En bout de course, second livre de Mary Burton, est paru le 24 octobre aux éditions Milady. Ce nouveau thriller raconte l’histoire d’un psychopathe qui pense tuer des sorcières au nom de Dieu. Lorsqu’il découvre le sombre passé de l’avocate Charlotte Wellington, il devient obsédé par elle.

Avec En bout de course, Mary Burton signe un second livre un peu moins bon que le précédent. L’intrigue de Sans Issue était un peu plus captivante même si, dans ce dernier livre, le lecteur ne peut pas être certain de l’identité du tueur avant la fin.

en-bout-de-course-burtonDans En bout de course, on découvre Charlotte Wellington, avocate de la défense, qui est une femme un peu froide au premier abord mais qui, en réalité, souhaite simplement cacher ses origines. Charlotte a des relations « particulières » avec l’inspecteur Daniel Rokov. Autant le dire clairement, ce sont des « sex friends », même si l’inspecteur voudrait qu’ils soient beaucoup plus que cela.

Daniel Rokov travaille sur le meurtre de plusieurs femmes qu’on a tué de manières horribles. Il semblerait que le meurtrier pense que ces personnes étaient des sorcières et qu’il est l’envoyé de Dieu chargé de leur faire avouer leurs fautes. L’enquête conduit l’inspecteur à un cirque et…. à Charlotte !

Charlotte est une femme indépendante qui a eu une enfance difficile. Elle n’a confiance en personne d’autre qu’elle-même et travaille d’arrache-pied pour renflouer les caisses de son cabinet. Personne ne sait que les affaires ne vont pas très bien et que l’avocate n’est pas tout à fait la femme qu’elle parait être. Charlotte cache ses secrets comme elle cache ses émotions, ce qui a le don d’énerver Daniel.

Lorsqu’un de ses secrets sera dévoilé, l’attention du tueur sera alors focalisée sur notre avocate imprudente… Heureusement, Daniel est un bon profiler et il comprend rapidement les motivations du psychopathe. La question maintenant est : est-ce qu’il arrivera à temps pour sauver Charlotte et une personne à qui elle tient énormément ?

Mary Burton

Mary Burton

Mary Burton a construit une très bonne histoire pour En bout de course. Les secrets de Charlotte ne sont pas monstrueux mais certains sont surprenants. On a des soupçons sur l’identité du tueur mais on ne peut pas en être certain grâce aux faux indices que l’auteure met sur notre chemin.

En bout de course reste un très bon thriller mais Sans Issue m’avait tellement plu que je reste un tout petit peu sur ma faim. J’ai hâte de découvrir un nouveau roman signé Mary Burton pour pouvoir le comparer à ces deux premiers livres. Une chose est sûre, les histoires de l’auteure sont toutes bien ficelées, ses personnages sont intéressants et touchants si bien qu’elle commence à avoir de nombreux fans en France (dont je fais partie !).

« Il se cramponna à son corps flasque. Ses propres membres pris de tremblements, il se laissa pénétrer par la magie jusqu’à ce que cela lui devienne insupportable. Il finit par la lâcher, aussi comblé que s’il venait de faire l’amour. Il prit le visage inerte de la sorcière entre ses mains, puis se pencha et l’embrassa sur ses lèvres glacées.

– Va en paix.

Il saisit un rasoir droit sur une table à côté du bac et le brandit pour l’examiner. La lueur du plafonnier se refléta sur le bord de la lame. Il remonta son tee-shirt et s’entailla lentement le ventre. »