Vampire Nation, la nouvelle saga de Larissa Ione, sort le 20 février prochain aux éditions Milady. Dans ce premier tome intitulé Riker, nous faisons la connaissance d’un nouveau monde. Un monde où les vampires ont été réduits en esclavage, mais où certains ont pu se cacher et luttent pour leur survie.

Vous l’aurez compris, Vampire Nation est une nouvelle saga sous toutes les formes ! Tout juste arrivée chez Milady, elle nous entraîne dans un univers que nous n’avons jamais (ou presque) exploré : les vampires sont utilisés comme domestiques et traités comme des animaux.

Larissa Ione, auteure des sagas Demonica et Les Cavaliers de l’Apocalypse, nous prouve qu’elle a encore et toujours de l’inspiration et du talent pour créer des séries incroyables. Vampire Nation m’a réellement emballée !

vampire-nationDès le début de l’histoire, Larissa Ione nous immerge dans son univers magique et nous fait comprendre cette part historique importante pour la compréhension de l’intrigue. Vampire Nation commence avec Nicole Martin qui n’est alors qu’une enfant et qui est triste que sa nounou vampire soit morte. Alors qu’une énième dispute avec son père, qui traite les vampires comme des sujets de laboratoire, éclate, ils sont interrompus par des cris. Les vampires se sont rebellés et comptent bien retrouver leur liberté à coups de crocs.

Vingt ans plus tard, Nicole, qui a survécu à l’agression, travaille comme docteur spécialisée en physiologie vampirique dans l’entreprise familiale. Elle ne sait pas qu’elle est sur le point de se faire kidnapper par un clan vampire car son entreprise détient l’une des leurs. Chose encore plus troublante, son kidnappeur n’est rien d’autres que l’ancien petit-ami de sa nounou décédée.

Riker a enfin réussi à trouver un moyen de se venger de la famille Martin, qui est responsable de la perte de sa compagne. Il doit à tout prix retrouver une femelle vampire retenue prisonnière dans un des labos Martin s’il veut éviter une guerre avec un clan ennemi. Quelle meilleure idée que de procéder à un échange : la vampire contre Nicole. Mais rien ne va se passer comme prévu…

Nicole ne s’est toujours pas remise de son agression et à une peur phobique des vampires. Quand elle se retrouve dans un clan de vampires renégats, elle comprend que ses jours sont comptés. Mais quelques jours passés en leur compagnie vont lui faire découvrir de terribles secrets cachés par les humains et même… par sa famille.

La saga Vampire Nation commence sur les chapeaux de roues ! Il y a de l’action, du suspense, de la romance et une intrigue particulièrement bien créée. Les personnages sont tous attachants, l’univers superbement imaginé et la plume de l’auteur est toujours aussi aiguisée. Riker est un superbe premier tome qui se dévore en quelques heures. Son histoire est carrément addictive et, comme toujours, Larissa Ione nous laisse un aperçu de ce que va donner le second volet.

Comme dans toutes ses séries, un nouveau tome annonce un nouveau personnage. Vampire Nation ne fera pas exception et c’est avec délice que l’on découvre les premières intrigues de l’histoire d’Hunter, un des vampires les plus puissants du monde. Sa sortie est annoncée pour le mois de juin normalement et, une chose est sûre, nombreux seront les fans à attendre la suite des aventures de Vampire Nation.

« Nicole tenta de se débattre. De le frapper, de le gifler, de hurler. Mais Boris était fort, et elle n’était qu’une fillette de huit ans tétanisée, avec une jambe cassée. Les dents émoussées du vampire s’enfoncèrent dans sa peau. Des bruits de broyage mêlé à un grincement sinistre accompagnèrent un ouragan de douleur tandis qu’il lui mâchouillait la gorge. […]

Pourquoi faisait-il ça ? Pourquoi quelqu’un qui lui avait préparé des cookies pour le goûter et des gâteaux à la fraise pour ses anniversaires voulait-il la faire souffrir ainsi ?

« Tu peux domestiquer les animaux, mais tu ne peux pas leur faire confiance ni avoir la certitude qu’ils ne te mordront pas. L’instinct est plus fort que tout, lui avait dit son père un jour. Les vampires sont des animaux qui doivent toujours être tenus en laisse. Ne l’oublie jamais, Nicole. »

Elle ne l’avait pas cru. »