The Walking Dead : bilan de mi-saison

The Walking Dead : bilan de mi-saison

C’est aussi l’heure d’un bilan de mi-saison pour The Walking Dead ! Retour sur les 10 premiers épisodes de la série la plus creuse et la plus gâchée de ces dernières années. ATTENTION, DES SPOILERS VONT APPARAITRE.

Walking Dead

©AMC

 

Que retenir, alors ? Vous avez lu nos critiques, qui en ont certainement fait bondir plus d’un par leur véhémence, pensez-vous sûrement. On dira plutôt exigence. Quand on sait que la série a un vrai potentiel, qu’elle l’a montré lors de l’arc « Gouverneur à partir de la saison 3, avant de retomber en fin de saison 4 dans une lourdeur et un ennui mortels, on est en droit d’être un tant soit peu exigeants avec une série qui fait 17M de téléspectateurs. Or, après près de 60 épisodes, la série n’a toujours pas compris que les cliffhangers ne font pas un épisode. Et qu’on arrête de nous faire croire que dans The Walking Dead, il y a une philosophie, parce qu’il n’y en a pas. Soyons sérieux, on est dans une série de zombies, et la seule chose intéressante c’est : quand, comment, pourquoi, des survivants se sont retrouvés ainsi plongés dans une apocalypse zombie et comment ils vont en sortir. Ce qu’on attend, c’est un scénario digne de ce nom, avec éventuellement quelques focus sur des personnages, pour révéler leur nature profonde et comment ces natures vont interagir entre elles. C’est quand même le minimum du minimum pour introduire un semblant de réalisme dans une série au concept très ambitieux.

Walking Dead

©AMC

 

Sauf que The Walking Dead a tout raté. A des personnages avec de la bouteille, elle a substitué des personnages tous aussi insignifiants les uns que les autres, et la saison 5 en est le symbole : franchement, Rick sans son flingue et sa barbe, c’est quoi ? Rien de plus qu’un tocard qui a été fait cocu dès le deuxième épisode (comme quoi même une série apocalyptique peut être comique). Ensuite, quelqu’un peut-il nous dire à quoi dans cette saison ont servi Glenn, Michonne, Maggie, Rosita ? Quelqu’un peut-il nous dire en quoi on peut un tant soit peu s’attacher à la pleureuse Sasha, aux yeux exorbités de Tyreese, au pathétique Père Gabriel, à « j’ai une tête d’acteur porno mais pas trop » Abraham ? Quelqu’un aime-t-il REELLEMENT Carl, Noah ou Dawn, et tout le personnel de l’hôpital, ces pseudo-mafieux sans couilles ? Rick, encore lui, n’a servi à RIEN dans 9 épisodes sur 10, et Daryl, le meilleur acteur de tous, est totalement effacé. Quant à Carol et Beth, elles sont juste des éléments déclencheurs : enlevez-les, et vous n’avez pas de pitch. La saison 5 n’a fait que tourner en rond, avec des personnages plats, réchauffant le même concept de « oh mon Dieu, il y a des zombies, cherchons un refuge » et mettant ledit refuge, en l’occurrence une église, au centre de l’intrigue, nous nourrissant seulement de la mort d’un personnage inutile, Bob, qui est mordu par un zombie puis voit sa jambe dévorée par des cannibales, avant de décéder durant tout un épisode chiantissime et interminable. Ces mêmes cannibales meurent dans l’épisode suivant avec une violence inouïe et non nécessaire, tuant ainsi dans l’oeuf tout espoir d’intérêt un tant soit peu primaire. Le pompon est la mort de Beth, qui si elle surprend par sa soudaineté, témoigne d’incohérences dans l’esprit des producteurs : pourquoi tuer ce personnage, insipide certes, mais dont la recherche a été le fil rouge de toute la saison, et après avoir lamentablement tenté de nous le faire apprécier dans l’un des plus mauvais épisodes de la série ? Enfin, évoquons la part toujours plus grande des armes, qui donne un aspect Call of Duty très dérangeant par son parti pris un petit peu (trop) lobbyiste. En ces heures de fusillades aux USA, il serait curieux d’avoir une discussion avec l’équipe de The Walking Dead, à mettre en relation avec le succès toujours grandissant de la série, ce qui en dirait long…

La révélation somme toute prévisible de l’imposteur Eugene n’était en soi, d’une part une manière très maladroite de remplir le tonneau percé des dialogues, et un prétexte pour encore faire durer le show et annoncer dans la foulée une saison 6 qui s’annonce plus que pénible d’autre part. Plus que jamais, The Walking Dead est un gâchis, mais surtout une énigme. Messieurs Kirkman, Nicotero et consorts, finissez déjà un petit peu correctement votre saison 5, ensuite on verra. A bon entendeur.

About The Author

Leo Corcos

Critique du peuple, par le peuple, pour le peuple. 1er admirateur de David Cronenberg, fanboy assumé de Doctor Who, stalker attitré de David Tennant.

15 Comments

  1. Vraiment étonné par tes critiques de TWD saison 5… Je comprendrai ces critiques de la part de quelqu’un qui n’a jamais accroché à TWD mais je suppose que ce n’est pas ton cas vu que tu en es rendu à la saison 5.

    Et dans ce cas je suis étonné car j’ai trouvé pour ma part que ce début de saison 5 était le meilleure de la série et je me suis réellement dit en regardant « yeah, TWD is back, c’est vraiment bon cette année ». J’ai trouvé ça rythmé et j’ai trouvé ça culotté de régler des intrigues qui auraient durée toute une saison à l’époque des saisons 1-4 en seulement 3 épisodes (je parle du sanctuaire). Là on brise enfin le « un lieu/une saison/un enjeu » ce qui fait qu’on a le droit à une saison je trouve plus riche, plus rythmé.

    Seul bémol pour le moment, la mort de Beth. On aura beau dire « ouai ça sert à montrer que ça peut arriver à n’importe qui », on l’avait de un déjà compris et en plus ça n’arrive pas à n’importe qui dans une série. Jamais. Quand Game Of Thrones trucide un personnage, il y a une raison et des conséquences scénaristiques intéressantes (et on pourrait presque dire « on le sentait venir »). Ici, on construit enfin une Beth intéressante tout au long de la saison 4 et 5 pour aucune « conclusion », aucun « but ». Pour ma part c’est un défaut scénaristique et pas « quelque chose d’audacieux ».

    Donc à part ce mid-season qui m’a laissé sceptique, j’ai pour ma part adoré la première partie de saison 5.

    Réponse
    • Leo Corcos

      Au contraire : j’ai vu toute la série. J’ai même fait un article récapitulatif avant le début de la saison 5, que tu retrouveras sur le site 🙂

      Crois moi, je n’aime pas être véhément, mais je trouve que sur TWD, ca s’impose. Je ne vais pas, sous prétexte que c’est une série qui marche, faire des éloges. J’ai repris tous mes articles avant de faire ce bilan, et je n’ai pas vu le même rythme que toi. Concrètement, dans cette saison, l’Eglise du père Gabriel passe certes au second plan, ce qui rompt un petit peu avec le « une saison/un lieu », mais bon, près de la moitié de la saison tourne autour d’elle, et ils ne la quittent véritablement qu’à la fin… Quand on y pense, seuls Abraham et ses potes ont fait une sortie, l’Eglise est restée trop importante. Quant à l’action, bah… Je vois pas où est le rythme : franchement, ne va pas me dire que tu as pris ton pied devant l’épisode sur la mort de Bob, c’est long long long, c’est l’agonie perpétuelle, c’est ultra facile, et on s’emmerde, surtout que bon, Bob est pas un personnage très important, soyons honnêtes. Ensuite, le topo de nous faire « à chaque groupe/personnage son épisode » ralentit considérablement l’action. Tout un épisode pour savoir qu’Eugene est un imposteur, ce dont n’importe qui aurait pu se douter, c’est pas passionnant ! Tout un épisode pour rendre Beth bien alors que l’actrice est mauvaise et surtout qu’ils la tuent (je n’ai pas décrit ca comme audacieux mais comme incohérent hein :p), c’est, désolé, stupide ! Sans compter les personnages : tu as vu beaucoup Rick et Michonne, toi ? Rick bute Gareth (ca aussi je comprends pas), puis quoi ? Est ce que tu as trouvé que le prêtre est un bon personnage ?

      Je laisse plein d’autres choses, mais ce sont pour moi autant de raisons de ne pas avoir accroché à ces 10 épisodes. Maintenant, chacun a sa vision, of course. Mais je suis un peu plus exigeant, et je ne trouve pas que le niveau de la série soit franchement haut…

      Réponse
      • Je disais juste que j’étais d’accord avec toi quasi uniquement sur Beth. Je parlais de l’avis d’autre gens qui disait que c’était audacieux et sans doute ce que la writeroom a pensé en écrivant le mid-season.

        Pour le reste, on est habitué aux épisodes lent dans TWD et justement je trouvais que cette 5eme saison devenait plus « grand public » et plus rythmé. C’est pour ça que j’étais étonné que tu ressentes l’exact opposé de moi.

        Et j’avais lu la retrospective (et sur celles-ci j’étais plus en accord avec toi déjà). Néanmoins, merci pour tes critiques, on a beau ne pas être d’accord, c’est toujours bien écrit comme la plupart des articles sur ce site.

        Réponse
        • Leo Corcos

          My bad, then, j’ai mal compris 🙂

          Oui, mais il n’y a quasiment que des épisodes lents, c’est looong à se mettre en place, on apprend rien et il ne se passe rien de vraiment très marquant, en tout cas pas avant la mid-season… C’était déjà un peu grand public, ces personnages dans lequel un citoyen lambda comme toi ou moi peut se reconnaître, + les zombies + la violence, ca plaît aux gens… Mais moi je suis un peu plus exigeant que ca, niveau scénario, dialogues, et acteurs, les gros gros défauts de la série selon moi, qui font que je m’emmerde profondément devant TWD… Et puis ces cliffhangers à chaque épisode, c’est tellement énorme que ca en est presque malhonnête…

          Merci, et merci à toi pour ton avis, c’est vrai que ca permet de discuter, et je suis content d’en venir à commenter avec des gens civilisés 😉

          Réponse
  2. Je ne comprends vraiment pas cette critique. On dirait qu’elle a été simplement écrite pour casser la série la plus appréciée du moment. Je regrette énormément la mort de Beth. Mais, pour répondre à votre question, oui, j’adore Carl !! Et des personnages sont effacés mais ça c’est normal, en 42 minutes d’épisode on ne peut pas donner le même temps d’apparition à chaque personnage sinon on n’a plus de temps pour raconter l’intrigue. Et puis, si vous connaissez bien TWD, vous avez certainement remarqué que passage lent = passage explosif ensuite. Donc cela est plus que prometteur pour la partie 2 de la saison 5 !

    Réponse
  3. Ah et, j’allais oublier, Emily Kinney (Beth) n’est en rien mauvaise du tout ! Elle a très bien su interpréter ce rôle. Les acteurs doivent se fier au script et au personnage qui leur a été fourni, ils ne sont pas là pour inventer un personnage eux-mêmes, il ne faut pas l’oublier !

    Réponse
  4. Leo Corcos

    Non non, elle n’est pas écrite pour casser la série la plus appréciée du moment. Je sais à quoi je m’expose en critiquant TWD, et je n’ai pas peur d’aller à contre-courant de ces millions de télespectateurs. Appréciée est un bien grand mot, d’ailleurs, je dirais plutôt la plus vue du moment, qui fonctionne à pleins tubes, qui fait des millions à chaque épisode etc. Mais appréciation ou visionnage ne veulent pas dire qualité.

    Alors, je ne vois pas comment on peut aimer le personnage de Carl. Outre le fait que ce soit un personnage de 10e rang, sa facon de toujours se plaindre, de faire l’ado rebelle, de se la raconter parce qu’il a trois poils de moustache, un chapeau et un flingue, et sa capacité à se mettre dans les pires situations rendent le personnage insupportable, vraiment.

    Une série qui met en scène tout un groupe de personnages, qui prend le choix, mauvais selon moi, de faire un épisode par groupe de personnages, et qui délaisse totalement des personnages principaux jusque là (Rick, Michonne), c’est une série qui ne sait pas gérer ses personnages. Il n’y en a aucun qui se démarque des autres, sauf Daryl le badass avec son arbalète. Ils ont tous l’air empoté, et leurs dialogues sont d’une pauvreté absolue… Ce n’est pas en ayant les yeux exorbités en permanence que Tyreese va rendre son personnage intéressant. Idem pour Sasha qui fait la gueule tout le temps. Idem pour le Père Gabriel toujours poltron. J’en passe et des meilleures. Vu que l’intrigue est toujours un peu secondaire (c’est que des personnages qui voyagent, et le semblant d’intrigue a été tué dans l’oeuf par la « révélation » d’Eugene), donc je pense que si, les personnages mériteraient un meilleur développement.

    Passage lent = passage explosif, ca se discute. Et quand bien même, j’ai vu trop peu de passages vraiment explosifs dans cette saison. Pour moi, un passage un peu tendu serait du genre de la scène finale de l’épisode 10, ou une baston avec les zombies. Or, on voit très peu de zombies mettant vraiment le groupe en difficulté, et les scènes du genre de l’épisode 10… Y en a pas.

    Alors dans ce cas Emily Kinney n’ose pas du tout sortir des sentiers battus, cela couplé au fait que les personnages sont mal écrits, ainsi que je l’ai dit plus haut. Emily Kinney ne transcende absolument pas un personnage que tout le monde avait oublié et que, soyons honnêtes, tout le monde ne met pas au premier plan. Tout l’épisode durant, elle semble flageoler, ne pas savoir faire autre chose que de faire un air terrorisé. Elle ne montre vraiment pas grand-chose, et le peu qu’elle a montré et ce sur quoi les producteurs auraient pu capitaliser ont explosé en même temps que sa tête, décision assez inexplicable et incohérente.

    Réponse
  5. Mais vous semblez oublier une chose : la série reflète les êtres humains tels qu’ils sont ! Et tous les humains ne sont pas courageux et badass comme ce cher Daryl Dixon ! Forcément que Carl se la joue, il grandit dans un monde dévasté sans aucun repère. Il a vu son père tué son meilleur ami, sa mère mourir sous ses yeux et a dû lui mettre une balle en pleine tête pour qu’elle ne revienne pas. Sans oublié le fou furieux de Gouverneur qui les a foutu hors de la prison. C’est normal qu’il ne soit pas le petit ado bien gentil après ça.

    Tyreese est faible oui, Sacha est en deuil, oui. Ce sont des sentiments que vous comme moi pourrions rencontrer dans de telles circonstances. Le but de la série ce n’est pas de dire « Oui regardez, tout le monde est fort, tout le monde est badass ! » non, le but c’est dire « Voilà ce que devient l’humanité en cas d’apocalypse ».

    Et, si elle est aussi nulle et molle que vous le prétendez, comment expliquez-vous les audiences en constante augmentations ? Sur une chaîne cablée, qui plus est ! Les goûts et les couleurs, ça se discute, mais rien ne sert d’autant casser un programme que l’on aime pas. Ne serait-ce que par respect pour les personnes qui travaillent dessus.

    Réponse
  6. Leo Corcos

    Correction : la série reflète les êtres humains comme elle pense qu’ils sont. C’est la vision de l’Amérique libératrice et débrouillarde par elle-même, associé au fantasme de ce qu’on ferait en cas d’apocalypse zombie, en tout cas, je ne pense pas être seul à ne pas me reconnaître dans Abraham, Rick ou même Glenn. Il y a eu plein de films de zombies avec plein de visions différentes, et clairement je ne pense pas que TWD soit le meilleur exemple.

    Carl est certes un ado qui en voit des vertes et des pas mûres, mais c’est aussi un sale gosse qui veut se la jouer cool mais qui se foire totalement dès qu’il a un zombie en face de lui. En outre, à chaque fois qu’il parle, on dirait une parodie de son père… Ce personnage est risible, et personne ne se reconnaîtra en lui. Le Gouverneur pour le coup avait un bon potentiel, et son opposition face à Rick était pas dégueu ! Mais depuis, rien de rien, personne n’a retrouvé cette trempe, et surtout pas ce prêtre poltron

    Peut être est ce le but de la série, certainement, même, en attendant, ce n’est pas en faisant accumuler les poncifs idéalistes à Tyreese qu’on façonne un personnage. Tyreese a perdu toute son aura de nounours un petit peu attachant, même si son espèce d’idéalisme consistant à filer le parfait amour dans ce monde anéanti avait quelque chose d’agacant. De même que Sasha qui se plaint pendant 7 épisodes c’est long, c’est chiant, et puis on s’en fout ! Bob qui met tout un épisode à mourir, c’est interminable ! C’est un peu enfoncer des portes ouvertes, surligner et surligner la chose, et si en effet on tendrait à ressentir des sentiments similaires (ce qui se discute, chacun ayant sa capacité de réaction dans un évènement pareil), nous spectateurs nous en fichons de Sasha qui a mis 10 épisodes à dire oui aux avances de Bob et qui est parti pour se plaindre 10 épisodes durant de sa perte.

    J’ai dit plus haut quelque chose, si vous me lisiez en entier : une énorme audience ne veut pas dire de la qualité. Vous allez me dire que Bienvenue chez les Ch’tis est un excellent film parce qu’il a fait 20M de spectateurs ? Pas moi. Je ne tiens pas compte du box-office ou des audiences, ce n’est pas sur ca qu’on juge une série. Je ne casse pas pour le plaisir, je tente de me placer en observateur objectif par rapport à ces millions qui adorent TWD, en m’inscrivant en faux. Je pense que si ca ne servait à rien, mes rédacteurs en chef ne me laisseraient pas publier. Tous les goûts et tous les avis sont dans la nature, ici, je me charge de TWD et je fais savoir que je n’aime pas à travers un article argumenté. Les personnes qui travaillent dessus, comme vous dites, s’attendent autant à des critiques positives que négatives

    Réponse
  7. « J’ai dit plus haut quelque chose, si vous me lisiez en entier : une énorme audience ne veut pas dire de la qualité.  » J’avais bel et bien lu mais malheureusement cela ne constitue pas un argument et vous n’en avez d’ailleurs pas donné. Et puis avec tout mon respect, je ne pense pas que ce soit vous, rédacteur sur internet, qui puisse décider si une série et bonne ou non. La qualité se définit sur plusieurs critères : l’audience, le scénario, les acteurs, les fans. Et les fans dans TWD sont bel et bien là ! Conventions, pétitions (inutiles mais tout de même), sites de fans, etc, etc, etc.

    Pour ce qui est de Bob, non le spectateur ne s’en fiche pas de sa mort, surtout des conditions dans lesquelles elle est survenue. Et pour ce que vous dites que la série reflète l’américain de base, je pense pas. Je me reconnais dans Rick pour le côté leader, dans Daryl pour le courage, dans Carl ou l’arrogance, dans Tyreese pour le côté « je n’ai plus rien à perdre et le monde me désespère », dans Sacha pour le deuil et la vengeance, dans Carol pour le côté, un peu comme Tyreese désormais, de « je n’ai plus rien à perdre », dans Maggie pour l’amour, dans Abraham pour la détermination, dans Eugène pour la lâcheté, et je pense que c’est le cas de tout le monde.

    Dans un monde comme TWD, chacun doit se trouver un but. Et tous n’ont pas le même but. Alors que certains vont tout mettre en oeuvre pour reconstruire une société et survivre, d’autres vont se laisser aller, peut-être parce que comme le disait la paysane devenue rôdeuse à Rick « on ne se remet pas d’une chose comme ça ».

    Ce qui compte dans TWD ce n’est pas tant les zombies que la condition humaine. Les zombies sont relégués au rôle de figurants pendant que l’on dit aux téléspectateurs « Vous voyez, c’est la fin du monde mais ça l’humain s’en fiche, l’humain plutôt que de s’entraider, préfère s’entre-exterminer ». Et c’est pour cela que ça marche !

    Réponse
  8. Leo Corcos

    Je m’échine à donner des arguments depuis maintenant 10 articles. Ensuite, si vous pensez que nous ne pouvons pas juger, ce qui est pourtant notre job, eh bah dans ce cas on arrête, puisque vous semblez détenir la vérité, en tant que fan. Donc les rédacteurs n’ont pas le droit de donner leur avis ? Et comme vous êtes fan, vous vous permettez de nous dire ca ? Je crois qu’à partir de là, on ne peut pas discuter.

    Réponse
  9. Bien sûr que si tout le monde peut donner son avis. Mais là malheureusement ce n’est pas un avis que vous donnez, ce que vous faites c’est carrément casser un programme. J’espère que personne ne casse votre travail comme vous vous cassez celui des autres…

    Réponse
    • je ne pense pas que la légitimité du devoir critique est à remettre en cause. Qu’on rende publique ou non son avis n’est pas le souci. Un critique est aussi et peut aussi être un fan. Ou alors ca veut dire que le fan est aveugle et qu’il ne voit pas les défauts de sa série. Ce qui est problématique dans ce cas.
      Léo ne casse pas un programme. Certes il continue à regarder quelque chose qu’il n’aime pas, certes mais il y trouve un potentiel gaché, il le dit.

      Réponse
  10. Et puis, en critiquant publiquement quelque chose, vous acceptez les critiques, donc mes critiques, c’est le jeu !

    Réponse
  11. Leo Corcos

    Merci Tom :’)

    Si véritablement je cassais le programme, je pourrais clairement faire pire que ca : faire campagne et pétitions, débarquer sur tous les réseaux sociaux pour mener une propagande anti-TWD… Et puis surtout j’arrêterais la série, ce qui n’est pas le cas, et je vais continuer à la regarder jusqu’à la fin de la saison 5, et pourquoi pas au delà. Or là, je me contente juste d’écrire des articles, et j’y pointe les défauts que j’y vois. Car chacun a une vision différente, l’uniformité n’est jamais totale, que ce soit entre les fans ou entre les critiques. Et en effet, comme le souligne Tom, j’ai à plusieurs reprises dans mes articles souligné que c’était du gâchis. Il n’y a pas que du mauvais dans TWD, mais je ne vais pas me mettre à en faire l’éloge pour vos beaux yeux.

    Quant à accepter les critiques, personne n’a dit le contraire, je sais pertinemment à quoi je m’expose en critiquant TWD

    Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Teaser pour le retour de Walking Dead • | SMALL THINGS | - […] une première partie très partagée pour les critiques. Léo, notre rédac, n’avait pas apprécié la tournure des […]

Laisser un commentaire

Free WordPress Themes, Free Android Games
%d blogueurs aiment cette page :