Actus

Swamp Thing : le retour de la Créature du Marais chez DC Universe produit par James Wan

DC Universe continue de proposer des séries adaptés de noms moins vendeurs que Batman ou Superman. Après Titans, Doom Patrol et en attendant la série animée Harley Quinn, voici Swap Thing, nouvelle adaptation d’un comics qui a déjà connu films et séries !

En 1982, Wes Craven adapte Swamp Thing, comic book créée par Len Wein et Berni Wrightson en 1971. Quelques années plus tard, La Créature du lagon : Le Retour (The Return of Swamp Thing) de Jim Wynorski sort en 1989.
Il ne faut pas confondre avec Man-Thing, créé quelques temps après par Stan lee. C’est un monstre végétal ressemblant à Swamp Thing.

En 1990, Swamp Thing devient une série d’animation en 5 épisodes puis une série live de 3 saisons et 72 épisodes sur USA Network !
Elle reste inédite en France sauf 4 épisodes sortis en VHS et donc doublés en français.

 

Abby Arcane, chercheuse au CDC, retourne dans sa ville natale de Houma en Louisiane. Sur place, elle se lie au docteur Alec Holland afin d’enquêter sur un virus mortel né dans les marais.

La série est produite par Len Wiseman (Underworld et les pilotes de Sleepy Hollow et Lucifer) et James Wan (Aquaman, The Conjuring) et on y retrouve Crystal Reed (Gotham, Teen Wolf).

Ce premier épisode présente un très beau 1.85, un format cinéma agréable à l’oeil et flatteur surtout quand on voit le soin apporté au marais. La photographie rend plutôt bien et on est de suite dans une ambiance dépaysante, moite et assez inédite.

swamp thing

Les effets sont saisissants dès le départ. Swamp Thing réussit alors son coup dès les premières minutes. Pour un premier épisode d’une durée de 58 minutes, il y avait de quoi faire. Si le rythme fléchit dans les scènes de dialogues qui présentent les situations des personnages plutôt que de les montrer, l’épisode prend de plus en plus d’épaisseur. Le concept se met en place et si on est totalement étranger aux origines du monstre, on est dans la surprise. Pour les adeptes du personnage, rien ne sera étonnant et on appréciera alors les qualités plastiques de la série.

A noter Will Patton (24, Armageddon) et Virginia Madsen (Candyman, Dune) dont on avait oublié qu’ils avaient vieilli…
C’est donc une belle introduction, efficace pour Swamp Thing, reste à voir où la série va nous emmener par la suite!

Avatar
Tom Witwicky
Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

Laisser un commentaire