No. Titre Durée
1. « See You Tonight » 1:06
2. « Fuck Time » 2:45
3. « Stop When the Red Lights Flash » 2:26
4. « Lazy Bones » 3:34
5. « Wild One » 4:19
6. « Makeout Party » 3:14
7. « Stray Heart«  3:44
8. « Ashley » 2:50
9. « Baby Eyes » 2:22
10. « Lady Cobra » 2:05
11. « Nightlife » 3:04
12. « Wow! That’s Loud » 4:27
13. « Amy » 3:25
Durée Totale 39:21
See You Tonight débute l’album. Le petit accord de guitare introduit la voix douce de Billie Joe pour une minute de petite bluette acoustique bien sympathique qui lance Fuck Time, morceau dans ce que Green Day a pu faire dans leurs inspirations sixties avec une guitare légère comme dans les morceaux Loss Of Control dans Uno ou dans Warning et Nimrod. Un rock « à la Beatles » qui manque de personnalité (bizarre quand on mixe Greenday et Beatles).
Stop When the Red Lights Flash passe du côté Dookie avec un peu plus de nervosité mais toujours sans aucun signe marquant. Le refrain commence même à taper sur les nerfs alors que la chanson ne fait que 2 minutes 26.
[youtube Jjq6n1s0uks]
On saupoudre Lazy Bones de Favorite Son et on propose un morceau frais, bien construit, en bref un morceau plutôt bon qui met la pêche. Tout l’inverse de la piste suivante, Wild One qui commence mal, le rythme est lent, retenu, apathique, une impression de chanson connue du groupe diffusée en 60 bpm.. et pendant 4 longues minutes.
¡Dos! n’a clairement pas la pêche de ¡Uno! mais il reste une bonne tripotée de morceaux.
Makeout Party remet d’aplomb et Stray Heart a un pouvoir de persuasion et on se met à reprendre la mélodie. Deux titres plutôt bons sans être dans la tête. A ce niveau, l’album peine à convaincre et on commence à douter.
[youtube rewV1GcMDsY]
Ashley commence soudainement, brutalement et le rythme ne faiblit pas. Cependant la mélodie est quasi asthénique, les instrus sont en roue libre, une chanson automatique qui a quand même plus de gueule que le reste.
L’album semble renaître de ses cendres froides avec Baby Eyes qui confirme une seconde partie un peu plus pêchue. Si la compo n’atteint pas les sommets, elle possède une énergie agréable.
Le groupe semble avoir scindé l’album en deux ambiances, Lady Cobra touche de près le rock old school, garage. 2 minutes de haute tenue qui rappellent les Foxboro (side project du groupe)
Nighlife est une première, le groupe appelle un featuring avec la fameuse Lady Cobra. La chanson a une ambiance à la James Bond dans son riff,la voix féminine dégage un flow qui contrebalance avec le faux rythme entrepris par Billie Joe. Une bonne surprise. Honnêtement, elle passe mieux que les tentatives de The Offspring avec OC Guns et Simple Plan avec Summer paradise dans le domaine.
Wow thats loud dure 4 minutes 27 et on la sent passer. Un morceau assez transparent et sans âme malgré un riff de guitare qui tente l’originalité.
Amy conclut l’album de sa douceur. Chanson hommage à Amy Winehouse, elle pioche quand même dans des airs de Shoplifter. Belle musique que Amy, une des meilleures de l’album clairement.