legoOn a tous joué aux LEGOs, j’espère pour vous. Ces petites briques ont réussi à perdurer grâce à des licences exclusives mais aussi un univers qui s’adapte à tout, Fanvids, constructions dantesques, films d’animation et maintenant cinéma, la brique LEGO passionne et se paye un coup de pub magistral dès ce mois-ci au cinéma avec La Grande Aventure LEGO.

La Grande Aventure LEGO faisait peur quand l’annonce du film est apparue. Entre les adaptations de licences de jouets comme Transformers qui se prêtait au cinéma à grand spectacle ou encore Battleship qui fut un gros flop, on se demandait si un film cinéma de jouets de construction pouvait être fiable et viable. En effet, on ne compte plus les courts-métrages faits en LEGO, les parodies de bandes-annonces refaites avec les briques, les films en images de synthèse tirés de franchises comme Batman ou des jeux vidéos lucratifs comme Harry Potter ou Star Wars. Bref, on avait déjà tout eu en LEGO. Alors pourquoi ce film ?

L’univers LEGO est riche. Les studios Warner l’ont bien compris en produisant un film regroupant quasiment toutes leurs licences ou presque. Evidemment Harry Potter ou Star Wars ne sont pas présentes mais des dérivés de Gandalf par exemple ou les reprises des super-héros DC sont là pour attirer le fan. La Grande Aventure LEGO est un immense pot-pourri de tout ce qui fait LEGO. Là où je souhaiterais en venir, c’est que ce film semble être tout ce que le cinéma a été, est et deviendra. Ce film est une somme hallucinante d’hommages. Le choix d’avoir privilégié une animation type image par image plutôt que fluide comme les adaptations DTV comme Batman est un choix judicieux mais embarassant.

La plupart des animations LEGO trouvables viennent des mini films tirés des jeux-vidéos. Le style est bien évidemment fluide loin de l’image par image. Ce procédé est plutôt celui des fans old-school qui refont à leur sauce des films ou des bandes-annonces. L’image par image LEGO est un domaine très large et bon nombres de fans s’y adonnent. Quand Warner décide alors d’utiliser ce procédé pour un film à plusieurs millions de dollars, on se demande si Warner ne surfe pas sur ce qui fait vivre la passion des fans. Outre ce questionnement d’ordre moral et financier, il y a aussi une question artistique.

En effet, dans les séquences de jeux vidéos, l’univers présenté est très identifié LEGO mais en y regardant de plus près, les décors et animations sont plus ou moins en matière réaliste, c’est à dire que l’eau est de l’eau et que els formes sont universelles, non limitées par les briques LEGO. Par contre, les créateur et réalisateur n’hésitent pas à utiliser les pièces LEGO existantes lors d’explosion, de montrer des objets avec un aspect comique etc… C’est là que le film LEGO fait la différence. Tout est LEGO comme dans les fanfilms ! Nous sommes véritablement dans le plus grand fanfilm LEGO jamais fait ! Enervant, bluffant, frustrant, déroutant, excitant. La mer est en LEGO, on ressent la forme multidimensionnelle de la figurine, la géographie, la physique, les mouvements, tout se trouve dans une logique LEGO !

Revenons au titre de l’article : Et si La Grande Aventure LEGO était le plus grand hommage au cinéma ?

lego

Résumons : image par image, animation par ordinateur, multi-franchises, il ne reste qu’une chose ; la critique de la société.
En jouant aux LEGOs, nous créons notre propre monde avec ses propres règles, nous régissons tout, nous sommes Dieu. Nous nous basons sur notre connaissance de la vie, des règles en société, mais nous abolissons les règles physiques. Dans la bande-annonce LEGO, nous recentons tout ça, nous avons devant nous, une société LEGO qui est un miroir déformant de la réalité. On se moque de notre monde tout en injectant dans ce projet, un désir de rendre le tout ludique. Alors oui, je le dis, La Grande Aventure LEGO est peut-être le plus grand film jamais fait sur le cinéma lui-même. Miroir de la société, parodie des genres, créativité sans limites, comédie, aventure, fantastique, science-fiction, action, animation image par image renvoyant aux 24 images par secondes, création via ordinateur dans l’ère du temps, bref film-somme hallucinant, La Grande Aventure LEGO risque fort de plaire à un grand nombre de personnes entre humour bon enfant, second-degré, hommage aux franchises et… j’arrête là.

Je ne suis que plus impatient à voir ce film après vous avoir fait cet état des lieux quelque peu trop enthousiaste peut-être. Le film a généré presque 70 millions de dollars pour son premier week-end, c’est un très bon score. Espérons que la France soit réceptive. Le film décoche un très bon 95% chez Rotten Tomatoes, alors pourquoi se priver ? On ne vous cache pas qu’on est impatient de vous faire la critique du film !

Le film sort le 19 février dans toutes les bonnes salles !