10 petits épisodes constituent cette saison ultime de Ground Floor, sitcom créée par Bill Lawrence (Scrubs).

Après une saison 1 très fraîche et appréciée, Ground Floor propose une saison 2 qui n’aura pas eu le temps de conclure efficacement son intrigue. TBS a annulé série malgré des audiences stables. Elle termine sa vie avec 20 épisodes seulement, à peine une saison complète en temps normal.

Alexis Knapp partie, Briga et Skylar jouant des personnages séparés, on se doutait que la saison 2 partait avec quelques handicaps et ca s’est ressenti. Moins d’interactions entre Jenny et Brody, des blagues moins inspirées et un nouveau perso féminin qui aurait pu tuer l’ambiance générale comme dans Breaking In (mais si, souvenez vous de la série avec Christian Slater), beaucoup d’éléments qui ont terni la qualité globale de la saison 2.

Brody n’avait plus aucun intérêt comique dans la première partie de saison. Son personnage peinait à trouver sa place que ce soit professionnellement ou humainement. Il partageait peu de scènes probantes avec Jenny. Malgré toute l’énergie des acteurs, on peinait à sourire. Le bon côté était que les scénarios traitaient de la vie de couple avec justesse. Cette thématique se retrouvera jusque dans les dernières secondes de la série. La caution comique qu’est Harvard a trouvé une nouvelle épaisseur avec un love interest en la personne de Lindsay, nouveau personnage. Cette dernière semblait un ajout artificiel, presque un boulet. Il n’en était rien, son duo avec Threepeat et ses interactions avec Mansfield étaient inspirés.

ground floor

©TBS

Venons-en à Mansfield qui devenait un peu une caricature de lui-même gràce aux efforts surhumains et asphyxiants de John McGinley pour donner vie au personnage. Certaines répliques faisaient mouche toutefois et les petites pointes d’émotion lui ont fait du bien.

ground floor

©TBS

Dommage d’avoir peu utilisé Threepeat en le mettant dans la case du personnage secondaire que l’on chahute. Il vaut bien mieux que ça et son duo avec Brody n’avait aucun poids. Heureusement, Brody revient à la charge quelques épisodes avant la fin et on retrouve la dynamique de la saison 1. Hélas la série se concluait avec les épisodes 8, 9 et 10 en proposant une qualité croissante. On se plaît à voir les deux derniers épisodes tournés en extérieur qui donnent un cachet différent à la série. La guest qu’est Anna Camp redonnait aussi un souffle frais à l’ensemble.

La série se termine sans boucler ses intrigues et avec un petit pincement aux coeurs. les personnages étaient redevenus attachants, utiles. On espère revoir le casting très bientôt sur d’autres projets, ils le méritent vraiment. Briga Heelan sera déjà la vedette d’une sitcom pour la rentrée prochaine. Skylar Astin sera à l’affiche de Pitch Perfect 2 cet été.

Je me permets de conclure ces ultimes mots sur la série en vous proposant d’aller lire la critique de Geekroniques.