Hysteria est l’un des 5 pilotes qu’Amazon a mis en ligne gratuitement ce mois-ci. La derniere sessions avait vu The After, la série de Chris Carter être commandée comme d’autres séries.

Hysteria suit les investigations d’un jeune docteur, Logan Harlen,  jouée par Mena Suvari (American Beauty, Chicago Fire) sur une msytérieuse épidémie qui serait liée aux réseaux sociaux.

Shaun Cassidy (Invasion, American Gothic) est derrière le projet et le concept semble proposer un thriller de SF plutôt bien troussé.  C’est déjà un plaisir de revoir la cuty Mena Suvari qui accuse un peu les années (elle n’a que 35 ans pourtant) mais qui trouve un rôle intéressant.

Le concept d’épidémie n’est pas nouveau mais le traitement fait par Hysteria est plutôt efficace. Parler des réseaux sociaux sans tomber dans les travers d’une jeunesse sans cervelle, d’une superficialité des rapports n’étaient pas simple. Hysteria parvient à trouver le ton juste en s’appuyant sur le côté « viral », au propre comme au figuré. Jamais il n’est question véritablement de premier degré, on nage en pleine métaphore d’une société qui ne communique plus et qui se cannibalise. Si le pilote prend vraiment son temps et n’expose finalement pas le facteur « investigation » mais plus les faits, il est assez avare en propos. A l’instar de The After, on sent que la méthode de proposer un pilote gratuitement donne peu d’ambition aux réalisateurs. Hysteria allonge son idée sur 45 minutes et laisse les quelques minutes restantes à essayer de caractériser son personnage principal avec un trauma qui se détache, pour l’instant, de l’intrigue centrale.

Hysteria

©Amazon

Le concept reste crédible puisque ce pilote ne tente pas d’offrir d’explication et expose, comme dit précédemment, que les faits. L’épidémie touche la ville et ce sentiment d’incompréhension du spectateur permet de s’identifier au personnage principal, Logan. Au bout de 50 minutes, le pilote ne proposera rien de nouveau si ce n’est de comprendre l’origine de cette épidémie et d’en apprendre un peu sur la relation qu’entretient Logan avec son frère lié au meurtre de sa meilleure amie. Sournoisement, des indices sont laissés même si on se doute que les fausses pistes sont légions. Cette idée de vidéos montées par un cet homme qui prend pas mal de place dans l’intrigue et qui, finalement, ne semble n’avoir aucun poids reste un peu en travers de la gorge.

La réalisation de Otto Bathurst (Black Mirror, Peaky Blinders) est inspirée avec de beaux plans aériens ou d’ensemble qui donnent un beau sentiment de personnification de la ville, Austin dans le Texas. Le générique joue également un beau rôle avec des images liées à la possession et à la religion qui peuvent amener quelques pistes sur lesquelles la série va surfer. Intrigant mais peu original dans son traitement, Hysteria propose une entrée en matière plutôt correcte.

Vous pouvez voir le pilote gratuitement ici.