Dérivé des très bons Moi, Moche et MéchantLes Minions réalisé par l’américain Kyle Balda et le français Pierre Coffin s’offre un démarrage record en cette année 2015. Une véritable franchise à succès mais est-ce mérité ?

Depuis la nuit des temps, les Minions n’ont qu’un seul but : servir les méchants les plus ambitieux de l’Histoire. Déprimés de ne pouvoir en conserver un, l’un d’eux, Kévin accompagné de Stuart et Bob, se lance dans un périple qui va les conduire à Scarlet Overkill, une méchante élégante et ambitieuse déterminée à dominer le monde et à devenir la première femme super-méchante.

Il serait presque impossible de ne pas avoir eu affaire au phénomène des Minions. Volant la vedette au grand méchant Gru (Moi, Moche et Méchant), ces petits personnages jaunes au langage atypique ont volé le cœur de millions d’enfants et d’adultes. A tel point que nous les retrouvons absolument partout (surenchère marketing!) et que la société de production Illumination Entertainment décide aujourd’hui de leur consacrer un film. Et ce film, parlons-en ! Dans sa globalité, le film à tout pour plaire aux plus jeunes : un scénario linéaire et simpliste, des gags plus ou moins lourds, des personnages attachants (ah, petit Bob) et une méchante plus ou moins charismatique. En soi, il s’agit d’un divertissement appréciable qui fait passer le temps.

minions

Universal

Mais il faut mentionner que ce film est un cran, si ce n’est plus, en-dessous des films précédents. A vouloir trop exploiter une franchise, elle en perd son charme. En tant que seconds rôles, ils apportaient une vraie touche comique notamment avec leur effet de groupe. Ce que nous avons du mal à retrouver ici étant donné que le film se concentre principalement sur trois personnages. Ainsi le film peut paraître long pour ceux qui ne sont pas particulièrement fans de ces petits créatures. Il peine à s’envoler et les quelques bonnes trouvailles n’arrivent pas à nous sortir de l’ennui, ce qui est dommage quand le film ne dure qu’une heure vingt.

Cependant, il faut souligner le bon travail de la production qui nous offre un film d’animation de qualité esthétiquement parlant et l’ingéniosité de Pierre Coffin qui signe l’origine et le langage des Minions qu’il double lui-même. Nous retrouvons également le couple Marion Cotillard et Guillaume Canet pour les voix de Scarlet Overkill et son mari Herb. En salle depuis le 8 Juillet.