Actus

The Wandering Earth (Netflix) et les 5 plus gros succès chinois du box office qui font mieux que les américains

The Wandering Earth a débarqué sur Netflix et c’est l’un des plus gros succès chinois. Et ce n’est pas rien. Revue du marché asiatique, première puissance ciné du monde.

Vous aviez remarqué cette augmentation de scènes qui se passent en Asie dans les gros films US? C’est normal, c’est la rançon de la gloire car le cinéma chinois explose.

Un marché en pleine expansion

Alors qu’il n’y avait que 1 400 salles de cinéma en Chine en 2002, il y en a désormais plus de 30.000 ! Avec une cadence de 16 salles par jour qui ouvrent, la Chine est devenue en l’espace de quelques années le second plus gros marché en terme de réseaux de salles derrière… les Etats-Unis. Mais c’était en 2015. Depuis, la Chine a dépassé les américains avec plus de 40.000 salles !

Et qui dit explosion des salles, dit aussi explosion de la production. Plus de 30% de films produits avec un budget qui a aussi augmenté sont donc le signe que la Chine est le nouvel Hollywood (sic). Avec 4,8 milliards de dollars, la Chine est le second plus gros marché.

Pour privilégier la production locale, des quotas ont été instaurés pour les films étrangers. Ils ne peuvent rester que deux semaines en salles. Pour contrer ça, les américains ont multiplié les partenariats et les co-productions. De ce fait, il n’est plus rare de voir une partie du film se passer en Chine ou avoir une star locale. Des films comme Transformers IV ou Iron Man 3 ont donc es scripts adaptés pour ce marché et draguer un tout petit peu le marché étranger. Et que dire de The Great Wall avec Matt Damon, production hybride qui, au final, pas marché aux Etats-Unis.

Revenons un peu en arrière. Les films chinois ne se sont pas beaucoup exportés. On peut citer Tigre et Dragon d’Ang lee en figure de proue et des stars comme Jet Li ont essayé de faire carrière à Hollywood pour qu’ensuite des distributeurs s’intéressent à quelques films.

Désormais, la Chine se débrouille toute seule. Si elle aide certains films comme Pacific Rim ou Warcraft a entré un peu dans leurs frais ou limiter les dégâts en rassemblant des millions de dollars alors qu’en Amérique, ces films ont floppé, elle produit également beaucoup de blockbusters.

Puis vint Monster Hunt

380 millions de dollars (on parlera en dollars pour qu’on ait une base reconnaissable). C’est ce qu’a rassemblé Monster Hunt en 2015. Si la Chine a offert de grandes fresques, elle se permet de faire moins « local » et de brasser les codes anglo-saxons. Plus tard, The Mermaid de l’excellent Stephen Chow (Shaolin Soccer, c’était lui) a débarqué avec un vrai sens du spectacle. Et depuis, chaque année un film chinois explose les scores.

Des films chinois en vrais concurrents sérieux

Voici les 5 plus gros succès chinois chez eux.

1- Wolf Warrior 2 – 2017 – $854,248,869

2- The Wandering Earth – 2019 – $676,692,547

3- Operation Red Sea – 2018 – $575,849,199

4- Detective Chinatown 2 – 2018 – $541,406,438

5- The Mermaid – 2016 – $526,848,189

Les chiffres sont fous. Ils sont quasiment aussi élevés que certains scores internationaux de films US. Alors peut-êtree que ces trailers ne vous impressionnent pas, qu’on est loin des grandes fresques historiques que les Hong Kongais nous ont offert avec par exemple La Cité Interdite ou Detective Dee qui font des scores honorables mais loin des blockbusters, moins finauds, de maintenant.

Avatar
Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire