On continue notre suivi de Dragon Ball Super avec un épisode 64 de haute tenue.

Intro : Dans les épisodes précédents, Goku, Vegeta et son fils Trunks étaient de retour dans le futur pour poursuivre leur lutte acharnée contre Zamasu. Maintenant que le Plan Zéro-Humain est enclenché, ils ont dû revenir avec une stratégie bien rodée pour tenter de neutraliser cet ennemi plus mégalomane que jamais. La technique du Mafuba, enseignée par Maître Roshi, suffira-t-elle ?

 dbs01

Cet épisode était réellement un cran au-dessus par rapport aux derniers, ce qui fait bien plaisir. Ici, on retrouve le sérieux des combats qui font la signature même de Dragon Ball Z, avec non seulement de la baston, mais aussi des super-pouvoirs inédits, de la stratégie d’équipe, et des plans bien rodés en coulisses par notre chère Bulma. Pour ce qui est des combattants, on aurait pu les diviser en trois parts bien distinctes : d’un côté, Vegeta vs Black, Goku vs Zamasu, et Trunks et Bulma occupés à s’entraîner à maîtriser la technique du Mafuba. Ces trois éléments constitutifs du scénario s’équilibraient correctement, on retrouvait de la tension et du suspens, bref, tout ce que nous demandions à corps et à cris dans les derniers épisodes.

Tandis que Vegeta règle son compte à Black, ce dernier, réalisant qu’il ne maîtrise pas aussi bien son corps comme Goku l’aurait fait, réalise qu’il a besoin de « souffrir » ou de « se mettre en colère » pour décupler ses pouvoirs de Saiyan, comme il a pu le voir chez Trunks. Il se blesse volontairement pour cela, ce qui est très intéressant car tout fan de DBZ qui se respecte sait bien qu’un Saiyan n’a de cesse de voir ses pouvoirs augmenter à chaque fois qu’il frôle la mort. Ce faisant, Black découvre que sa lame peut se transformer en faux, ce qui provoque, une fois utilisée, une déchirure dans l’espace-temps. C’est d’autant plus classe que lui-même ne sait même pas ce que ce nouveau pouvoir a bien pu causer.

dbs02

Zamasu est toujours aussi classe et glacial avec Goku. Son arrogance, son élégance même, un font un antagoniste que l’on prend de plus en plus plaisir à découvrir au fil des épisodes. Contrairement à Freezer ou à Boo, il n’est pas particulièrement sadique et malsain dans sa tentative de génocide. Freezer ne voulait tuer les Saiyans que pour le pouvoir. Mais chez Zamasu, c’est plus que ça. Il est aussi classe que Cell, avec un côté cultivé qui fait qu’il a une « bonne raison » de faire ce qu’il fait. La purification est un idéal dont tout humain est exclu. Il est peut-être le premier vrai méchant de Dragon Ball Z qui fait le mal pour des raisons bien précises – et certes, ce sont des raisons bien discutables, mais cela ajoute un but que les précédents antagonistes n’avaient pas.

 dbs03

Goku doit interrompre son combat contre Zamasu pour soutenir Vegeta face à une mystérieuse faille dans la fabrique de l’univers, provoquée par la faux de Black. Il en sort une armée de clones roses à l’effigie de ce dernier ! Tout bon fan averti verra une allusion bien sentie à l’univers de Naruto. Cette séquence était vraiment très réussie. On ne savait pas du tout ce qui allait sortir de cette faille ( j’ai même cru qu’il s’agissait d’une ouverture dans l’espace-temps risquant de causer une nouvelle boucle temporelle, heureusement c’était moins compliqué et tout aussi efficace au niveau scénaristique ). Et le fait de mettre Vegeta et Goku en difficulté face à une armée de Black rendait les choses bien tendues à souhait. Tout ce que l’on espérait d’attendre dans un animé entièrement consacré aux combats.

dbs04

Pendant dans ce temps-là, Zamasu en profite pour foncer sur la petite base secrète de Bulma, afin de la tuer elle, ainsi que Mai et Trunks. Ces derniers doivent se dépêcher de maîtriser la technique du Mafuba pour enfermer Zamasu. On retrouve les gags bien sentis avec Trunks qui doit réparer la jarre en terre cuite avec de la colle forte, sans que cela ne soit trop « débilisant » pour nuire au scénario. Au contraire, c’était la touche d’humour et de stratégie rigolote qui allait bien avec l’ensemble. Sans compter le moment où Bulma drague Zamasu pour tenter de gagner du temps ! C’est souvent sa botte secrète qu’elle utilisait dans l’univers de Dragon Ball et de Dragon Ball Z, soit un thème récurrent typique des mangas qui marche ! …Enfin pas toujours, car Zamasu, il était pas content après.

dbs05

Heureusement que Vegeta n’en saura rien… Bref. Trunks réussit à appliquer sa technique de Mafuba sur Zamasu, et ça marche à merveille ! Celui-ci, toujours méprisant vis-à-vis des humains, est sidéré d’avoir été neutralisé aussi facilement. Gros problème : Bulma a oublié de prendre le talisman censé sceller la jarre ! Ce qui fait que Zamasu s’échappe. Celui-ci en est encore tout secoué et précise à Black qu’il a eu tort de sous-estimer « ces insectes d’humains ». C’est bien la première fois qu’il ne prend pas l’humanité de haut, ce qui montre une évolution du personnage. Heureusement que Zamasu ne finit pas dans la jarre, comme je l’avais déjà précisé dernièrement, cela nous aurait privé d’un beau combat final. Pour contre-attaquer et montrer sa suprématie une fois de plus, Black fait disparaître ses clones et fusionne avec Zamasu, engendrant ainsi le « Dieu Suprême Zamasu ».

dbs06

C’est la première fois que nous assistons à une fusion dans l’univers de Dragon Ball Super. Nous nous demandons toujours à l’heure qu’il est si Vegito va revenir, peut-être en version Super Saiyan Blue ? Et est-ce que Vegeta va fusionner avec Trunks, cette fois-ci ? Ce serait TRES intéressant de voir ce que ça donne. Tout bon fan attend ce genre d’expérience, et on espère que la TOEI ne nous décevra pas pour la suite. En résumé, cet épisode était vraiment supérieur aux autres, avec des combats haletants et de nouvelles techniques encore jamais vues. Les personnages secondaires, comme Bulma et Mai, n’étaient pas du tout inutiles et soutenaient l’action, ce qui était bienvenu. Comme quoi, chez Small Things, quand l’épisode d’une série nous a plu, on n’hésite pas à le dire 😉

 

Voici le trailer de l’épisode 65, et au vu des images, on a hâte.