L’émission qui a fait le plus parlé d’elle depuis janvier c’est celle-ci. Quelles sont les raisons ? Découvrons-le. L’émission frôle le million depuis peu, on parle beaucoup de la bataille Hanouna / Morandini mais que propose vraiment Touche pas à mon Poste ?

TPMP est une émission sur les médias. Entouré d’une bande d’intervenants, Cyril Hanouna parle de l’actu télé. Des rubriques comme Ce qu’il ne fallait pas louper hier à la télé, le Je zappe / je mate ponctuent l’émission mais aussi des chroniqueurs viennent décrypter certaines émissions ou certaines séquences avec de la bonne humeur.

Autrefois hebdomadaire sur France 4, l’émission est arrivée sur D8 en quotidienne à 18 heures. Le rythme soutenu de la quotidienne a quelque peu modifié le visage de l’émission.

Morandini tire la gueule, son émission médias a été déplacée sur Nrj12 face à Hanouna et les audiences ne sont plus les mêmes. Le duel Hanouna / Morandini souvent rythmé par les attaques de JMM qui n’hésite pas à faire vœu de silence sur les chiffres d’audience de l’émission de son confrère et adversaire direct et n’hésite pas à omettre de citer le nom de son ennemi et de s’arrêter à 19 dans le Top 20 des animateurs préférés des français (Hanouna est 20è…)

Pour la petite histoire, c’est fait. Pour l’émission en elle-même, il y a à dire. Une émission média journalière c’est rare et casse-gueule et on le voit clairement depuis janvier. On redoutait ce rythme, on se questionnait sur le contenu de l’émission.
L’émission ne décrypte plus, elle fanfaronne, elle blague, elle rigole autour de la télé et même, de plus en plus, en hors-sujet. La bande à Hanouna devient une bande à Ruquier bis, une équipe de bras cassées vaguement pertinentes qui s ‘engueulent pour un sujet média mais qui braillent dès qu’il faut faire le clown.

On aurait pensé que l’arrivée d’Alexia Laroche-Joubert et Gérard Louvin dans l’émission aurait pu sonner le glas de l’émission mais en fait, c’est surtout Cyril Hanouna qui vient perturber le bon fonctionnement de l’émission. Souvent à l’affut de la vanne ultime, il n’hésite pas à se répéter, à souligner la vanne et même à couper violemment (vu dans une émission récente) à faire taire de la main un membre de son équipe pour poser une vanne à l’humour limité.

Les contenus des émissions sont le plus souvent portés sur les situations qui rendent ridicules les membres de l’équipe. Thierry Moreau, rédacteur en chef de Télé 7 Jours devient le comique raté, Jean-Michel Maire, ancien reporter de guerre, devient l’obsédé à la Jean-Claude Dusse. En quelque sorte, l’émission devient un cirque. Alexia Laroche Joubert a eu raison de partir de l’émission et elle précisa d’ailleurs durant une émission que l’émission n’est plus une émission média mais une émission de divertissement. Ca a du vexer Hanouna qui l’a fait sortir du plateau (nouvelle manie de l’émission pour donner un peu de décalage)

Il reste des chroniqueurs talentueux. Auteur ou non de leurs sujets, Chameroy, Combal et Lemoine font un boulot parfait. En décryptant avec humour certaines séquences ou émission, ils apportent le degré nécessaire et sont souvent pertinents. Lemoine avec ses questions en 4/3 est peut-être le plus pertinent et le plus symptomatique de la lente transformation de l’émission. Il se moque des OFF de l’émission, des rushes, des séquences captées durant les répéts qui soulignent encore plus le côté cirque. On peut rajouter aussi la place étrange qu’a Cyril lors de ces chroniques, il ne sait pas quoi faire quand il n’est pas au centre de la caméra, il regarde souvent les plans caméras, il en fait des tonnes quand il faut rire et félicite à outrance ses chroniqueurs.

Je ne parlerai pas des invités qui ont quand même de la place pour eux et deviennent un peu spectateur lors des séquences TPMP très private-jokes.

En bref, Touche Pas à Mon Poste devient une émission de potes plus qu’une émission pertinente. Le rythme quotidien a quelque peu tué le concept. Il reste beaucoup de bonnes choses dans l’émission mais il faut souligner qu’elle a perdu beaucoup de son capital pertinence et cultive un peu trop son capital sympathie.