À l’état sauvage est le premier tome de la saga Meurtres en Alaska de Kat Martin. Il vient de paraître aux éditions Milady et rentre dans la collection Suspense. Lane Bishop, jeune architecte d’intérieur, se voit confier la rénovation d’un chalet en Alaska. Ce nouveau travail est très attrayant, mais il l’est moins que la perspective de travailler avec le propriétaire, Dylan Brodie, un homme sauvage par nature qui a vécu une histoire très difficile. Une chose est sûre, Lane et Dylan ne s’attendaient pas à devoir résoudre des meurtres, des kidnappings et faire face à des apparitions inexpliquées…

Kat Martin signe avec À l’état sauvage, premier tome de Meurtres en Alaska, un très bon thriller plein de suspense et de rebondissements. Le lecteur s’attend à résoudre un crime et à assister à une romance compliquée entre les deux protagonistes mais À l’état sauvage n’est pas seulement ça. Le lecteur rentre dans un pays magnifique aux paysages tous plus magiques les uns que les autres et se fait happer par une histoire superbement écrite où fantômes, traditions indiennes et meurtres se mélangeront.

etat-sauvager-meurtres-alaskaLane Bishop est une talentueuse architecte d’intérieur qui a rencontré Dylan Brodie lors du mariage de sa meilleure amie. Si Dylan s’est montré très intéressé, Lane n’a cependant pas répondu à ses attentes, se remettant douloureusement de la mort de son fiancé. Lorsque Dylan lui demande son aide pour rénover son chalet perdu au fin fond de l’Alaska, Lane refuse pour ne pas devoir passer plusieurs semaines à ses côtés car même si cet homme lui plait énormément, elle n’est pas prête à laisser le souvenir de son ex s’estomper. Toutefois, après une offre très alléchante et maintes discutions, Lane fini par céder.

L’histoire d’À l’état sauvage commence réellement quand, une nuit, Lane entend des bruits bizarres : des pas dans le couloir alors que personne n’est là, les pleurs d’une fillette dans le noir, le fantôme d’un indien… Et lorsque le meilleur ami de Dylan, Caleb, est accusé de meurtre, nos deux protagonistes vont décider de mener leur enquête pour rétablir la vérité. Vous le comprendrez, dans Meurtres en Alaska, le lecteur n’a jamais le temps de se reposer. On passe d’une intrigue à une autre pour arriver sur un final des plus touchants. Celui ou celle qui ne verse pas une larme à la fin de A l’état sauvage n’a pas de cœur !

Kat Martin arrive à nous transporter dans un monde où magie indienne et meurtre de professionnel arrivent à se mélanger. Elle nous fait passer de la tristesse à la joie puis à l’anxiété en quelques pages pour nous laisser complètement étourdis mais ravis.  Si je devais trouver un point négatif à À l’état sauvage, je dirais que le début de la relation entre Lane et Dylan fait penser à un très mauvais soap, mais heureusement Kat Martin se reprend pour nous donner une vraie romance et pas simplement des dialogues dignes d’un film érotique.

Kat Martin

Kat Martin

En résumé, À l’état sauvage est un très bon livre qu’il ne faut pas manquer et qui annonce une saga très prometteuse.  Si le début est un peu lent à se mettre en place, la relation entre les personnages et le suspense de leur aventure valent le coup de s’accrocher à Meurtres en Alaska.

« Elle entendit les pas lourds se rapprocher de sa porte, puis s’arrêter, comme si la personne se tenait debout dans le couloir juste devant. Mais il n’y eu aucun coup frappé à la porte. Ça ne pouvait être que Dylan. Mais comme il ne frappait pas et ne s’en allait pas non plus, elle sentit un frisson la parcourir. Caleb avait dit que le propriétaire précédent avait entendu des pas dans le couloir alors qu’il n’y avait personne. Le cœur battant, elle attrapa sa robe de chambre au pied du lit, alla jusqu’à la porte sur la pointe des pieds et l’ouvrit avec précaution. Pas de trace de Dylan ou de qui que ce soit d’autre. »

N’oubliez pas de jouer en suivant le lien, pour tenter de gagner un exemplaire de À l’état sauvage !