La geste des Exilés, tome 1 Pacte Obscur est un roman bit-lit écrit par Bettina Nordet, sorti en avril 2014 aux éditions du Chat Noir. Le tome 2, Péché de Sang, sort en mars de cette année. Pacte Obscur raconte l’histoire de Jana, une flic qui travaille pour la Brigade de Protection des Mineurs. Tout semble normal, à part son don pour faire avouer leurs crimes aux pédophiles, mais après une journée plutôt difficile où elle a rencontré son nouveau boss, Jana se fait agresser par une bande de motards et en réchappe de justesse grâce au dit patron… Alléluia ? Et bien non, car son patron n’hésite pas à tirer sur les bandits et que ceux-ci en sont nullement affectés…

La Geste des Exilés est un livre tout simplement génial que je n’ai pas pu lâcher une seule seconde. L’histoire est extrêmement bien imaginée, pleine de rebondissements, de suspense, de créatures fantastiques. Les protagonistes sont très bien créés, on se met rapidement dans la peau de l’héroïne et les personnages secondaires sont tout simplement extraordinaires ! Impossible de ne pas passer un bon moment avec Pacte Obscur tant le talent de Bettina Nordet est immense.

pacte-obscur-geste-exilésJana est une fille forte qui a connu son lot de déception amoureuse. Elle est magnifique et ne comprend donc pas que les hommes ne soient pas particulièrement intéressés par elle, d’autant plus que ce n’est pas le cas de la gente féminine… Un jour, sa vie va basculer. Suite à un problème de voiture, elle arrive au travail en retard, ratant de ce fait une réunion importante avec son nouveau patron. Après avoir travaillé toute la journée, elle va rencontrer son fameux boss qui va lui passer un savon. Horrible journée ? Ce n’est pas fini ! Grâce à la grève des transports, Jana est obligée de rentrer chez elle à pied et, évidemment, elle va se faire agresser.

Cependant, ses agresseurs ne sont pas de simples hommes : leurs yeux sont jaunes, ils ont de grandes griffes et les balles ne leur font rien… Sauvée par son nouveau patron, elle réchappe de justesse à la mort et comprend que sa vie va changer : elle est traquée. Mais pour quelle raison ? Jana n’a rien de spécial. S’il pourrait être plutôt sympa de passer H-24 avec son canon de patron, ce n’est pas le cas, car celui-ci semble la détester au plus haut point. Alors pourquoi l’aide-t-il ?

Je ne dévoilerai aucune intrigue car il s’agirait de spoiler pur et simple. La seule chose que je peux dire est que La Geste des Exilés est une saga extrêmement bien écrite et imaginée. Bettina Nordet sait tenir en haleine les lecteurs. Les intrigues se mêlent et les personnages sont simplement sublimes. J’ai une énorme préférence pour un certain aveugle… (vous comprendrez quand vous lirez Pacte Obscur). J’espère que ce personnage prendra encore plus de place dans le tome 2, Péché de sang. Quant à Jana, si je l’ai adoré pendant la majeure partie du livre, il est arrivé un moment où je me suis demandé si elle n’était pas juste une grosse imbécile ! On ne comprend pas ses décisions et ses résonnements mais, encore une fois, Bettina Nordet nous transporte dans son histoire et nous fait comprendre que l’on s’est fourvoyé.

Bettina Nordet, auteure de la saga La geste des exilés

Bettina Nordet, auteure de la saga La geste des exilés

La Geste des Exilés est véritablement une saga à ne pas manquer. On ne sait pas trop à quoi on a à faire en lisant le résumé, s’agit-il d’histoires de vampires ? De loups garous ? C’est bien mieux que cela !

Pacte Obscur mélange tout ce que vous avez lu de mieux. Le roman peut cependant paraître assez long à lire, pour ne pas dire qu’il a une apparence de pavé, mais franchement rien n’est à enlever ! Les descriptions sont légitimes et efficaces, l’histoire est superbement imaginée, les dialogues sont parfois hilarants et les personnages tout simplement magnifiques. J’ai terriblement hâte de lire le deuxième volet de cette saga.

« – Enfin te voilà, ma belle ! gronda tout près de mon oreille une voix caverneuse, que je reconnus comme étant celle de l’homme à qui j’avais donné un coup de genoux bien placé. Ne suis-je pas chanceux de retomber sur toi ? Quel pied ! Te traquer m’a émoustillé…

De fait, je sentais contre mes fesses la preuve qu’il était content. […]

– Ils ont dit de te ramener vivante, mais sans rien préciser d’autre… Et ton odeur, mmmh… (Il prit une grande inspiration). J’en hurlerais à la lune d’excitation. Une occasion pareille ne se présente même pas tous les milles ans.

Tous les milles ans ? Mais tout le monde est donc frappadingue ? […]

Au lieu de me faire sortir de la ruelle afin de me ramener vers le 4×4, qui, je le supposais, était là pour mon transport, il me poussa dans le renfoncement qu’il venait de quitter.

Horrifiée, je compris l’idée qu’il avait en tête. Il entendait jouer avec moi à touche pipi et plus si affinités, loin de ses collègues. Il me voulait pour lui tout seul, le vilain égoïste. Je supposais que le viol n’avait pas été prévu dans le cahier des charges de l’enlèvement de Jana lors du briefing des ravisseurs, et qu’il voulait se la jouer discrète, ce qui expliquait la main qui me bâillonnait. »