irai dormir chez vous cinema
Actus

Antoine de Maximy revient avec J’Irai ̶d̶o̶r̶m̶i̶r̶ mourir dans les Carpates

Communiqué

En septembre prochain, Antoine de Maximy se lance dans une nouvelle aventure et il compte tourner son premier long-métrage de fiction : un film pour le cinéma qui repose sur la série J’irai dormir chez vous. La sortie du film au cinéma est prévue pour le premier semestre 2020.

« C’est une nouvelle idée un peu tordue. Mais vous savez bien qu’on fait des choses plus intéressantes en sortant des sentiers balisés. En 15 ans, j’ai parcouru plus de 60 pays avec J’irai dormir chez vous, dans la plus totale improvisation. Ça a donné toute sorte de rencontres, drôles, tendres, surprenantes, souvent exceptionnelles. Mais, vous l’avez vu, je me suis retrouvé aussi dans des situations compliquées, voire dangereuses… Vous est-il arrivé de vous demander comment j’allais m’en sortir ? Eh bien moi, dans les moments les plus tendus, je me demandais : et si ça tournait vraiment mal ? Et si j’avais un accident, si je disparaissais ? Qui pourrait savoir ce qui m’est arrivé ? C’est justement le sujet de mon film.

J’irai mourir dans les Carpates est une fiction pour le cinéma, avec un vrai scénario et des acteurs. Mais ce sera un film qui me ressemble, un peu décalé. »

[box type= »info »] L’histoire du film

A la fin d’un tournage de JDCV, Antoine a un accident de voiture sur une route montagneuse des Carpates. Emporté par une rivière en crue, le corps n’est pas retrouvé. Les bagages et le matériel sont rapatriés à Paris. Agnès, la monteuse de la série, récupère les images tournées par Antoine et décide de terminer ce dernier épisode.Mais à mesure qu’elle avance dans le montage du film, en regardant de plus près les images, Agnès commence à avoir des doutes. Les choses ne sont peut-être pas aussi simples.La vérité sur le sort d’Antoine serait-elle cachée dans les images ? Seuls les yeux aiguisés d’une monteuse pourraient la découvrir ….[/box]

Pour produire son film, Antoine de Maximy a décidé de lancer une grande campagne de financement participatif auprès du grand public en association avec le site KissKissBankBank.

« Pourquoi faire appel aux internautes pour financer mon film ? Tout simplement parce qu’une fois de plus je sors des cases. Mon film est atypique. J’aime sortir des sentiers balisés mais c’est toujours une route plus compliquée ! Lorsque je parle de ce projet de film, je reçois le même accueil qu’il y a quinze ans, lorsque j’ai lancé J’irai dormir chez vous. A l’époque, toutes les grandes chaines de télévision ont refusé le programme et personne n’y croyait. C’est grâce aux téléspectateurs que J’irai dormir chez vous existe. Les professionnels du cinéma aiment le scénario, mais pour l’instant ils n’ont pas décidé d’investir sur le film. Via cette campagne, je souhaite réunir ma communauté et prouver qu’ils veulent aller voir ce film. Un film dans lequel on retrouvera l’atmosphère de JDCV : fantaisie, rencontres, rigolade, mais aussi comme dans la série, surprises, inquiétude, danger… »

Pour accompagner Antoine dans cette aventure de cinéma et participer à la campagne de financement de son film J’irai mourir dans les Carpates, il suffit de se rendre sur la page dédiée au film sur le site KKBB

Les contreparties du financement sont elles aussi, comme le film, un peu surpenantes. Antoine de Maximy les a concoctées lui-même pour ceux qui le soutiendront. Ainsi on pourra recevoir une carte postale collector envoyée par Antoine des montagnes des Carpates, ou la fameuse chemise rouge signée, ou avoir l’opportunité de venir sur le tournage. Tout le monde y trouvera son compte.

« Parce que j’aime bien faire les choses pas comme les autres, je propose deux petits bonus sous la forme « 1 chance au grattage, 1 chance au tirage ». La veille du dernier jour de la campagne, c’est à dire le 4 juillet, 100 contributeurs tirés au sort viendront festoyer chez moi. Et le dernier jour de la campagne, 10 contributeurs seront tirés au sort pami tous ceux qui auront soutenu le projet, sans distinction de catégories. Les 10 gagnants viendront dormir chez moi un soir de juillet. »

Réagissez avec le hashtag #JIraiMourirDansLesCarpates

Laisser un commentaire