Un personnage hanté par un don, un duo d’enquêteurs, un nemesis invisible, Forever pioche à tous les râteliers avec une volonté plutôt efficace, Review du pilote qui est arrivé sur la FOX.

Henry Morgan a un don, ou plutôt une malédiction qui le hante depuis 200 ans. Il ne peut pas mourir. ou plutôt si. Il meurt souvent mais revient à la vie au milieu d’une étendue d’eau. Son âge avancé lui a permis d’acquérir un pouvoir d’observation telle qu’il peut quasiment tout remarquer. Il travaille à la morgue, proche des morts, ceux qui n’ont pas eu la chance, comme lui, d’avoir une seconde chance.

Le pilote commence agréablement avec une musique très sympathique et la voix off du personnage campé par l’impeccable Ioan Gruffudd (Les 4 Fantastiques,Glee). Il nous raconte sa vie, son pouvoir et ses conséquences. En une dizaine de minutes, les principaux personnages sont présentés à savoir l’éternel fliquette qui va le rejoindre, son collègue un peu simplet et son vieil ami fidèle qui connaît son secret. On nage en plein formatage de série policière mais ce petit ajout fantastique à la John Doe cueille définitivement le spectateur. On passera sur les capacités d’observation du héros qui plombe pas mal de scènes à tout voir, tout comprendre en une poignée de secondes. On oubliera aussi les maladresses d’un script qui est bancal avec des situations rapidement désamorcées par des coïncidences bien heureuses. Finalement, Forever est un produit qui ne vole pas très haut (comme John Doe) mais qui a un capital sympathie énorme (comme John Doe). Le personnage a assez de charisme, d’humour, d’esprit et de mystère pour capter le public. On ne misera pas cher du pouvoir de résurrection du personnage qui n’a pas vraiment d’aura extraordinaire (contrairment à John Doe). On comprend assez vite que le pourquoi du comment n’aura pas sa place dans le récit mais que la découverte d’un nemesis sera, à coup sûr, un John Le Rouge (Le Mentaliste) nouvelle génération.

forever

©Warner

Il faut l’admettre, Forever contient tous les ingrédients pour prendre la relève d’un Mentalist. Un mec extraordinaire dans des enquêtes ordinaires avec une complice possible love-interest. Ce pilote est donc convaincant mais le schéma du prodedural avec des enquêtes hebdo finira d’achever les plus téméraires, ceux qui recherchent une série un peu plus conséquente. Si on aime le héros maudit, on sera charmé par son histoire et les flashbacks, pour l’instant peu envahissants), sur sa vie passée. Et pour achever les bons côtés, le complice de Morgan, Abe (joué par Judd Hirch, Numbers), a un background assez mignon qui peut offrir une complicité poignante.

Pilote réussi qui ouvre cependant la perspective à une série de type formula show comme Castle ou The Mentalist. On espère un petit plus, un côté John Doe bienheureux avec ce concept d’immortalité qui pimente les enquêtes. Forever a tout pour plaire, le pilote aguiche mais le public ne doit pas être dupe sur le produit à moyen terme.