Notre semaine Star Wars continue avec… tout le reste. A part les films, les jouets, les dessins animés, les romans, il y a aussi des choses qu’on aimerait cacher, dévoiler, revoir.

Hier – STAR WARS 3 : la revanche des Siths

On ne va faire un état des lieux des nombreuses œuvres dérivées, amateurs, parodiques (encore que), musicales de l’univers mais plutôt du savoir étendu, de ce qui découle directement de Star Wars.

 

En 1977, il était encore loin le temps où un succès pouvait engendrer des tas de spin-offs et suites comme aujourd’hui et pourtant, Star Wars a connu deux suites (évidemment) et deux téléfilms spin-offs avec nos chers amis les Ewoks. 2 téléfilms L’Aventure des Ewoks (Caravan of Courage: An Ewok Adventure) et La Bataille d’Endor (Ewoks: The Battle for Endor) en 84 et 85. Plus orientés jeune public, ces téléfilms sont aussi moins space opéra et plus heroic-fantasy à la Willow (on pensait que Lucas a trouvé l’inspiration pour le film qu’il produira et écrira quelques années plus tard)

Evidemment moins culte que la saga mère, les téléfilms font partie intégrante de l’Univers Etendu… tout comme un autre téléfilm. Les fans de Star Wars le savent, il y a quelque chose que George Lucas aime détester, c’est le Christmas Special.

Au temps de la guerre des étoiles (The Star Wars Holiday Special) est un téléfilm américain réalisé par un certain Steve Binder, inconnu au bataillon qui s’occupe essentiellement de spectacles télévisés. Plus qu’un téléfilm, c’est surtout un spectacle / film à sketches / comédie musicale. Le téléfilm a été diffusé aux États-Unis le   mais aussi en France sur TF1 avec un doublage ne reprenant aucune voix original à part Francis Lax pour Han Solo. Au programme ? la famille de Chewbacca, des chansons et des segments animés. Outre le statut culte de cet objet filmique, le produit se transforme rapidement en plaisir coupable devenant la honte de l’univers Star Wars pour les fans… et pour George Lucas. Ce dernier désapprouve totalement ce produit marketing. La légende dit qu’il souhaitait qu’aucune copie du téléfilm ne circule.

Mais au milieu de tout ça, le segment animé consacré à Boba Fett reste un classique. Pourquoi ? Il signe la première apparition du personnage avant son arrivée dans Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque.

Vous pouvez regarder l’intégralité de Au temps de la guerre des étoiles en VF (raccourci de 10 minutes)

Sinon direction la VO intégrale 

 

Star Wars est une marque connue de tous tout comme sa traduction, La Guerre des Etoiles. Si on oublie de plus en plus l’existence du nom français et même du sous-titre de l’épisode 4, Un Nouvel ESpoir, une question demeure : pourquoi traduire Star Wars par La Guerre des Etoiles et non Les Guerres de l’étoile ? Concrètement Star est invariable dans cette configuration de noms comme Price Wars, la guerre des prix. Mais il y a toujours un S à Wars qui n’explique pas pourquoi on ne palre que d’une guerre. Les traducteurs / distributeurs ont simplifié la dénomination pour proposer un titre accrocheur qui résume à lui-seul la saga. Il y a une guerre spatiale !

Et si on en oublie le premier sous-titre du premier film, on perd souvent le fil de la discussion quand on parle de « premier film ». La prélogie a redistribué la chronologie. Si l’Episode 1 est le quatrième film, pour certains il y a un ordre plus que chronologique à respecter. Regardez comme vous voulez en choisissant l’ordre chronologique de l’histoire ou de la sortie des films mais pour les adeptes du Machete Order, c’est plus compliqué. Initié par un blogueur américain, l’ordre MACHETE respecte le suspens de la révélation de Dark Vador / Luke en instaurant comme des flashbacks pour mieux développer les psychologies comme l’apprentissage d’Anakin et de Luke.

4 – Un Nouvel Espoir
5 – L’Empire Contre Attaque
2 – L’Attaque des clones
3 – La Revanche des Siths
6 – Le Retour du Jedi

L’épisode 1 La Menace Fantôme passe à la trappe pour cause de qualité très moyenne et d’apports dispensables à l’univers.
Et vous, comment regardez-vous les films de la saga ?

En 2010, un fan a tenté l’impossible : mettre tous les fans à contribution pour faire un fan-film. Longtemps désavoué par Lucas, les fan films ont peu à peu obtenu l’accord de Lucasfilm pour utiliser l’univers. Star Wars Uncut est l’un des fleurons. Le principe est simple, recréer le film par segment de 15 secondes. Chaque fan peut proposer sa recréation de segment par tous les moyens.
Deux films ont été complétés, Un Nouvel Espoir et L’Empire Contre-Attaque qui vient d’être proposé l’année dernière.  Star Wars Uncut a gagné un Creative Arts Emmy Award.

 Parmi les nombreuses créations de fans, Store Wars est une jolie déclinaison version fruits et légumes de la saga.

Si Star Wars Uncut a gagné un Award, qu’en est-il de la saga de Lucas ? Mondialement connue, la saga n’a toutefois pas été salué par l’Académie. Evidemment à l’époque, les effets spéciaux étaient révolutionnaires et ainsi, le premier film a été nommé une dizaine de fois tout de même. Lucas était même dans la catégorie meilleur réalisateur ! Le film a remporté  les Oscars techniques mais rien en meilleur film, meilleur réalisateur ou meilleur scénario. Les Saturn Awards qui récompensent les films de genre ont quasiment tout donné au film en 1978.

Récompensé, Lucas a tout de même été mal mené par les fans pendant de longues années, la faute à ses rééditions multiples depuis 20 ans. En 1997 et en 2004, les sorties du nouvel épisode (1) et de la fin de la nouvelle trilogie (3) ont poussé à la réédition de l’ancienne trilogie. Vous pouvez aller voir les nombreuses différences entre toutes les éditions sur l’excellent site Movie Censorhip qui a fait un sacré travail ou encore les vidéos bien démonstratrives.

Au hasard, on efface une manche trop courte qui laisse apparaître la main d’un acteur ou on refait les effets spéciaux…. bref Lucas a voulu rendre l’oeuvre non définitive.

jedi133 jedi134

jedi33 jedi34

e1 e2

Après de nombreux débats, il n’y avait bien que les fans pour pouvoir répondre aux fans. Le documentaire People vs George Lucas démontre toute la relation étrange entre le créateur et ses « adorateurs ».

Le documentaire reste assez léger mais contribue aussi à la légende Star Wars, à cette relation forte entre le produit, l’oeuvre et les fans.

Outre les jouets, on pense aux déguisements, aux peluches, aux tasses, posters, livres, t-shirts et… aux blurays. Les 6 films ressortent en steelbook dans des éditions assez jolies même si on peut tiquer sur le choix des personnages choisis. Amazon a mis à jour sa boutique Star Wars, les magasins de jouets vont se mettre aux couleurs de Star Wars jusqu’à Noël. Il y a plusieurs semaines Collider dévoilait que Lucasfilm et Disney espéraient un chiffre d’affaires de ventes de près de… 5 milliards de dollars.

 

Un étrange personnage encore inédit a été dévoilé…Star_wars_jouet

 

Jouons à un petit jeu. Mettons Star Wars 7 sur Google et voyons le résultat. Des liens d’actualités sur les jouets, la fiche Allociné, la fiche Première avec déjà 3 avis et 4/4 à chaque fois (…) Les pages spéciales Star Wars 7 de MCMMelty ou encore VirginRadio. TOUT LE MONDE veut sa part du gâteau. D’ailleurs BFMTV parle du merchandising comme d’une chose à indissociable du film.

 

Beaucoup de parodies ont circulé et le porno s’est emparé de ça sans attendre. Une fois n’est pas coutume, parlons site porno avec PornHub qui peut vous donner un aperçu du talent et de l’imagination des réalisateurs (et acteurs). On parle même de Topito avec le top des parodies. Ils ont mâché le travail, plus qu’à cliquer.  Spaceball reste aussi la parodie la plus fidèle de l’oeuvre. Titrée en français, La Folle Histoire de L’Espace, le film reste culte.
 
Family Guy (Les Griffin) et Robot Chicken ont proposé des épisodes spéciaux Star Wars que vous pouvez trouver aisément en DVD.

On ne peut pas passer outre ce qui se fait non sans participer nous-même à la campagne de promotion. Le site Challenges parle d’un phénomène nourrissant aussi la publicité sur la sortie prochaine du film qui cite une phrase très juste du directeur marketing de Lego, Stéphane Knapp : « jusqu’à maintenant, on réchauffait les épisodes 1, 2, 3, 4, 5 et 6 ».
Et vous ? Où vous situez-vous en tant que fan de Star Wars ? Débutant, confirmé, hardcore ?

Demain on commence la trilogie originelle avec le bien nommé Nouvel Espoir aka Star Wars aka Episode 4 aka La Guerre des Etoiles.