Basée sur la websérie du même nom, Downward Dog a débarqué sur ABC et raconte la vie et l’avis de Martin, chien de Nan, trentenaire paumée.

Le concept est simple et peut prêter à sourire. Mais après le premier épisode, on ressort le cœur serré. Pour les amoureux des chiens, la série sera un bel hymne à nos compagnons. Pour les autres, ce sera peut-être ridicule. Downward Dog nous présente Martin, face caméra, en train de nous parler de condition de chien, de sa vie de compagnon de Nan (Allison Tolman) qui vient fraîchement de dégager son petit ami.

Travaillant dans la publicité, Nan a tout du personnage trentenaire paumé. Ce qui donne cette identité à la série est que Martin impose vraiment son regard. Ce que vit Nan n’est pas des plus originales entre problèmes de vie amoureuse, travail peu inspiré et inspirant.Ce premier épisode n’engage pas de grosses intrigues à venir, c’est surtout une mise en bouche du concept général. Et le moins que l’on puisse dire est que ce premier épisode se suffit à lui-même. On ne sait pas trop ce que la série pourra raconter de plus… mais on y croit. On sent que le simple fait d’adjoindre un regard différent de quelqu’un qui ne peut rien faire d’autre que d’être un chien sur un personnage qui a une vie somme toute très ordinaire.

downward dog

L’idée de faire de Martin quelqu’un qui se confie uniquement face caméra (il ne dialogue pas avec Nan) et qui ne voit que ce qu’il vit (il se demande pourquoi Nan part en voiture le matin et revient dans cette même voiture le soir…) en fait un personnage juge avec une simplicité immense mais dénué totalement d’influences extérieures. Martin a des idées terre à terre et en tant qu’animal de compagnie ne vit que quand son maitre est là.
Cette dimension sincère donne loisir à de vrais questionnements sur la Vie en posant frontalement les enjeux les plus basiques de l’être humain. Il faut voir cette scène chez le thérapeute pour chien qui se révèle être un subterfuge pour une psychlogie inversée. Du grand art.

Downward Dog est tout ce qu’il fallait pour remettre la place de l’animal dans la vie des Hommes. C’est juste, intelligent, caustique, jamais ridicule. Une curiosité assurée !