Alors que l’on attend toujours que  Ted devienne intéressant et que l’on a abandonné le faux boulet Victoria, on se concentre enfin sur Robin et son couple.

La tentative de revenir sur Robin et d’en faire quelqu’un d’intéressant également a été chose facile. Il suffit de lui mettre un personnage idiot, comme Nick et de suite le personnage se sent grandi.

Les scripts de How I Met se base basent cette saison sur une idée et n’arrivent plus à rendre l’ensemble intéressant. On fait passer Lily pour une chaudasse sans explication, à base de répliques graveleuses posées à la va-vite. Ca ne fonctionne pas, messieurs !

Ted est transparent même s’il a droit à un gag plutôt pas mal avec la basket et l’architecture, Barney est calme mais rien ne sauve l’épisode malgré son intervention.

Non il n’est pas nul mais il est clairement en deçà de ce que la série nous avait offert. Si l’idée de Splisville est bonne, on sait que la tâche était rude. On ne brise pas un couple de cette façon et les rebondissements de l’épisode ne surprennent pas.

HIMYM semble passer un cap avec une remise à plat de tous les imbroglios de la saison dernière et du cliffhanger en particulier. La résolution de l’épisode est un peu souligné en gras et on sait sur quoi on se dirige. Désormais, la série peut aller droit dans ses objectifs et peut-être se décomplexer.