Alone Together concluait sa saison de 10 épisodes. Deux comiques acteurs, Esther Povitsky (vue dans Brooklyn Nine-Nine ou Crazy Ex-Girlfriend) et son ami Benji Aflalo, sont les stars de la série qui raconte la vie un peu morne de deux sans emplois à Los Angeles.

Le pitch n’est pas très engageant et la série ne le sera pas. Le quotidien vide de personnages en quête de sens a déjà donné Californication par exemple. Ca ne racontait rien mais les personnages existaient. Ici, ni Esther, ni Benji ne semblent avoir une quelconque mission. Tout leur est insupportable et insurmontable. Un rien les amuse et les épisodes se succèdent sans qu’on sache pourquoi on revient au suivant. Leur amitié laisse place au doute d’une quelconque histoire d’amour ou de sexe mais il n’y a clairement aucune attirance palpable.

Ce n’est ni drôle, ni dramatique, c’est tout simplement des tranches de vies sans vie, des échanges lambda entre deux ou trois personnes. Côté personnages secondaires, on a la chance d’avoir Chris D’Elia (de la très drôle et annulée Undateable) et Ginger Gonzaga (Mixology, Wrecked) pour apporter un peu de fraîcheur très limitée puisqu’ils ne sont là que pour 3 scènes en tout et pour tout. Il n’y en a donc que pour les deux héros qui s’occupent comme ils peuvent. Les dialogues sont vifs, toujours référencés pour donner un peu de substance et de prétention en inscrivant les personnages dans une époque qui les bouffe.

La série ne peut pas être vendue sur autre chose que ce qu’elle propose : pas grand-chose. Il faut aimer voir des personnages se démêler de quiproquos jamais graves, de situations jamais urgentes, c’est vraiment une série légère sur des personnages légers qui ont de faux problèmes. L’énergie d’Esther est belle à voir, comme une sorte de petite soeur de Jessica Day (New Girl). Si on ne rit que très rarement, on sourit à intervalles réguliers. Alone Together est vraiment une série douce-amère sur la vie simple de gens compliqués. Ça manque de vraie folie et de vraies histoires…

C’est renouvelé pour une saison 2 sur Freeform toujours.