La semaine prochaine est le mid season finale ou fall finale, bref le mini season finale avant la trève des fêtes. Il a fallu batailler pour arriver à des intrigues un peu plus prenantes et pesantes.

La série peine à maintenir l’intérêt cette saison, la faute à un éparpillement des personnages et des intrigues. A part la fuite, la capture et la violence, rien ne faisait vraiment avancer la série. Il faut avouer que The 100 reste sur des acquis, les personnages n’évoluent pas, ne vont pas vers des intrigues très recherchées. Les décors évoluent, pas eux. On découvre d’autres choses mais jamais il n’y aura une évolution significative. la psychologie joue un rôle mineur dans la série. Alors que Finn a eu un excès de fureur et mitraillé tout le monde, il n’y a pas vraiment de réflexion sur cette violence, pas une once de psychologie. La série devient gonflante à ne jouer aucune carte émotive également. Lincoln devient un reaper mais Octavia n’a aucune hésitation à le frapper, il n’y a aucune recherche d’une once de scrupule ou alors très peu.

the 100

©CW

On continue sur les poncifs, Lincoln est capturé, encore une fois. Les ennemis et amis se croisent, entrent dans les camps les un des autres, on nage dans un ras-le-bol de la cohérence qui devient agaçant. Pourtant la série continue à proposer un rythme certain et des qualités indéniables comme une ambiance d’oppression constante. Il faut juste que les intrigues parviennent à enfin se croiser et proposer quelque chose de consistant. Si la saison ne suit que cette trame entre MOunt Weather, Reapers, Grounders, rescapés qui se font la guerre ou du cache-cache, on ne risque pas de trouver cette seconde année efficace. On ne sent vraiment aucune story-line qui peut bouleverser la série.

Les personnages secondaires n’ont aucun poids,  les principaux refont les mêmes choses, je ne donne pas chère de la saison si elle continue sur cette voix.