Film de Jacob Van Dormel avec Jared Leto (Alexander, Fight Club, Panic Room, 30 Seconds To Mars, Hugo Boss)

Le film qui a donné le sous titre à ce blog ! Aprés une seconde vision, une critique doit être faite pour cette oeuvre atypique, intrigante, longue mais intéressante.

L’histoire serait simple si je vous disais que l’on suit Nemo, dernier mortel sur Terre, qui livre ses dernières impressions à un journaliste sur sa vie. On comprend assez vite que Nemo a du faire des choix et que chaque choix a livré une destinée différente qu’il a quand même vécue.

On peut ajouter à ce résumé que le récit n’est pas linéaire, qu’il y a beaucoup de retour en arrière, de parallèle entre ses « vies », que les scènes ne sont pas forcement limpide de sens. Ce serait assez réducteur.

2h35 (version longue) ok c’est long, c’est assez confus mais c’est suffisamment bien emballé pour plaire. Certes le montage est ultra démonstratif et souligne les moindres propos du film, mais le réalsiateur a un vrai savoir faire, le film est plastiquement superbe, des plans impossibles, des couleurs fascinantes, vraiment le film a de la gueule jusque dans le maquillage de Jared Leto.

Mais globalement  la construction du film est aussi intéressante avec cette volonté de rentrer dans des souvenirs (inexistants qui sait ?),  miroirs d’une mémoire qui joue aussi des tours au héros (comme la narration de 500 jours ensemble)
Il n’est ni bon ni mauvais, c’est une oeuvre étrange et fascinante qui donne à réfléchir. C’est parfaitement le genre de films qui divise.

En empruntant à droite e à gauche (Eternal Sunshine of the Spotless Mind, The Butterfly Effect et Benjamin Button) le film parvient à se donner quand même une sacré identité qu’elle soit visuelle ou narrative.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=SwUcydyFP60]

 

Le film parle de philosophie d’une manière qui peut paraître simpliste mais je ne trouve pas qu’elle soit de bas étage. C’est du cinoche, c’est suffisamment immersif et intéressant pour qu’on pense à tout ça et on a tous une philosophie de bas étage! Le film part aussi dans al comédie romantique, la science-fiction, le drame, c’est un pot-pourri assez jouissif côté créatif.

Ca m’a beaucoup touché pendant une heure, j’ai trouvé ca génialissime, trés bien réalisé, bien écrit mais par la suite celà se perd trop. Le film accroche moins et ennuie presque. Quand tout parait incompréhensible, ça passe mieux que The Box qui reste incompréhensible ET inutile.
En plus ça ne manque pas d’humour et clairement le film avait besoin de ce genre d’humour pour décompresser un peu de tout ce pathos un peu superficiel qui frôle la poésie par moments.

Les acteurs sont plutôt justes à l’image des jeunes acteurs comme Juno Temple (Kaboom). Jared Leto livre encore une fois une prestation à mille lieux de tous ses rôles, l’acteur aux mille visages (un Johnny Depp moins commercial en quelque sorte) a tort de laisser de côté sa carrière cinématographique pour se vendre aux groupies prêtes à tout.

Fable contemporaine, à voir assurément pour se faire une idée, au moins une idée dans le film arrivera à vous toucher, vous faire rire, vous émouvoir. Mr Nobody est un film qui reste encore sous-estimé.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=Vbdc_vAHobc]