Daniel Radcliffe et Zoe Kazan sont deux acteurs qui ont une mission avec Et (beaucoup) Plus Si Affinités (What If en VO) : faire oublier son côté personnage tragique pour l’un et devenir la nouvelle reine de la RomCom pour l’autre. Mission réussie.

Wallace rencontre Chantry à une soirée organisé par le meilleur ami de celui-ci. Une grande amitié se crée. Chantry est en couple et Wallace se remet enfin d’une relation  terminée. Mais l’amitié peut-elle exister entre un homme et une femme quand les affinités sont nombreuses ?
Le Pitch

La Friend Zone peut-elle être franchie par Daniel Radcliffe quand Zoe Kazan arrive dans sa vie ? La question est posée et le film démontre avec une belle manière que la comédie romantique a encore des choses à raconter. Si le tire français, quant à lui, démontre toute la bêtise des décideurs, le film offre toute une palette de moments de grâce qu’on avait oublié dans les comédies romantiques actuelles.

Déjà Zoe Kazan explose encore à l’écran, elle irradie chaque scène de son charme indéniable. Après Elle S’appelle Ruby et The Pretty One et les moins connus HappyThankYouMorePlease et Some Girls, Kazan est la nouvelle petite princesse de la RomCom. Troublante de naturel, Zoe Kazan fait face à un Daniel Radcliffe qui offre une année 2014 plutôt efficace. Après Horns, il change à nouveau de registre avec What If et se glisse dans la peau d’un romantique. On adhère facilement à son personnage et à l’univers présenté. Le film se permet quelques gimmicks très sympathiques qui donnent un cachet certain. Entre Wallace qui va sur son toit, la petite fée qui se promène en surimpression sur l’écran ou les mots sur le frigo, on nage en terrain balisé artistiquement pour mieux donner une identité flatteuse à l’ensemble.

et beaucoup plus si affinités

©SND

Si le film n’est pas exempt de défaut (aucune surprise dans le scénario) Et (Beaucoup) Plus Si Affinités arrive à nous cueillir dans beaucoup de moments. Alors qu’on pense que tout va bien se passer (enfin) entre les deux personnages, l’obstacle de toute comédie romantique arrive pour relancer l’histoire. Personnellement, j’étais en plein moment mielleux quand on vient nous rajouter une couche de dramaturgie dans la tronche. Ca ne fait pas de mal, au contraire. Si les comédies romantiques se passaient trop facilement, on serait tout de même un peu déçus. Etrangement, on pensait les personnages déjà tellement coincés dans leur soucis, qu’une libération plus tôt que prévue allait être salvatrice.

Que nenni, le film se poursuit tout de même bien et on ne peut qu’être ravi d’être témoin de cette histoire d’amitié et d’amour avec un Daniel Radcliffe moins statique et une Zoe Kazan adorable. Le reste du casting (Adam Driver, Star Wars 7, en tête) est impeccable. Serait-ce la meilleure comédie romantique depuis 500 Jours Ensemble comme le prétend l’affiche ? On n’est pas loin !