Eli Roth est un des réalisateurs phares du genre horreur malgré toutes les critique qu’il encaisse. Après Hostel, Cabin Fever ou encore le prochain et déjà controversé Green Inferno, Roth propose Knock Knock, un Home Invasion avec Keanu Reeves.

Retour sur… Knock Knock, film réussi ?

Pas vraiment de lover et hater mais plutôt un hater contre un défenseur qui n’y voit pas la merde que le hater sous-entend.

LOVER -/- HATER

J’ai vu Knock Knock hier, belle tension

« Belle tension » non jamais!

Jamais de tension ? dès qu’elles entrent, je m’attends à ce que ça tourne au cauchemar

Justement, rien n’est subtil, c’est mal amené et on s’attend à tout, aucune surprise, aucune évolution

Tout est dans la gestion du temps. Evidemment tu t’attends à rien vu que le Home Invasion est un concept qui est vendu dans la bande annonce. C’est un genre sadique. Tu sais à quoi tu vas t’attendre mais jamais quand.

Mais là y a aucune gradation, elles lui sautent dessus super vite, aucune tension sexuelle évolutive… Limite elles le violent, et dès qu’elles se barrent d’ailleurs tu as compris qu’il va les chercher … 30mn de film déjà pour en arriver à l’aboutissement d’une fausse tension sexuelle

J’ai senti la tension sexuelle dès l’entrée. Il y a justement une gradation de la séduction. On se demande comment et quand elles vont vraiment lui sauter dessus. Ensuite, je te l’accorde, leur départ ne sert à rien.

On se demande oui, comme dans n’importe quel film, mais l’intérêt pour le film ne va pas plus loin que ces intrigues faiblardes … Y a pas d’enjeu en fait, on parle d’Eli Roth, le mec fait un film d’horreur et on a l impression qu’il sait plus comment on fait

Mais Eli Roth n’a jamais fait de bons films. Là, il joue, comme dans tous ses films, dans des personnages très tranchés, s’ils sont cons, ils le resteront, s’ils sont méchants aussi. ON parle d’un thriller psychologique. Faut pas aller plus loin.

Jamais fait de bons films ? Hostel 1-2 étaient bons mais surtout très bien écrits. C’est pas parce qu’on est dans un domaine cinématographie balisé qu’on peut pas aller au delà, Hostel était un film d’horreur mais ça parlait aussi de thématiques sociales, des abus des riches, là ça ne parle de rien, y a rien de psychologique c’est du cul PG-13 et de la violence gratuite, si j’ai envie de voir un torture porn je regarde SAW III qui au moins est con mais ne prétend pas …

On passera sur Hostel mais justement le thriller psychologique peut jouer aussi sur les peurs primales. Le Home Invasion est simpliste mais tellement terrifiant. Ce n’est pas un torture porn graphique mais psychologique. Que faire quand deux follasses sont chez toi ? Ce n’est pas finement exécuté mais ça a le mérite de proposer une tension quoique t’en dise… ensuite c’est mal écrit, les dialogues sont risibles notamment les lignes de Keanu Reeves.

Mais justement tu parles de peur mais on l’a ressent pas, cette peur, on s’en fout que quiconque meure dans ce film, j’étais plus intéressé (enfin toutes proportions gardées tellement je m’ennuyais) par ce que Reeves allait subir que par le fait qu’il s’en sorte ou non. J’ai ressenti aucune tension, y a aucun point culminant, aucun moment ou tu de dis « putain et là il se passera quoi si…? » aucun moment de grâce, c’est stupide et oui, très mal écrit. T’es jamais pris au jeu.

Justement, je me demandais si les soufrances psychlogiques alleint etre remplacées par des violences phyisques. Roth a pris le pari de ne pas faire subir une vraie torture physique à son personnage.

Quelles souffrances psychologiques ? Les pauvres tatouages sur les statues ? Appeler sa femme ? Et la chaise, on en parle ? C’est un peu violent quand même, et pas vraiment justifié. Pari raté dans ce cas puisque son perso se fait torturer les oreilles (on en parle d’ailleurs de cette idée pourrie ?)

Avec la fin du film, on comprend quand même que si on ne résiste pas au désir primal, aux pulsions sexuelles, c’est fatal, l’engrenage tourne et on perd beaucoup. C’est la motivation des deux jolies jeunes filles.

Oui alors c’est une morale complètement nauséabonde, c’est le pire du film dont tu parles. Roth essaie de nous faire croire que le personnage avait possibilité de refuser? Il y avait mais elle était très faible, elle le violent presque. Évidemment la réponse est discutable mais justement, il choisit un parti au moins aussi dégueu que si il avait pris celui de l’homme. Le personnage pouvait refuser mais on nous faut croire au cavalier blanc qui n’aurait pas hésité une seconde. Je dis que ça n’éxiste pas, c’est naïf comme point de vue

Et ? on ne cherche à faire un film sur la bonne morale. Oui les gens sont cinglés. Tu voudrais alors que les filles se disent : ah bah désolé de vous avoir embêté, c’est vrai on est des cinglées ? Justement, Reeves fait un laius sur ce point pour tenter de les raisonner. C’est là où Roth sait ce qu’il raconte. Si le perso refuse, plus de film hein ^^ Mais bon Keanu joue comme Nicolas Cage, c’était affreux. IM GONNA BE DEAAAAF AAAAH.

Je parle pas de refus, mais le film prend clairement parti pour les filles, suffit de voir la fin supposément jouissive… Je l’ai trouvé pas si mal moi, mais bon par rapport à d’habitude où il est détestable et ridicule. Incomparable avec Cage qui est un bon acteur qu’il faut savoir utiliser…

C’est le genre de film qui prend le pari de mettre le spectateur face à ses pulsions, ses envies, et les conséquences. Je ne vois pas en quoi c’est un problème d’être du côté des méchants.

Parle qu’on ne les présente pas comme méchants, y a aucune ambiguïté, le film nous dit « quel salaud d’avoir accepté », c’est hyper naïf…

Certaines fois, la subtilité n’est pas utile. On est dans les bas instincts de l’Homme comme dans toute la filmo de Roth.

Le film impose sa morale nauséabonde au sans lui laisser de choix, le sujet est complexe et pourtant on nous force la main vers une solution toute faite

SPOILER : sa vie est gâchée, gâchée par les filles mais aussi finalement gâchée par deux personnes qui voulaient user et abuser de l’instinct animal de l’homme comme Genesis le dit en début de film. Faut pas chercher autre chose.

Mais justement c’est un peu court pour tant de violence non ? Surtout que Hard Candy (Roth a de la chance que HC soit passé relativement inaperçu a sa sortie d’ailleurs) racontait la même chose en mieux

C’est assez. Et, oui, aux spectateurs de parler d’autres films meilleurs que ceux dont on parle trop 

MAIS ATTENDS ON A PAS PARLÉ DE LA RÉALISATION SANS INTEREEEEET

Ah oui les longs plans pour dire regardez je fais du suspens ?

Oui !

Voilà