Hannibal, la série de Bryan Fuller, vient de reprendre sur la NBC pour sa troisième saison. La deuxième s’était achevée dans le sang : on ne sait pas ce qu’est devenu Will Graham, sérieusement amoché. L’entourage proche d’Hannibal est désormais au courant de ses agissements. Quant à lui, il s’est enfui à Florence avec son ex-psychanalyste, Bedelia Du Maurier.

Le premier épisode de la troisième saison constitue une sorte de pause : les personnages de Will Graham et de Jack Crawford n’apparaissent pas. L’action de situe tout d’abord à Paris, puis à Florence. Le changement de décor est radical. Mais où sont donc passés les autres personnages ? On l’apprendra sans doute plus tard… Installés dans leur somptueux appartement florentin, Hannibal et Bedelia se font passer pour mari et femme et semblent essayer de démarrer une nouvelle vie. Lui change de nom et se fait passer pour un professeur d’université. Quant à elle, on ne sait pas bien si elle est captive ou consentante.

Gillian Anderson est Bedelia Du Maurier

Gillian Anderson est Bedelia Du Maurier

hannibalLe personnage de Bedelia Du Maurier, interprété par Gillian Anderson désormais au générique, prend de plus en plus d’importance. Sous forme de flashbacks, ce premier épisode nous donne quelques détails sur « l’accord » que Bedelia passe avec Hannibal. Cette saison 3 nous montre une femme constamment apeurée, dont on a encore du mal à percevoir les intérêts et le risque encouru. Est-elle en probation, aux côtés d’Hannibal ?

Au niveau de l’esthétique et de la mise en scène, le premier épisode de la saison 3 ne déçoit pas. Toujours la même précision, le même travail sur les couleurs, les mouvements, les sons… Hannibal cuisine toujours, pour notre plus grand bonheur. Il rivalise même d’inventivité et prévoit un régime tout particulier pour Bedelia, ce qui n’augure pas du meilleur pour elle… Menace, mise en garde, ou véritable stratégie ? Le traitement de la thématique de la cuisine fait toujours aussi froid dans le dos. L’immense beauté du glauque et du morbide à la Baudelaire reste le fil rouge de la série.

Cette saison d’Hannibal, qui s’appuiera davantage sur le premier roman de l’écrivain Thomas Harris, Dragon Rouge, nous promet bien des surprises. Le visionnage du premier épisode ne nous permet pas encore de saisir les tenants et les aboutissants de cette nouvelle saison. A suivre !