Forgé dans le sang est le premier tome de la saga Les Sentinelles d’Alexandra Ivy. L’auteure, connue pour sa série Les Gardiens de l’éternité (composé de 10 tomes pour le moment), a sorti ce premier volet aux éditions Milady le 11 juillet. Forgé dans le sang nous transporte dans un monde où certains humains naissent avec des capacités magiques extraordinaires. Ces humains améliorés, appelés  « les évolués », vivent ensemble dans un dôme et n’en sortent que pour aider les humains lambda.

sentinelles-forgé-sangC’est le cas de Callie Brown,  une nécro qui peut lire les derniers souvenirs des victimes, aidant ainsi la police à arrêter les meurtriers. Elle a souvent travaillé avec le sergent Duncan O’Conner mais cette fois-ci, ce sera différent : l’enquête va la mener à découvrir sa véritable identité, mettant en danger sa propre vie tout comme celle de Duncan et de toutes les personnes à qui elle tient.

Avec Les Sentinelles, on retrouve le style d’écriture d’Alexandra Ivy dans Les Gardiens de l’éternité : on commence avec l’homme, on apprend à le connaître et il a, évidemment, un fort caractère. Ensuite il rencontre la femme : elle a une certaine faiblesse (pas forcément physique) mais elle est très intelligente. C’est sur cette base qu’Alexandra Ivy travaille ordinairement, et Forgé dans le sang ne déroge pas à la règle. Néanmoins, si dans Les Gardiens de l’éternité, on rencontre des vampires et des loups-garous, il n’en est absolument pas question dans Les Sentinelles. Ici, le lecteur va découvrir des sorcières, des nécromanciennes, des guérisseurs, des sentinelles, des médiums et d’autres encore.

L’histoire du tome 1 des Sentinelles est bien menée, même s’il n’y a pas véritablement de suspense car nous avons le point de vue du méchant. On sait qui il est et ce qu’il veut exactement : le pouvoir. J’ai adoré tous les personnages, aussi bien les principaux que les secondaires même si on imagine très bien que les secondaires deviendront principaux dans les prochains tomes. L’auteur nous en dévoile assez pour pouvoir imaginer quels seront les prochains protagonistes des Sentinelles, mais le doute subsiste car deux couples sont mis en avant. Quoi qu’il arrive, ces duos me donnent déjà envie !

Revenons à ce premier tome des Sentinelles : Callie Brown est une femme dépendante. Elle a besoin de la présence constante d’un homme afin de garantir sa sécurité. Elle est intelligente, dotée d’un très grand self-control. Duncan est un flic à la dure, il aime jouer de ses biscotos mais il est tout de même intelligent et surtout charmant. Il a un caractère volcanique mais est très attaché aux personnes qui l’entourent : sa famille, ses amis policiers, et bien sûr Callie. Ils sont tous les deux attirés l’un vers l’autre, au plus grand désespoir de leurs amis : les humains ne se mélangent pas aux évolués.

Alexandra Ivy, auteur des Sentinelles

Alexandra Ivy, auteur des Sentinelles

L’histoire du tome 1 des Sentinelles est originale et les personnages vraiment bien créés sont les points forts de ce roman. Mon seul bémol concernerait le nombre incroyable de descriptions qui donnent envie, à certains moments, de passer quelques pages pour pouvoir avancer dans l’intrigue.

« Sans surprise, certains réclamaient la destruction totale de cet endroit. Les bizarroïdes étaient dangereux, insistaient-ils, dotés de pouvoirs qu’aucun d’eux ne comprenait vraiment. Qui savait ce que ces monstres feraient si on les mettait en rogne ?

Tandis que d’autres soutenaient qu’on devait les enfermer pour les étudier comme des rats de laboratoire. Leurs mutations pourraient peut-être servir pour aider les gens normaux. La plupart, cependant, choisissaient de feindre d’ignorer l’existence de Valhalla et des évolués – comme ces derniers préféraient qu’on les appelle – qui vivaient derrière le dôme.

Jusqu’à ce qu’ils aient besoin d’eux, bien sûr. »