Annoncé par Akira Toriyama en personne depuis 2014, et sorti le 18 avril 2015 au Japon, Dragon Ball Z : La Résurrection de ‘F’ est sorti en avant-première au Grand Rex à Paris au début du mois de septembre et sort bientôt en Blu-Ray DVD. Sorti peu après Dragon Ball Z : The Battle of Gods qui avait beaucoup déçu les plus grands fans, ce second film qui suit directement le précédent, était donc attendu au tournant. Le titre indique bien que nous assisterons au retour de Freezer, ennemi juré de Végéta et de Son Goku, pour avoir anéanti la planète mère des Saiyan. Ce film est-il à la hauteur des passionnés de Dragon Ball Z, cette fois-ci ? On peut dire que oui.

Dragon Ball Z : The Battle of Gods n’avait pas plu, car les célèbres scènes de combat, le suspens et la montée en puissance qui caractérisent les épisodes de la série, n’étaient pas du tout présents. Pire encore : l’antagoniste, le dieu de la destruction Beerus, était loin d’avoir le charisme des précédents « méchants » que Goku avait à affronter. Mdragon-ball-zais ce n’est pas du tout le cas, ici. Dragon Ball Z : La Résurrection de ‘F’ semble avoir tiré des leçons de la déception des fans. La saga de Freezer reste de loin la meilleure de Dragon Ball Z. Dans la série originale, cet antagoniste était si effrayant que même ses plus proches équipes avaient peur de lui. Il a toujours émané de lui une aura de suprématie et de terreur. Et c’est exactement ce que le film a retranscrit. Tout est bien agencé. Les dialogues ne manquent pas de profondeur, on est tenu en haleine… que demander de plus ? Des scènes de combat spectaculaires ? Il y en a eu !

En effet, les clins d’œil à propos de l’univers de Dragon Ball et de Dragon Ball Z ne manquent pas, et ils sont amenés d’une belle manière. L’Empereur Pilaf refait des siennes face au Dragon Shenron, Krillin remet son habit de moine Shaolin, et Piccolo, Ten Shin Han, Tortue Géniale et Gohan sont de retour dans des scènes de combat époustouflantes contre l’armée de Freezer. Je tiens à insister là-dessus car les derniers personnages que je viens de citer étaient très en retrait dans les derniers films ; cette fois-ci, ils entrent directement dans l’arène, comme ils l’avaient toujours fait au cours de la série. Notons que Tortue Géniale, le vieux maître d’arts martiaux de Son Goku, se démarque vraiment des autres en montrant l’étendue de sa force ! Mais mieux vaut ne pas spoiler ! Même Jaco, un petit messager alien qui aurait pu se cantonner dans un rôle très secondaire, se montre pour le coup très utile. Rien n’est laissé au hasard dans le film, ce qui fait vraiment plaisir.

>> Le trailer officiel du film en japonais par ici

Shorewood Blu-ray OcardQue dire des protagonistes ? Vegeta tient son rôle de Prince des Saiyans fier et prudent, face à un Son Goku plus naïf que jamais. Mais leur rivalité existe bel et bien, ce qui va amener de la complexité bienvenue dans cet animé japonais. Les entraînements intensifs nous ramènent à la philosophie des arts martiaux, et les combats épiques contre Freezer sont réussis. Le spectateur ressent la douleur endurée par les personnages quand ils se battent. Ce ne sont plus des coups de poing qui n’engendrent aucune conséquence, comme on peut en voir dans trop de dessins animés. Mais réellement, on souffre pour eux. Et il y a une très bonne surprise concernant Vegeta. Lui qui était toujours en mauvaise posture face à l’antagoniste principal, voilà qu’il prend ses marques, face à celui qui a détruit sa planète. Je trouve que c’est le meilleur passage du film.

Malheureusement, on sait d’avance que ce film ne plaira pas à tout le monde. La transformation de Son Goku en Super Saiyan Divin avec ses cheveux bleus, peut en rebuter certains, surtout ceux qui sont nostalgiques de ses cheveux dorés de Super Saiyan. Ça ne m’a pas réellement dérangée, mais ce film montre un problème plus profond. On dirait qu’il a été créé pour rattraper le mauvais film de Dragon Ball Z : Battle of Gods. Comme le méchant Beerus avait déplu, c’est comme si on devait ressusciter Freezer pour en quelque sorte… ressusciter tout ce qui faisait le sel de la série. « On reprend les mêmes et on recommence », pourra-t-on dire. Cela signifie-t-il que cet animé a épuisé toutes ses ressources, et qu’il n’arrive plus à se renouveler ? Toriyama n’aurait plus assez d’idées ? C’est ce dont je crains. En plus de cela, la fin de ce film est bâclée et risque de décevoir.

Quoiqu’il en soit, Dragon Ball Z : La Résurrection de ‘F’ est, à n’en pas douter, très réussi. Il remplit complètement sa mission de divertissement, et nous maintient en haleine jusqu’au bout. J’ai retrouvé l’esprit de la série qui faisait cruellement défaut ces dernières années. Et c’était vraiment très bien, j’ai passé un bon moment. Le Blu-Ray DVD de Dragon Ball Z : La Résurrection de ‘F’ sortira le 4 novembre 2015 en France, chez Kazé Anime. Et il ferait un joli cadeau de Noël.

dragon-ball-z-2