Le fandom, cet endroit étrange et fascinant avec ses règles fantasmées, ses échanges et ses membres. Le fandom prend le pas sur la fanbase plus silencieuse par évidence. Le fandom est bruyant et actif et certaines fois, des êtres malfaisants mettet à mal le fait d’être fan : les shippers.

En guise d’introduction, je vous invite à lire l’article sur les shippers. Il y a beaucoup de choses à dire. Et cette semaine, des vieux démons resurgissent.

Je prends cette histoire personnellement. Sur un forum X-Files, LVEI, il y a encore les stigmates des guerres de forums entre shippers et noromos, entre shippers extrêmes et les noromos ou fence-sitters les plus flexibles. X-Files a été l’un des fleurons de cette guerre qui oppose ceux qui veulent que les héros de séries soient un couple

Avec le nouvel article du Hollywood Reporter sur Chris Carter qui parle de la façon dont il va gérer le couple Mulder / Scully dans la prochaine saison, les commentaires ont afflué de toute part de fans qui veulent à tout prix répandre la bonne parole. Mulder et Scully doivent être ensemble ou au moins finir ensemble à la fin de la série ou ce serait une catastrophe. Pour certains, je cite, Chris Carter ruine la série. Ne comprennent-ils pas que c’est eux qui ruinent la bonne tenue du fandom tout entier ?

C’est encore malheureux, 20 ans après, de retomber dans des choses aussi puériles qui font passer les fans de toute part, de toute série, pour des abrutis finis fanatiques d’histoires d’amour à hauteur d’un Twilight. FATIGANT ! Il y a tellement de choses à explorer chez les fans, pourquoi la fan-attitude est très genrée, pourquoi les femmes sont-elles plus fans et actives que les hommes ? Pourquoi s’obstinent-on à adorer un couple plutôt que l’image générale que dégage le show ? Pourquoi un fan doit-il être systématiquement extrême dans sa représentation ? Les fans les plus voyants de X-Files sont malheureusement les shippers. Et c’est en ça que la série est aussi riche dans sa compréhension, elle a regroupé tout ce qui compose une fanbase : un fandom actif, croissance avec le web, fan-club, aléas de production, couple culte, succès mondial, merchandising, films, reboot, fin controversée. Et ce point « shipper » peine à ne pas devenir une tâche indélébile sur la réception critique et analytique de la série.