Film de Drew Goddard (scénariste de Cloverfield, Buffy) avec Chris Hemsworth (Thor), Richard Jenkins (Six Feet Under) et Bradley Whitford (The West Wing)

Le film d’horreur (d’épouvante plutôt) redevient original avec ce film sorti de nulle part. Prenez à la lettre l’accroche du film sur l’affiche, ce film n’est pas un film comme les autres. Ne vous attendez pas à voir une bande de jeunes cons se faire trucider. Si le titre est aussi bateau, c’est bien pour souligner le second voire troisième degré.

Message aux deux bonshommes qui avaient pourtant l’âge d’être moins con que la moyenne, se demandant s’ils étaient dans la bonne salle après avoir vu deux personnages dans un laboratoire:

-Si le générique annonce Drew Goddard et Joss Whedon, c’est que c’est bien le bon film, ou alors une rétro Buffy/Angel.
-N’allez pas au cinéma si vous ne savez pas un minimum de quoi parle le film.

L’histoire est un copié-collé de la plupart des films de ce genre : 5 jeunes clichés partent en Week-end dans un endroit isolé. Ils se font attaquer par une famille de zombies.
Là ça commence à devenir original, je n’ai aucun souvenir de zombies dans les bois à part Evil Dead.

ATTENTION SPOILERS
Cependant, le film démarre sur les deux boss du labo qui va contrôler tout ce qu’il va se passer ou presque dans cette cabane. C’est une sorte d’organisation qui gère les évènements surnaturels de la planète pour réguler le sort du monde. Pour aller plus loin, les morts participent à un rituel un peu particulier. Je m’arrête là pour ne pas spoiler TOUT le film.
FIN SPOILERS 

Il est difficile de ne pas spoiler en racontant un minimum, le film réserve pas mal de surprises. Là où le bas blesse c’est que le film change de chaise assez souvent plutôt que d’avoir le cul entre les deux. Il délimite trop la partie « labo » et le côté « survival ». Il fallait vraiment avoir le point de vue des gens du laboratoire pour sentir que le film se moquait vraiment du genre cinématographique, souligner le second degré un peu plus pour que le spectateur adhère un peu plus au concept.

On peut entrer dans le délire si on décide dès le départ le postulat. On saura alors que le sort des jeunes importe peu et qu’ils sont là pour nourrir le second degré. A ce titre, rien de spécial à dire, cette partie est clichée au possible et la présence même de Chris Hemsworth  nous interpelle. Son rôle n’est pas mis en valeur et ce qui lui arrive est assez drôle.

ATTENTION SPOILERS
Passé une heure, le délire prend forme dans un foutoir jouissif pour le fan de films d’horreur, le bestiaire horrifique est là pour offrir une petite demie-heure de massacre joliment mis en scène. Les survivants arrivent à pénétrer le système du labo et découvre tout un bestiaire et le libère. Ghouls, fantômes, mutants, serial-killers, le spectacle est parfait.
FIN SPOILERS 

La Cabane… est original dans son concept et il serait dommage de ne pas accepter le postulat en entrant dans la salle. Allez-y avec un esprit moqueur, blasé, et vous serez agréablement surpris. Jusqu’à la dernière seconde, le film est généreux.