Une nouvelle saga bit-lit a fait son apparition aux éditions Milady le 19 septembre dernier. Il s’agit de Dragonfury de Coreene Callahan, une auteure encore inconnue en France. Dans le tome 1, Furie de Flamme, on découvre le ton de la série : les Nightfury, des hommes se transformant en dragons, se battent contre les rebelles de leur clan tout en cherchant des humaines capables de porter leur progéniture.

Dragonfury-Furie-de-FlammeDès le début de Furie de Flamme, on comprend que les Nightfury sont en voie d’extinction et qu’il est important pour eux que leur chef, Bastian, trouve une humaine suffisamment forte pour pouvoir mettre au monde son fils. En effet, les femelles dragons n’existent pas donc les humaines sont très importantes pour eux. Petit problème : les femmes meurent en mettant le bébé au monde, rendant les dragons inconsolables.  Damian va trouver la femme parfaite en Myst, ce qui va le mettre face à un dilemme : voir la femme qu’il aime mourir, ou bien sacrifier tout son clan pour la sauver elle.

Si la saga Dragonfury semble un peu bizarre avec ce thème de relation inter-espèce, elle est pourtant très bien écrite et le lecteur rentre rapidement dans l’histoire. Coreene Callahan a su intriguer les lecteurs du genre, ce qui n’est pas une mince affaire ! On est subjugué par cette nouvelle race de personnages qui sont tous très touchants. L’auteure nous fait découvrir chaque membre du clan, ce qui nous permet d’imaginer que chaque livre de la saga Dragonfury portera sur un personnage différent.

Si Furie de Flamme apparaît comme une nouveauté dans le genre bit-lit, le style d’écriture de l’auteure nous fait toutefois penser à la célèbre J.R. Ward et sa série La Confrérie de la Dague Noire. Les similitudes sont mêmes incroyables : chaque tome va parler d’un personnage et de sa recherche de compagne, l’auteur nous fait voir ce qui se passe dans le clan des « gentils » mais elle laisse aussi la voix aux « méchants » et, ce qui est le seul point faible de ce roman, le nombre effarent de descriptions et de passages sans aucune action qui font sortir le lecteur de l’histoire.

Coreene Callahan, auteure de la saga Dragonfury

Coreene Callahan, auteure de la saga Dragonfury

Dragonfury est une saga qui fait déjà parler d’elle grâce à l’originalité de l’histoire et l’imagination débordante de l’auteure. Les personnages qu’elle a créés sont complexes et émouvants et son écriture est fluide. Seul bémol, les passages à vide qui, à mon sens, ne servent pas à grand-chose et qui font que le lecteur à envie de tourner les pages.

Coreene Callahan a préparé le terrain pour le tome 2 de Dragonfury, en nous faisant comprendre que l’histoire concernera le meilleur ami de Bastian. J’ai hâte de pouvoir découvrir ce qu’elle aura préparé pour Rikar, car il est un des personnages que j’ai le plus apprécié, et j’ai hâte de connaître la fin de l’histoire entre Bastian et Myst, car oui, le dernier chapitre de Furie de Flamme nous laisse un peu dans le flou…

« La peur de la jeune femme alors qu’elle s’agrippait à lui là-bas lui revient distinctement.

Bordel de merde. La réaction qu’elle provoquait en lui n’était rien ; celle qu’il provoquait chez elle le faisait plus chier. Même si ça ne devrait pas.

Elle avait raison d’être effrayée.

N’importe quel humain doté de la moitié d’un cerveau le serait. Il incarnait, après tout, la quintessence du croque-mitaine pour le genre humain. Qu’est-ce que ça changeait qu’il ne soit pas le méchant ? Qu’il se batte contre les Razorback pour protéger aussi bien les dragons que les humains, pour les sauver du génocide de masse que projetait Ivar ? Rien, absolument rien. Comme tout dans la société humaine, les apparences comptaient plus que la vérité. La Vanité régnait en maître. Et un monstre était un monstre, que ses desseins soient purs ou non. »