Il était attendu comme l’événement séries de cette fin d’année et ce crossover DC Supergirl, Flash, Arrow et Legends Of Tomorrow a déçu sur bien des points.

Supergirl : l’épisode est avant tout une histoire propre à Supergirl, la série poursuit ses story lines et n’offre qu’une petite scène pour le crossover en toute fin d’épisode. Il y a bien un petit clin d’oeil sur un portail ouvert en début d’épisode mais il n’y a aucune incidence sur le reste de l’histoire. Niveau crossover, l’épisode est inutile. Pour Supergirl, c’est un épisode très correct qui poursuit habilement les intrigues de cette saison.

Flash : preuve que l’épisode de Supergirl ne sert à rien, Flash reprend en totalement la scène crossover de l’épisode de Supergirl ! Encore mieux, l’épisode commence par un flashforward qui sera expliqué par un flashback ! Il se permet de faire un bond en arrière pour expliquer pourquoi tout ce crossover est en place. C’est donc vraiment par Flash et par un événement antérieur que l’intrigue se dessine. Maladroit. Autre idée bancale, le premier vortex apparu dans Supergirl n’est même pas expliqué dans Flash.

arrowverse-crossover-roof
Supergirl arrive dans l’univers Flash et Arrow et la bande des Legends est aussi là sans introduction. Le spectateur commence à frétiller de voir tout ce beau monde enfin réuni. Mais l’épisode ne sera là que pour un prétexte : les aliens commandent l’esprit de tous pour les mettre face à Arrow et Flash. Mieux, pour combattre les aliens, tous s’entraînent contre Supergirl. Mais qui a écrit ça ? Les enfants de la team Berlanti ? Kara se retrouve en faire-valoir et est carrément mise sur la touche.
Comme les aliens ont débarqué sur la Terre, il n’est pas intelligent de ne montrer aucune incidence de leur présence sur Terre. Et l’épisode d’Arrow va encore une fois contourner le problème pour offrir un épisode… prétexte.

Arrow : le prétexte est de faire de cet épisode 100 d’Arrow une sorte de conte Dickens pour Oliver Queen façon les fantômes des Noel passés. Et si les parents d’Arrow et Laurel n’étaient pas morts ? Et si Oliver n’était pas Arrow ? Un flashpoint bricolé de toutes pièces qui n’intéressera que les fans de la série et nullement les autres. Les moments plaisants viendront de Felicity et Cisco les deux nerds s’entendent à merveille et offrent de bons moments régressifs. Flash et Supergirl sont au second voire troisième plan.

Arrow -- "Invasion!" -- Image AR508a_0269.jpg -- Pictured (L-R): Katie Cassidy as Laurel Lance and Caity Lotz as Sara Lance/White Canary -- Photo: Bettina Strauss/The CW -- © 2016 The CW Network, LLC. All Rights Reserved.

Legends Of Tomorrow : cet épisode est peut-être le plus fidèle à la série hôte. Voyage dans le temps, aspect chorale respecté, moments de bravoure cheap, Legends Of Tomorrow est donc le point culminant de ce crossover avec enfin une vraie confrontation. Mais comme pour les deux précédents épisodes, Supergirl est mise de côté ! On se retrouve donc avec un épisode encore prétexte (décidément) pour démontrer que l’esprit d’équipe est de mise. Le scénario est un poil plus épais à cause des répercussions temporelles mais ça reste du niveau d’un bon Legends of Tomorrow. Le combat final est incompréhensible avec des aliens sortants de nulle part sur un toit et une Supergirl qui élimine deux ou trois aliens laissant les autres en mauvaise posture.

Ce qui gène le plus dans ce crossover est le manque cruel de cohérence technique et scénaristique. La liste est longue: L’oubli du vortex, la non présentation de la team LoT, la mise sur le carreau de Supergirl, l’absence de répercussion des aliens sur la Terre, les vêtements aliens des enlevés dans l’épisode Arrow qui sortent de nulle part, tout le monde marchant là où Felicity a vomi, les allers-retours dans des lieux en dix secondes chrono, les personnages qui cherchent un vaisseau qui se trouve devant leurs yeux la seconde d’après sans qu’ils ne s’en soient aperçu, les aliens qui voient Cisco dans une vibe… Rien ne tient de bout quand on regarde de plus près. Tout est YOLO ! Tout est poussé, écrit grossièrement pour que l’épisode hôte mette de côté l’intrigue principale pour se servir elle-même. Quand on voit les audiences…

Supergirl 3.5 mil (+33%) 

The Flash 4.2 mil (+40%) 

Arrow 3.5 mil (+84%) 

Legends of Tomorrow 3.33 mil (+80%)

On espère que le public saura juger ce qu’il a vu avec intelligence. Supergirl ne s’est pas servi de ce crossover, le public de Flash est toujours différent de celui des autres séries, et Arrow et LoT ont fait leur meilleure audience depuis des lustres.

Evenement DC, ce crossover reste un essai un peu brouillon, très fouilli et dont les storylines les plus intéressantes restent celles des personnages secondaires comme Stein ou Théa. Espérons un prochain crossover mené par Supergirl et Flash qui forment tout de même la paire la plus attachante de tout cet univers.