Vous pourrez dès demain acheter L’oeuf de dragon, roman inédit de GRR Martin publié chez Pygmalion. Le livre nous entraîne 90 ans avant le début de l’histoire du Trône de fer. Audrey nous donne son avis éclairé.

oeuf-de-dragon-grr-martinL’oeuf de dragon est le troisième livre sorti en français de la « prequel » de Game of Thrones. Si je mets prequel entre guillemets, c’est qu’ici point de Ned Stark jeune ou de Robert Baratheon. Dans L’oeuf de dragon, on vous parle plutôt de l’époque d’avant la rébellion qui renversa les Targeryens.

GRR Martin n’a jamais caché l’admiration qu’il avait pour Tolkien. Il a déjà dit dans beaucoup d’interviews que la série de livres des Rois Maudits l’avait beaucoup inspiré ; rien d’étonnant donc de retrouver dans L’oeuf de dragon la grande Histoire de Westeros et de ses différents rois !

Si vous avez manqué le début (et surtout les 2 premières nouvelles) : pour la troisième fois (en français après le Chevalier errant et L’épée lige), nous retrouvons Dunk et son écuyer l’Oeuf. L’Oeuf est en fait Aegon Targeryen (en anglais le diminutif de Aegon et Egg : l’oeuf, donc !) neveu du roi Aeris, il est assez loin dans l’ordre de succession mais n’en reste pas moins un prince de sang. Au gré de quelques aventures, il part pour servir d’écuyer a Dunk, chevalier errant issu des bas fond de Port-Réal, qui orphelin  fut recueilli par un chevalier qui lui enseigna l’honneur et la chevalerie. D’une taille hors norme, il se fait appelé Duncan le grand. Les chevaliers errants louant leurs épées aux seigneurs, nos deux héros parcourent les routes au gré des besoins ponctuels des uns et des autres.

Alors qu’ils sont en route pour le Mur, Dunk et l’Oeuf se retrouvent par hasard aux noces du Seigneur de Beurpuits. Pensant à une bonne opération financière, Dunk décide de participer au tournoi de joutes dont le prix est un œuf de dragon. Mais sans le faire exprès, les aspirants guerriers se retrouvent au milieu d’un complot visant à faire revenir Daemon Feunoyr sur Westeros afin de récupérer le Trône de fer.

Car la guerre des cinq rois à laquelle nous assistons n’est pas la première guerre de revendication sur Westeros. Les changements d’allégeances ne datent pas d’hier, les Targeryens avaient déjà subi des assaut contre leur légitimité.

Si de prime abord L’oeuf de dragon conte les exploits de chevalerie et la dure vie de chevalier (la traduction étant excellente, on ne perd pas une seule miettes des passes de joutes, des banquets et vie de camps !), on voit aussi se dessiner dans L’oeuf de dragon les destinés de certains protagonistes qui conduiront aux événements de la série Game of Thrones.

GRR Martin

GRR Martin

Bref, si vous avez lu les Trône de fer, si vous regardez la série, ou même si vous n’êtes pas particulièrement adepte de Game of Thrones, je vous recommande L’oeuf de dragon (et les autres). Nombre de pages restreint, facile à lire, L’oeuf de dragon vous permettra de briller dans les dîners en racontant l’histoire de Westeros. Et si comme moi vous aimez l’Histoire, vous passerez un bon moment en voyageant dans le temps !

Quand à moi, j’espère que la suite sera rapidement traduite, car je veux savoir ce qu’il s’est passé à Lestival… #teasing

Lisez les premières pages du livre :

Geroge R.R. Martin publié par fil_livres