Le film Marvel de l’année n’était pas tant Captain America 2 même s’il a créé la surprise en étant plutôt bien reçu. L’effet Avengers a créé un nouvel élan avec des films plus décomplexés et Les Gardiens de la Galaxie en sont encore un exemple.

Difficile de savoir si le film va cartonner. Les personnages sont très peu connus et ils ne sont pas liés directement aux Avengers. Sous la houlette de James Gunn (Horribilis, Super), ces Gardiens embarquent Chris Pratt échappé de la Grande Aventure LegoZoe Saldana (Star Trek), le catcheur David Bautista, Lee Pace (Le Hobbit) en grand méchant, Karen Gillan (Doctor Who), Vin Diesel et Bradley Cooper pour la voix de Groot et Rocket Racoon, mais encore Benicio Del Toro et Glenn Close ! Du beau monde donc pour un film de bande qui se rapproche des Avengers par l’ambition de proposer plusieurs personnages principaux.

On ne peut pas dire que j’ai été conquis. Le film est très bien fait, divertissant avec un sens de la punchline remarquable mais rien n’y fait. Tout m’est passé au-dessus. La faute à un film qui est trop décontracté, sans véritable tension et sans véritable enjeu, il faut l’admettre. Qui comprendra vraiment où le film mène. Ma grande menace, Ronan, est transparent et inactif. Lee Pace n’a rien à faire là-dedans. Je ne parle pas de Close et Del Toro qui ne sont que des production value de quelques minutes. Oublions donc l’aspect scénario du film qui n’emploie rien comme il faut et peine à être consistant. C’est typiquement le genre de film qui ravira le plus grand monde car il va là où ça plait : action, bataille, comédie, personnages attachants, background universel, on se sent en terrain conquis… mais pas moi.

gardiens de la galaxie

©Marvel



La coolitude des choses ne sauve pas un film, on l’a vu avec Iron Man 3, les personnages ont beau être définis, il ne suffit pas d’aligner deux trois phrases bien senties pour créer un semblant de consistance. Il y a beaucoup trop de gimmicks dans ce film qui tombent dans l’artificiel et le superficiel à commencer par la BO. Régulièrement, une petite chanson tombée de nulle part offrira un moment de détente au public qui trouvera ça cool, « génial » mais qui sonne désespérément creux. Les Gardiens de la Galaxie se complaisent dans un genre qui ne place pas le film dans le genre réussi, complet. C’est plaisant, mais c’est vite oublié. L’autre gimmick est la relation des personnages qui se basent sur un schéma simpliste du « plus idiot ». Entre un Drax qui fait le travail, un Groot vite agaçant, un Racoon trop personnifié pour qu’on ne l’aime pas et une Gamora complètement transparente, cette bande de bras cassés est bien trop simplifiée et peu complexe. L’humour qui traverse la bande est assez bas du front, on sent venir les répliques en avance et on ne sera pas surpris de ne pas rire comme la plupart des gens.
Plaisant et vite oublié, ce film manque cruellement de scènes marquantes. Je ne saurais pas en retenir une. Les morceaux de bravoure sont trop peu nombreux et mal foutus pour qu’on les prenne en exemple. Le montage serré et trop machinal des scènes d’action. Chaque coup semble coupé en plan et ne rend pas justice aux scènes de combats. C’est assez mou du genou malgré quelques idées bien senties au niveau de Star-Lord et de ses gadgets. La scène de fin sera celle que l’on retiendra, car noyée dans une morale, un sentiment d’émotion ratée (oui sentiment d’émotion), et une manière de faire qui frôle le ratage. On ressort même un trauma qu’on avait bien oublié… Parlons aussi de l’image qui apraissait bien fade et grise avec cette 3D. Le film manque cruellement de couleurs chaudes, ça n’arrange rien.

Noyé dans un formatage très voyant, ce Gardiens de la Galaxie fait le travail, mais ne restera pas dans les mémoires, la faute à un manque cruel d’ambition véritable. C’est à ranger à côté des Thor, le genre de films avec un background très intéressant, mais une exécution foireuse. La menace du film renvoie au syndrome Loki. Un charisme néant, une présence dispensable et un poids très léger dans l’intrigue. Vous l’aurez compris les Gardiens de la Galaxie ne seront pas le BEST MARVEL MOVIE EVER quoiqu’on en dise sur les réseaux.

Mention spéciale aux assistantes de Nova Prime, très jolies.