The Flash 1×15 Out Of Time

The Flash 1×15 Out Of Time

Je dis non mes chers amis. Vous m’avez survendu cet épisode alors qu’il est limite aussi moyen qu’un épisode de Smallville, série très décriée. Verdict.

Episode dantesque, énorme, le meilleur de la série, j’ai tout lu sur cet épisode, alors je me suis dit que j’allais prendre mon pied pendant 40 minutes vu que la série est plutôt bien acuueillie en ces lieux. Non, ce n’est pas le cas et je vous dis pourquoi. Attention, je spoile tout l’épisode.

Première scène, on accueille Liam McIntyre (Spartacus) pour jouer le Weather Wizard venu venger son frère, apparu dans le pilote. Jolie scène, qui introduit donc le méchant du jour. On passe alors à une scène de bowling qui nous souligne encore la SEXUAL TENSION entre Iris et Barry par des idées lourdes. Franchement, on ne revient pas dix épisodes en arrière là ?
Flash est appelé à la rescousse, il se retrouve avec un double pendant une demi-seconde. Il s’arrête et regarde autour de lui. L’occasion de montrer des scènes anodines qui n’apportent rien à l’instant présent, une femme qui loupe son taxi, deux chiens qui aboient, un mec qui fait tourner son panneau. En temps normal, on prendrait ça pour des scènes idiotes. Là, avec minimum 5 ans de sériephilies, on comprend aisément que ce n’est pas du tout anodin et que ces petites scènes sans prétention seront enregistrés par le spectateur et réutilisées plus tard. Prévisible et donc spoilant toute attente.

out of time

©CW

Les dix minutes suivantes sont plutôt agréables avec les qualités et défauts de la série. On relance beaucoup d’intrigues pour tromper l’aspect consistant de l’épisode. Après quelques scènes Iris / Barry d’un intérêt inexistant, l’épisode s’accélère ENFIN avec Joe prisonnier du Weather Wizard. A l’aide de jumelles supramégaatomiques, il peut voir Iris et Barry sur la côte à 500 mètres de là. Soit. Le Weather Wizard crée un tsunami sur Central City et Flash doit intervenir. En une seconde, Caitlin trouve la solution et propose à Flash de créer un vortex d’air pour contrer la vague. Barry embrasse Iris et se transforme en Flash devant elle. EVIDEMMENT ! Dès que l’on a su que l’épisode opérera un retour dans le temps, on comprend aisément la facilité des scénaristes à griller toutes leurs intrigues en 10 minutes pour rendre fou le public, et le tromper.
Du côté de Caitlin, elle occupe Wells pendant que Cisco découvre ce qu’il s’est passé le jour où il a capturé le Reverse Flash. Et là mes amis, le génie du scénariste, il va faire disparaître Wells en le faisant quitter son fauteuil dans un café bondé et quasiment sous les yeux de Caitlin. Il s’est caché pendant 14 épisodes mais il a décidé dans un DEUS EX MACHINA magistral et idiot digne d’un épisode de Smallville, de se lever pour aller voir Cisco. Navrant. Où est votre fabuleux ? Votre extraordinaire ? Je dis non ! Wells se retrouve alors devant Cisco, sur ses pattes. Cinq minutes de grand discours et il tue Cisco. OMAGAD ! Ou non, rappelez-vous, on sait que l’épisode va opérer un retour dans le temps pour effacer ça. Rappelez-vous l’épisode 100 de Smallville avec la mort de Pa Kent.

Flash court tellement vite qu’il revient dans le temps à la seconde où, précédemment, il a vu son double. Il s’arrête, regarde autour de lui et MIRACLE, deux chiens qui aboient, une femme qui loupe son taxi. CAVOURAPAILRIEN ? Quel scénario mes amis, du grand art, avec des fils invisibles, parfaitement transparents. Même l’idée d’informer la sexualité d’un personnage tombe comme un cheveu sur la soupe malgré l’intelligence de ne pas en faire un élément central de la scène. Une belle avancée dans le domaine, non ?

Alors, oui, je ne suis pas content que vous m’ayez vendu cet épisode. Il est aussi idiot que l’épisode de Smallville que vous avez descendu il y a cinq ans ! Vous êtes grillés. L’épisode reste divertissant, il passe à une vitesse folle (sic) mais ne surprend pas du tout. Cisco revivra, Wells sera blanchi, Iris ne se souviendra de rien mais Barry saura tout. Et on pourra tranquillement nourrir les épisodes suivants. Après m’avoir survendu le crossover Arrow Flash, vous me survendez cet épisode de reprise. DAMN YOU TWITTER !

About The Author

Thomas Wachnicki

Créateur de SmallThings, 1er Geek Picard de la planète Exilé dans le 92

5 Comments

  1. Faire un résumé de l’épisode en utilisant ses propres mots (au passage bourrés de fautes, merci et bravo. Se relire, c’est pour les bobos ?), ce n’est pas et ça n’a jamais été une critique. C’est sensé être intéressant ? Drôle ? Utile ?

    Toutes ces lignes pour du vent, si ça aussi ce n’est pas de la survente…
    « OMAGAD j’écris sur le net je suis un critique ». Non, vraiment pas.

    Réponse
    • J’avoue, les erreurs et fautes sont impardonnables. C’est corrigé.
      Je résume l’épisode en argumentant à chaque point litigieux. C’est une critique. Je prouve que l’épisode est mal conçu, que ceux qui ont trouvé l’épisode palpitant et intéressant se sont possiblement trompés.
      Oui je survends, pour quelle raison ? Parce qu’on m’a survendu. Si je disais qu’il était moyen, ça aurait moins de poids. Si tout le monde met 10/10, tu ne va pas mettre 6/10. La moyenne est faussée. Alors tu sous note, vu que certains ont surnoté.
      Oui j’apporte mon avis et donc ma critique.
      Si tu t’es senti vexé car tu as adoré l’épisode, tant pis mais j’aime beaucoup la série mais là on a moins pardonné à Smallville qui faisait quasi pareil sur le coup.

      Réponse
      • Je ne me suis pas senti vexé le moins du monde, cet épisode n’est effectivement pas « le meilleur du monde », il a quelques fulgurances (plein de « révélations » qui vont bien entendu pour la plupart se retrouver réécrites) mais reste avec certains défauts qui sont les siens depuis le début de la série.
        Tenir compte de l’avis des autres pour faire le sien, je trouve cela dommage. Et d’autant plus faux ensuite dans le rendu. On ne répare pas « une erreur de jugement » d’une majorité en faisant à son tour une erreur d’appréciation. Ce n’est pas une question de poids mais de légitimité. L’épisode doit être, devrait être, apprécié (ou non) pour lui même, pas pour ce que les gens en disent. Si tu trouves moyen, il te suffisait de dire qu’il était moyen, en donnant une note moyenne. L’important ce n’est pas la moyenne globale, mais ta note. Si elle ne reflète déjà pas ta pensée, comment peut elle être juste ?
        La moyenne est faussée ? Et alors. Pourquoi ceux qui le surnotent en voyant que certains trouvant l’épisode moyen mais le note de façon faible seraient moins légitime que ceux qui le sous-note pour faire descendre cette moyenne ? Ça n’a pas de sens, navré.
        Ce qui a du poids, c’est d’être en accord avec ce que l’on pense. en l’occurrence mettre 6ou 7/10 si tu le trouves « bien mais pas top ».

        En dehors de cela, critique, pas critique, chacun son avis. Mais pour moi une critique se doit d’être beaucoup plus analytique que celle-ci.
        Si on enlève les paraphrases de l’épisode -que tout le monde a vu et qui n’aurait donc pas besoin d’être rappelé-, il ne resterait plus beaucoup de lignes à l’article. C’est ce qui m’a gêné et poussé à écrire. Pas l’avis sur l’épisode en lui même, les gens ont autant le droit d’avoir aimé que pas. Ca n’a aucune influence sur mon avis.

        Réponse
        • J’ai décidé de critiquer cet épisode d’une manière différente que les précédents épisodes traités. C’es tun fait, c’est voyant, c’est fait exprès. J’ai voulu critiquer de la même façon que j’ai ressenti les critiques des autres. Donc oui ça peut paraitre inutile mais quand on survend d’un côté… on réagit comme ça.
          J’aurais pu faire une critique normal, mais elle n’aurait pas eu le même impact, je ne suis pas là pour proposer un texte littéraire posé avec thèse antithèse synthèse. J’étais libre de parler de l’épisode comme il faut. J’ai paraphrasé pourquoi? pour démonter et démontrer que chaque idée scénaristique de l’épisode n’a rien de prenant, génial, choquant.
          L’épisode est mal écrit, digne des pires travers qu’on accolait à Smallville.

          Ensuite pour lanote, quand on surnote, on sous-note aussi de l’autre, car ca fait partie du PACKAGE critique que j’ai proposé. C’est en réponse à ce que j’ai entendu. Sinon je ne l’aurais pas souligné plusieurs fois dans mon texte. Donc tout est calculé. Que tu n’aimes pas la manière de faire soit, mais c’est une proposition personnelle.
          J’aime la série, je n’ai pas aimé la réception que les autres ont fait de cet épisode.

          Réponse
  2. L’épisode était assez bon.
    Malheureusement, 2 gros points négatifs :
    – Iris.
    – Le twist final qui va sûrement régler tout les problèmes de l’épisode…

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. The Flash 1x16 Rogue Time • | SMALL THINGS | - […] l’épisode précédent, survendu, il était difficile de ne pas attendre ce 16è […]

Laisser un commentaire

Free WordPress Themes, Free Android Games
%d blogueurs aiment cette page :