Alors que le dernier épisode de la saison 5 de « White Collar » (« FBI : Duo très spécial » en français) vient d’être diffusé aux États-Unis, la chaîne USA n’a toujours pas annoncé le renouvellement ou l’annulation du show. Malgré une légère baisse des audiences pendant la saison 5, nombreux sont ceux qui parient sur une saison 6 pour Neal Caffrey et Peter Burke… En attendant de connaître le sort de « White Collar », retour sur un épisode final fidèle à l’esprit de la série !

(Gros spoilers dans le texte, bien évidemment)

© USA

© USA

Voilà 5 saisons que « White Collar » nous régale d’enquêtes haletantes, de cambriolages brillants, de chapeaux chics (merci Neal), d’œuvres d’art admirablement copiées et d’une amitié hors du commun (bien que souvent mise à rude épreuve) entre Peter Burke, agent du FBI dans toute sa splendeur et Neal Caffrey, gentleman cambrioleur, charmeur et menteur. Ah, avec ces deux-là, on en a vu des vertes et des pas mûres ! Mais jamais le show ne nous a ennuyé… Et c’est bien là la beauté de « White Collar » : avoir réussi à faire évoluer une myriade de petits personnages riches et complexes autour d’un noyau dur et attachant pour nous offrir encore et toujours de nouveaux fils rouges. Mais je m’égare…

Dans l’épisode 13 de la saison 5, le téléspectateur n’attend qu’une chose : découvrir si oui ou non, Neal Caffrey trouvera le diamant Hope, et s’il réussira à mettre de nouveau Rachel (ou Rebecca) derrière les barreaux… C’est à peine si on réalise qu’il s’agit là de la fin de la saison. Après tout, on attend seulement de connaître le dénouement de l’affaire Mosconi et celui du duo maudit Caffrey/Rebecca, qui nous a bien tenu en haleine. Et pourtant, cet épisode devrait aussi nous donner des réponses sur l’avenir de Burke et sa femme, ou encore l’avenir de Neal, qui est censé se retrouver seul une fois son surveillant parti à Washington. Tant de questions en suspens, auquel le show doit répondre en 42 minutes. Alors, mission réussie ?

Oui et non. Les deux tiers de l’épisode permettent en effet aux scénaristes de terminer en beauté l’histoire de Mosconi et de son codex. On apprécie d’ailleurs qu’encore une fois, le personnage de Mozzie se retrouve au centre de l’intrigue, aussi bien en tant que criminel brillant, qu’en tant qu’élément de discorde entre Neal et Burke. Empoisonné par Rebecca, qui compte échanger l’antidote contre le poison, Mozzie trouve encore la force de traquer le diamant Hope dans un fort, de nous faire rire (histoire d’oublier l’angoisse) avec ses délires historiques, et même de nous toucher, au travers des personnages d’Elizabeth et Diana, qui ont fini par s’attacher à ce drôle de bonhomme. C’est finalement accompagné de Burke que Neal finira par trouver le diamant (un peu trop facilement et rapidement selon moi, mais bon, il fallait bien boucler tout ça) à Fort Totten, une ancienne installation militaire situé dans le Queens.

C'est un joli caillou, effectivement ! © USA

C’est un joli caillou, effectivement ! © USA

Et là, on peut prendre un moment pour applaudir les scénaristes, qui encore une fois, ont su utiliser au mieux New York, devenue au fil des saisons de « White Collar » bien plus qu’une ville, un des personnages du show. Il faut avouer qu’on adore visite la Grosse Pomme aux côtés des deux agents, et pour ce beau final, ils nous dévoilent un endroit très peu connu du public !

On passera rapidement sur le tour de passe-passe de Neal, lorsqu’il échange le diamant contre un morceau de brique, qui est selon moi bien trop visible (où est l’excitation du téléspectateur quand il découvre le tour de magie de Neal au dernier moment) ou sur la TROP longue scène de fin entre Rebecca et Neal, qui restent figés côte à côte, presque gênés, en attendant la police. Rebecca, ce personnage qu’on a autant adoré que déteste, méritait franchement mieux pour tirer sa révérence ! Difficile de croire que c’est cette dernière image qui clôture l’histoire du couple !

© USA

© USA

Heureusement pour le spectateur, l’épisode ne s’arrête pas là, et les scénaristes ont évidemment tout prévu en cas de saison 6… Car si on nous fait miroiter la fin de la série avec la possible libération de Neal, c’est pour mieux nous l’arracher quelques minutes plus tard. Il faut l’avouer : on s’en doutait. Peter Burke n’allait tout de même pas partir faire sa vie à Washington pendant que Neal se baladait sans bracelet électronique à New York, si ? Oubliez cette fin à l’eau de rose, car ce n’est pas le genre de « White Collar ». On apprécie tout de même le petit retournement de situation que nous offre le couple Burke/Elizabeth, quand Elizabeth fait comprendre à sa moitié qu’elle n’abandonnera pas son travail à la National Gallery à Washington, seulement parce que celui-ci vient de changer d’avis et préfère rester materner Neal à New York. Voilà une femme qui sait ce qu’elle veut (et puis bon, on a vu pire que New York-Washington comme relation à distance).

Burke reste donc à Washington, Mozzie essaie de libérer Neal de son bracelet, et Neal… Et bien Neal, il nous offre en à peine deux secondes un superbe cliffhanger… puisqu’il se fait enlever ! Un homme mystère, un sac, un van, un bracelet cassé et voilà la fin de saison 5 qui se termine brutalement sur un beau « what the fuuuuuck » du téléspectateur.

Alors maintenant, gentils messieurs de la chaîne USA, vous allez nous dire rapidement que vous renouvelez la série pour une sixième saison. Parce qu’on n’a pas vraiment envie que la dernière image qu’on ait vue du beau Neal Caffrey, ça soit ses chaussures.

« White Collar » s5e13, une fin définitive ou un cliffhanger avant la saison 6 ? J’aime penser que les scénaristes savaient ce qu’ils faisaient et qu’ils n’oseraient pas laisser le sort de Neal en suspens. Mais malheureusement, le monde des séries TV US est cruel et se moque bien de savoir si une série offre une fin satisfaisante à ses téléspectateurs. Il n’y a plus qu’à retenir son souffle en attendant le verdict officiel de la chaîne USA…