La saison 7 est centré sur l’équipage principal à savoir Bender, Leela et Fry et après quelques épisodes sur le robot, place à Leela et ses origines mutantes.

Pendant longtemps, nous avions considéré Leela comme une alien puis un retournement de situations en saison 4 nous révèle qu’elle est une mutante ! Il faut attendre la saison actuelle pour voir les conséquences de ses origines avec leela qui se transforme petit à petit en vrai mutant avec tentacules.

Episode sympathique, Leela and the Genestalk fait directement référence à Jack et le haricot magique. Fry se voit échanger son vaisseau contre des haricots magiques censés guérir Leela. Grandissant par mégarde autour du Planet Express, Leela y grimpe et se retrouve dans un manoir flottant. Elle se retrouve face à Mom qui a développé un laboratoire clandestin qui travaille sur la manipulation génétique.

Leela and the Genestalk

©20thFox

En brossant ce thème (lisez  l’analyse de AVclub), on pouvait penser que la série allait avoir un discours là dessus. Finalement la série ne va pas plus loin que ses gags. Oui la manipulation est étrange mais elle permet beaucoup de choses. Le plan de fin nous remet dans la tête qu’il y a des risques cependant rien n’est vraiment décidé dans Futurama, on reste dans le cynisme, la blague, le spectateur est le seul juge.

Leela redevient la moraliste du groupe alors que quelquefois on peut la ranger à coté de ses collègues idiots. Ce revirement psychologique de quelques personnages est le lot de Futurama mais ce côté de Leela n’est pas le plus intéressant. Leela and the Genestalk est à peine drôle, bien rythmé, assez riche dans l’écriture néanmoins, l’épisode n’est pas mémorable.